Willem Holleeder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Willem Holleeder
Holleeder (cropped).jpg

Willem Holleeder au Palais de justice d'Amsterdam en 1987.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Willem Frederik Holleeder
Nationalité
Activité

Willem Frederik Holleeder est un criminel néerlandais, né le 29 mai 1958 à Amsterdam, surnommé dans le milieu de Neus (fr. le nez). Il est connu pour sa participation dans l'enlèvement de Freddy Heineken (en) en 1983.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Wim Holleeder (1927-1990) est cycliste professionnel avant d'être employé dans les brasseries Heineken, étant notamment le chauffeur personnel de Freddy Heineken (en), jusqu'à ce que des problèmes d'alcoolisme le conduisent au licenciement et au suicide.

Dans les années 1970, Willem Holleeder intègre une bande qui sévit dans la capitale néerlandaise, se faisant notamment payer par des propriétaires pour expulser les occupants d squats.

En 1983, il fait partie d'un gang de cinq petits malfrats (dirigé par son copain d'enfance, beau-frère et acolyte Cor van Hout (en)) qui kidnappe Freddy Heineken et son chauffeur Ab Doderer. Ils obtiennent la rançon exigée de 35 millions de florins, l'équivalent de 16 millions d'euros.

En 1984, Willem Holleeder est arrêté dans la partie française de l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin avec son complice Cor van Hout. Les deux criminels sont conduits à Saint-Martin et ainsi livrés à la justice néerlandaise. Condamnés à 11 ans de captivité, ils sont libérés en 1992. La rançon est en grande partie retrouvée mais les deux hommes auraient récupéré huit millions de florins de la rançon cachée dans le bois de Boulogne, l'argent étant réinvesti à Amsterdam pour former un empire immobilier, avec notamment plusieurs maisons de passe[1].

En mai 2004, son permis lui est aussi confisqué après un excès de vitesse. Il réussit à le récupérer avec l'argument qu'il est en danger de mort et que se déplacer autrement lui rendrait la vie impossible. Le banquier de la pègre néerlandaise Willem Endstra (en) aurait en effet ordonné son exécution.

En janvier 2006, il est arrêté pour chantage et extorsion de fonds de plusieurs propriétaires immobiliers, dont Willem Endstra. Cette arrestation se fait sur la base des notes d'Esdra, assassiné en 2004. Le 21 décembre 2007, le tribunal le condamne à une peine d'emprisonnement de neuf ans. Le 27 janvier 2012, il est libéré pour bonne conduite.

Il est de nouveau arrêté le 13 décembre 2014 pour avoir menacé de mort le journaliste d'investigation Peter R. de Vries (en) grâce aux renseignements fournis par ses deux sœurs Sonja et Astrid. Elles ont en effet enregistré clandestinement leurs conversations avec lui dans le but de le faire traduire en justice pour les meurtres qu’il a commandités, notamment celui de son ami Cor Van Hout, l’époux de Sonja. Condamné, il met un contrat sur la tête de ses sœurs et de Peter R. de Vries (35 000  par personne), depuis l'établissement pénitentiaire ultra-sécurisé de Vught où il est incarcéré[2].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Sam Worthington l'interprète dans le film Kidnapping Mr. Heineken (2015).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ne) Jan Meeus, Verraad: de misdaadbiografie van Willem Holleeder, Nieuw Amsterdam, , p. 57.
  2. Nathalie Crom, « Astrid Holleeder, auteure de “Judas” : “J’ai trahi mon frère, et ça ne se fait pas, même si on n’a pas d’autre choix” », sur telerama.fr, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Astrid Holleeder, Judas, Sous-sol, , 496 p. (lire en ligne)
  • Peter De Vries, Le Kidnapping, Archipoche, , 384 p. (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :