Rhum de La Réunion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rhum Charette blanc

Le rhum à La Réunion fait partie de ces institutions culturelles liées à la culture créole réunionnaise, depuis les premières plantations de canne à sucre. Les distilleries réunionnaises s'approvisionnent en mélasse (pour la fabrication du rhum traditionnel ou industriel) et en jus de canne à sucre (pour le rhum agricole) auprès des deux usines sucrières de l'île : l'Usine du Gol située sur la commune de Saint-Louis et l'Usine de Bois Rouge située sur la commune de Saint-André, mais aussi directement auprès du producteur pour la production artisanale.

L'île compte quatre distilleries produisant leur propre rhum : Distillerie de Savanna, Distillerie Rivière du Mât, Distillerie Isautier et La Part des Anges, qui produit depuis 2010 des eaux de vies de fruits tropicaux et du Rhum agricole. Les trois premières commercialisent leurs propres marques de rhums, cocktails ou spiritueux sous leurs noms mais possèdent également d'autres marques de boissons alcoolisées et non-alcoolisées sous d'autres noms. Elles revendent également une partie de leur production de rhum à des marques concurrentes, comme la marque Rhum Charrette (appartenant aux Distilleries Chatel) qui achète son rhum auprès de certaines d'entre elles. La dernière née est quant à elle entièrement artisanale et vend sa production sur l'île mais aussi en métropole et à l'international.

La marque réunionnaise de rhum la plus connue localement mais aussi à l'exportation est le Rhum Charrette. Mais bien d'autres marques réunionnaises de rhums et de boissons à base de rhum existent : Savanna, Rivières du Mât, Isautier, Chatel, Sublim'Canne, Varangues, Créolie....

Catégories de rhums[modifier | modifier le code]

Il existe trois principales catégories de rhum : le rhum blanc, le rhum ambré et le rhum vieux. Ces trois catégories sont produites par les distilleries réunionnaises. Les degrés en alcool varient selon la distillerie ou la marque.

Le rhum blanc se compose de deux sous-catégories : le rhum traditionnel (ou industriel) obtenu à partir de la mélasse et le rhum agricole produit à partir du jus de canne à sucre.

Le rhum ambré est un rhum blanc qui a macéré en fût ou en cuve métallique durant un certain nombre de mois et auquel les fabricants rajoutent parfois du caramel pour accentuer sa couleur ambrée.

Le rhum vieux, qui constitue le haut de gamme du rhum, est un rhum blanc qui a vieilli en fûts de chêne (ou autres bois) ayant servi précédemment à la macération d'autres alcools (vin, whisky, etc.) dont il va absorber les arômes pendant un certain nombre d'années (qui diffère selon la gamme souhaitée, la tradition et le fabricant). Le fût lui donnera aussi sa couleur ambrée.

Boissons à base de rhum[modifier | modifier le code]

Le rhum, qui peut se boire pur, constitue également la base de diverses boissons et cocktails. Parmi les plus connues, notamment à La Réunion, on compte le punch et le rhum arrangé.

Le rhum arrangé est originaire de La Réunion et est aujourd'hui repris aux Antilles et ailleurs. A la différence du punch, il contient très peu de sucre ajouté et se compose principalement d'écorces, d'épices, de feuilles et de fruits (secs ou frais) macérant dans le rhum blanc (soit traditionnel ou soit agricole). De par ce faible ajout en sucre, il se consommait à l'origine plutôt en digestif. Mais aujourd'hui de nombreuses recettes (notamment les rhums arrangés du commerce) incluent un ajout de sucre soit en poudre ou en sirop de sucre afin de l'adoucir et permettre de le consommer comme une boisson apéritive.

Indication Géographique Protégée (IGP)[modifier | modifier le code]

Depuis le , certains rhums français ont obtenu l’IGP (indication géographique protégée). il s'agit des :

  • « Rhum de la Guadeloupe » ou « Rhum de Guadeloupe » ou « Rhum Guadeloupe »
  • « Rhum de La Réunion » ou « Rhum Réunion » ou « Rhum de Réunion » ou « Rhum de l’île de La Réunion »
  • « Rhum agricole de la Guyane » ou « Rhum agricole de Guyane » ou « Rhum agricole Guyane »
  • « Rhum de la baie du Galion » ou « Rhum Baie du Galion »
  • « Rhum des Antilles françaises »
  • « Rhum des départements français d’outre-mer » ou « Rhum de l’outre-mer français »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]