1968 en littérature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1965 1966 1967  1968  1969 1970 1971

Décennies :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Années de la littérature :
1965 1966 1967 - 1968 - 1969 1970 1971
Décennies de la littérature :
1930 1940 1950 - 1960 - 1970 1980 1990

Évènements[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

Parutions[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Tous les albums de BD sorti en 1968

  1. Paul Cuvelier et Jean Van Hamme, Epoxy, 1e album du dessinateur.
  2. André Franquin, Des gaffes et des dégâts, 6e album de Gaston Lagaffe.
  3. Hergé, Vol 714 pour Sydney, 22e album de Tintin et Milou.
  4. Morris et René Goscinny, La Diligence, 32e album de Lucky Luke, adapté du film La Chevauchée fantastique de John Ford.
  5. Morris et René Goscinny, Le Pied-tendre, 33e album de Lucky Luke.
  6. Peyo, L'Œuf et les Schtroumpfs, 4e album des Schtroumpfs.
  7. Peyo, Les Schtroumpfs et le Cracoucass, 5e album des Schtroumpfs.
  8. Albert Uderzo et René Goscinny, Le Bouclier arverne, 11e album d'Astérix.
  9. Albert Uderzo et René Goscinny, Astérix aux Jeux olympiques, 12e album d'Astérix.

Biographies, récits et souvenirs[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Daix, Journal de Prague, éd. Julliard.
  2. Claude Lévi-Strauss, le troisième volume des Mythologiques - L’Origine des manières de table, éd. Plon. L’enseignement au Collège de France en est le creuset.

Économie[modifier | modifier le code]

  1. John Kenneth Galbraith : Le Nouvel État industriel : essai sur le système économique américain, éd. Gallimard, coll. Bibliothèque des sciences humaines. L’ère de la technostructure.

Évènements sur mai 1968[modifier | modifier le code]

Les événements de Mai bouleversent la librairie.

  1. J. Besançon, Les murs ont la parole, éditions Tchou, 70 000 exemplaires
  2. Philippe Labro, M. Manceaux : Mai 68. Ce n’est qu’un début, premier titre de la maison d’édition fondée par J.-C. Lattès, éditions spéciales
  3. Pierre Mendès France : Pour préparer l’avenir, 90 000 exemplaires
  4. Edgar Morin, Claude Lefort et J.M. Coudray (Cornelius Castoriadis) : Mai 68 : La Brèche, édition Fayard.
  5. Jean-Jacques Servan-Schreiber : Le Réveil de la France, Éditions Denoël, 150 000 exemplaires.
  6. Jacques-Arnaud Penent : Un printemps rouge et noir, Éditions Robert Laffont.

Histoire[modifier | modifier le code]

  1. Robert Charroux, Histoire inconnue des hommes depuis cent mille ans, éd. Robert Laffont.
  2. Jacques Choffel, Le duc Charles Ier d'Orléans : Chronique d'un prince des fleurs de lys, Paris, Nouvelles Éditions Debresse,‎ 1968, 326 p. (ISBN 978-2-85157-592-0, lire en ligne)
  3. Patrick Modiano, La Place de l'Étoile, éd. Gallimard. Une bouffée de mémoire: les années ambiguës de l’Occupation.

Littérature[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Combes, "Mai 68, les écrivains, la littérature", éd. L'Harmattan, 2008.
  2. Herbert Marshall McLuhan (traduction), Pour comprendre les médias, éd. Le Seuil.
  3. Herbert Marshall McLuhan (traduction), La Galaxie Gutenberg (1962).
  4. Michel Serres, Hermès, tome I, Éditions de Minuit, coll. Critique. La circulation des modèles entre littérature et savoirs.

Philosophie[modifier | modifier le code]

  1. Jean Baudrillard, Le Système des objets, Gallimard, coll. Les Essais. La consommation au fondement de notre système culturel. La publication de sa thèse soutenue devant un jury composé de Roland Barthes et de Pierre Bourdieu.
  2. Gilles Deleuze, Différence et Répétition, éd. PUF, Bibliothèque de philosophie contemporaine. Le livre de Deleuze sans doute le plus important publié après celui sur Nietzsche (1962), à savoir sa thèse principale (directeur: Maurice de Gandillac). Comment sortir de la philosophie de l’identité.
  3. Gilles Deleuze, Spinoza et le problème de l'expression, Les éditions de Minuit (coll. « Arguments »), 332 pages.
  4. Georges Dumézil, Mythe et Épopée. Premier tome d’une trilogie (tome II et III en 1971 et 1973) qui constitue l’œuvre maîtresse de ce spécialiste de la civilisation indo-européenne. Il prend également sa retraite du Collège de France et part enseigner trois ans aux États-Unis.
  5. Oswald Ducrot, Tzvetan Todorov, Dan Sperber, Moustapha Safouan et François Wahl : Qu’est-ce que le structuralisme ?. Qu’est-ce que l’application de la méthode structurale a changé au développement de la linguistique, la poétique, l’anthropologie, la psychanalyse, la philosophie ?
  6. Mélanie Klein (traduction), Envie et gratitude.
  7. Georges Poulet, Mesure de l’instant (Études sur le temps humain, vol. 4), Plon.
  8. Philippe Sollers publie simultanément : Nombres et Logiques.

