Charraix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charraix
Vue du village de Charraix.
Vue du village de Charraix.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Brioude
Canton Gorges de l'Allier-Gévaudan
Intercommunalité Communauté de communes des Rives du Haut Allier
Maire
Mandat
Jean-Louis Noton
2014-2020
Code postal 43300
Code commune 43060
Démographie
Population
municipale
89 hab. (2014 en diminution de 11 % par rapport à 2009)
Densité 9,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 01′ 37″ nord, 3° 34′ 10″ est
Altitude Min. 720 m
Max. 1 030 m
Superficie 9,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte administrative de Haute-Loire
City locator 14.svg
Charraix

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte topographique de Haute-Loire
City locator 14.svg
Charraix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charraix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charraix

Charraix est une commune française située entre Langeac et Saugues dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes. En auvergnat, on dit Charrais, prononcer Tsarraï.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à 920 mètres d'altitude, la commune bénéficie d'un climat tempéré, chaud.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 27 août 2014)
Jean Louis Noton[1] DVD  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2014, la commune comptait 89 habitants[Note 1], en diminution de 11 % par rapport à 2009 (Haute-Loire : +1,54 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
258 225 295 359 380 423 391 423 369
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
384 379 372 368 377 418 381 361 369
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
276 304 274 254 240 243 257 223 185
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
162 173 152 130 111 82 94 96 87
2014 - - - - - - - -
89 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

alternative à l'image
Dieu le Père sur la clé de voûte.
  • Église romane Saint-Sébastien et son ensemble de peintures murales du XVIe siècle à décor géométrique, avec un Dieu en majesté sur la clé de voûte[6] ;
  • Croix des boules ou emboulées ;
  • Le Chastelas, maison forte située sur un rocher ;
  • Le rocher de Bounou ;
  • La fontaine du milieu de Charraix.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires de la Haute-Loire sur le site de la préfecture (consulté le 27 août 2014).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  6. Journal La Montagne. Les fresques de l'église de Charraix dévoilées au public. 29 novembre 1995.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :