Le projet « Rock progressif » lié à ce portail

Portail:Rock progressif

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Portail du rock progressif

Portail Projet Discussion
Introduction

Actuellement, 1 244 articles sur les 2 153 897 que compte cette encyclopédie sont consacrés au rock progressif.
Index alphabétiqueSuivi des articles


Mike Rutherford et Phil Collins, de Genesis, en 1980.

Le rock progressif, souvent appelé simplement rock prog, voire prog, est un style de rock apparu à la fin des années 1960. Il se caractérise par une recherche particulière en termes de technique instrumentale (usage d'instruments étrangers au rock jusqu'alors), de la composition (signatures complexes, suites de plusieurs dizaines de minutes), des textes (réflexions philosophiques, albums-concepts et opéras rock) ou encore des artworks.

Très populaire dans les années 1970, le genre a connu une période de déclin dans les années 1980 avec l'explosion du punk, né en partie en réaction aux supposés excès du prog. La décennie voit néanmoins la naissance de nouveaux courants, le rock néo-progressif et le metal progressif, qui permettent au genre de retrouver un certain succès par la suite.

Boston, Camel, Emerson, Lake and Palmer, Genesis, Gentle Giant, Harmonium, Jethro Tull, King Crimson, Marillion, Pink Floyd, Porcupine Tree, Queen, Rush, Uriah Heep, ou encore Van der Graaf Generator et Yes sont les formations phares du genre. On peut également citer Mike Oldfield en solo.


En savoir plus...

Lumière sur...

The Wall est le onzième album studio du groupe de rock progressif britannique Pink Floyd, sorti le . Il est considéré comme l’un de ses albums les plus importants, et marque l’apogée du groupe, qui ne rencontrera plus de succès équivalent par la suite. C’est aussi la première collaboration avec le compositeur Michael Kamen, pour les arrangements orchestraux de l’album, et la dernière véritable entente entre les deux auteurs-compositeurs du groupe, Roger Waters et David Gilmour. Les tensions sont alors croissantes au sein du groupe, avec Waters devenu sa seule force motrice — il signe seul la quasi-totalité des titres de l’album —, et finissent par mener à l’exclusion du claviériste Richard Wright, qui ne réintègre le groupe qu’en 1987, après le départ de Waters. Celui-ci quitte le groupe après l’album suivant, The Final Cut (1983), pour entamer une carrière solo.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Rock progressif


Sélection de morceaux

21st Century Schizoid Man est l'une des chansons les plus connues du groupe de rock progressif King Crimson. Elle ouvre leur premier album, In the Court of the Crimson King (1969). Elle a été reprise par de nombreux artistes, dont Ozzy Osbourne (Under Cover, 2005) ou Noir Désir (Noir Désir en public, 2005). La chanson conclut également le jeu vidéo Guitar Hero 5 (2009).

Mama est un morceau interprété par le groupe de rock progressif britannique Genesis, paru sur leur album éponyme en 1983. Il connaît un succès commercial important en se classant 4e au UK Singles Chart, devenant ainsi le plus grand succès du groupe au Royaume-Uni.



Portails connexes


Participer

Vous êtes un passionné ou tout simplement ce sujet vous intéresse et vous avez des connaissances à partager, alors
venez participer au projet Rock progressif
Si vous avez une question ou si vous souhaitez laisser un message, cliquez ici