Politique[modifier | modifier le code]

  1. Annie Kriegel, Les Communistes français : essai d’ethnographie politique, éd. Le Seuil, coll. Politique. Analyse le PCF comme une « contre-société minoritaire ».
  2. Herbert Marcuse (traduction), préface de Robert Castel, Raison et révolution, Édition de Minuit.
  • Nicos Poulantzas, Pouvoir politique et classes sociales, éd. Maspero. L’autonomie relative du politique dans une vision marxiste.

Psychologie et psychanalyse[modifier | modifier le code]

  1. Sándor Ferenczi (traduction) : Psychanalyse I, premier volume des œuvres complètes.
  2. Serge Leclaire, Psychanalyser - Essai sur l’ordre de l’inconscient et la pratique de la lettre. Première publication d’un cas analysé selon la conception lacanienne (l’Homme à la licorne).
  3. Octave Mannoni, Freud.
  4. Jean-Bertrand Pontalis, Après Freud.

Sociologie[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Bourdieu, Jean-Claude Passeron et Jean-Claude Chamboredon : Le Métier de sociologue, éd. Mouton-Bordas. La constitution épistémologique d’une profession.
  2. E. Goffman, présentation de Robert Castel : Asiles. Étude sur la condition sociale des malades mentaux et autres reclus, Éditions de Minuit, coll. Le Sens commun. Théorie de « l’institution totalitaire ».
  3. Herbert Marcuse (1966, traduction), L’Homme unidimensionnel - Essai sur l’idéologie de la société industrielle avancée, Éditions de Minuit. Le livre deviendra un best-seller en mai-juin (mille exemplaires vendus par jour).
  4. Wilhelm Reich (traduction) : La Révolution sexuelle, éd. Plon. Le grand classique de la synthèse freudo-marxiste.

Livres d'Art[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  1. Jean Lescure : Drailles

Publications[modifier | modifier le code]

  1. Edward Abbey (Américain) : Désert solitaire.
  2. Artur London, L’Aveu, éd. Gallimard, coll. Témoins. Témoignage d’un rescapé du procès Slansky, dans l’engrenage du procès de Prague.
  3. Jacques Vergès, De la stratégie judiciaire, Éditions de Minuit. Du procès de connivence au procès de rupture.

Romans[modifier | modifier le code]

Tous les romans parus en 1968

Romans francophones[modifier | modifier le code]

  1. Albert Cohen : Belle du Seigneur, éd. Gallimard. « L’amour fou » à l’heure de la libération sexuelle.
  2. Ahmadou Kourouma : Les Soleils des indépendances.
  3. Yambo Ouologuem : Le Devoir de violence.
  4. Maurice Pons : Le Festin de Sébastien, éd. La Dilettante, 187 pages.
  5. Raymond Queneau : Le Vol d'Icare
  6. Henri Vincenot, La Princesse du rail, éd. Denoël.
  7. Marguerite Yourcenar : L'Œuvre au noir, Gallimard, avril 1968.

Romans traduits[modifier | modifier le code]

  1. Mikhaïl Boulgakov : Le Maître et Marguerite, éd. Robert Laffont.
  2. William S. Burroughs : La Machine molle
  3. Allen Ginsberg : Kaddish
  4. Milan Kundera : La Plaisanterie, éd. Gallimard.
  5. Gabriel García Márquez, traduit par Claude Durand et sa femme : Cent ans de solitude, éd. Le Seuil. Une parabole de l’histoire latino-américaine.
  6. Alexandre Soljenitsyne : Le Pavillon des cancéreux, éd. Juillard, et Le Premier Cercle, éd. Plon. L’écrivain dissident soviétique devient célèbre.

Romans itaiens[modifier | modifier le code]

  1. Beppe Fenoglio : Il partigiano Johnny (Einaudi), roman posthume paru en français sous le titre La Guerre sur les collines.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  1. Jean Anouilh, Le Boulanger, la Boulangère et le Petit Mitron
  2. Michel Tremblay, première représentation de Les Belles-Sœurs
  3. Romain Weingarten, L'Été (1966 ! )

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prix littéraires 1968.

Canada

France

Scandinavie

International

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]