Italiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Peuples italiques)
Langues de l'Italie au VIe siècle av. J.-C.
Les différents peuples dans le Latium au Ve siècle av. J.-C..

Le terme Italiques désigne les peuples établis dans la péninsule italique depuis le IIe millénaire av. J.-C. (civilisation apenninique) et dans l'Antiquité. Pour l'époque préromaine, le terme est surtout géographique car ces peuples n'avaient pas tous la même langue ni la même origine. Certains parlaient des langues italiques, d'autres grecques, d'autres encore des langues non-indo-européennes. Leur classification est discutée ; la plupart étaient d'origine indo-européenne italique mais d'autres apports, d'origine ligure, lydienne ou pré-illyrienne, ne sont pas exclus.

Origine[modifier | modifier le code]

L'origine indo-européenne commune des Italiques, des Celtes, des Illyriens et des Germains explique les similitudes linguistiques entre le latin et le germanique commun reconstruit un certain nombre de particularités communes, qui sont pour la plupart des innovations[1],[2],[3]. De même, plusieurs auteurs ont suggéré que la culture campaniforme d'Europe centrale et occidentale était une candidate pour une branche européenne ancestrale des langues indo-européennes, appelée « indo-européenne du nord-ouest », ancêtre des branches celtique, italique, germanique et balto-slave[4].

La répartition géographique des langues anciennes de la péninsule pourrait s'expliquer par l'arrivée en vagues successives de peuples aux langues différentes. Sur ce modèle, il semble probable que le groupe Ouest-Italique (y compris les Latins) ait fait partie de la première vague, suivi par le groupe Est-Italique (osco-ombrien). Outre le latin, les membres supposé appartenir au groupe italique occidental sont le falisque (considéré comme un dialecte latin) et peut-être le sicule, parlé dans le centre de la Sicile. Les langues italiques occidentales auraient ainsi été parlées dans des zones limitées et isolées, tandis que le groupe Est-Italique comprenait les langues osques et ombriennes parlées dans une grande partie du centre et du sud de l'Italie. La chronologie de l'arrivée des Indo-Européens et de leurs mouvements dans la péninsule italique reste insaisissable[5].

Classification[modifier | modifier le code]

Peuple Région Langue Origine ethnique
Aurunces Sud du Latium Langues sabelliques indo-européenne
Ausones Sud de l'Italie Langues sabelliques probablement apparenté aux Aurunces
Bruttiens Bruttium Osque, grec probablement apparentés aux Lucaniens
Camunni Val Camonica camunien probablement non indo-européenne
Campaniens Campanie Osque indo-européenne
Capénates Étrurie méridionale Sabin liés aux Falisques, Sabins et Latins
Élymes Sicile Italiotes ?, Anatoliens ?, Grecs ?
Èques Latium Èque probablement indo-européenne
Étrusques Étrurie Étrusque non indo-européene

indigène ou d'origine anatolienne

Euganéens Adige peut-être apparentés aux Ligures
Falisques Falisque Sabins
Frentans Molise
Herniques Latium Latin indo-européenne
Histres Istrie
Insubres Insubrie Celtes
Iapyges Pouilles Messapien Illyriens
Latins Latium Latin indo-européenne
Lépontiens Rhétie Lépontique Celtes, voire Germains
Ligures Ligurie et Corse Ligure peut-être indo-européenne ou partiellement
Lucaniens Lucanie Osque indo-européenne
Marrucins Abruzzes Marrucin
Marses Abruzzes Marse
Messapes Messapie Messapien Grecs ou Illyriens
Œnotriens Bruttium et Sicile indo-européenne
Ombriens Ombrie Ombrien indo-européenne
Osques Italie méridionale et centrale Osque indo-européenne
Paeligni Pélignien
Picéniens Picénium Sud-picène
et nord-picène
(une langue sabellique)
(probablement non indo-européen)
Sabins Sabine Sabin indo-européenne
Samnites Samnium Osque indo-européenne
Sicanes Sicile
Sicéliotes Sicile grec Grecs
Sicules (Sicile) Sicile indo-européenne
Sidicins Nord-Campanie Osque indo-européenne
Tauriniens Celtes, Ligures
Vénètes Vénétie Vénète indo-européenne
Vestins Vestinien Sabins
Volsques Volsque

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Walter Porzig, Die Gliederung des indogermanischen Sprachgebiets, C. Winter, 1954, p. 106 et suiv.
  2. (en)Georg Bossong, "The Evolution of Italic". In Klein, Jared; Joseph, Brian; Fritz, Matthias (eds.). Handbook of Comparative and Historical Indo-European Linguistics. Vol. 2. Walter de Gruyter, 2017
  3. Antoine Meillet, Esquisse d'une histoire de la langue latine, 1948, p.47.
  4. (en) David W. Anthony, The Horse, The Wheel and Language, 2010, p.344.
  5. (en) T. J. Cornell, The Beginnings of Rome, 1995

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) G. Radke, Die Götter Altitaliens, Münster, , 2e éd. (1re éd. 1965), 350 p..

Articles connexes[modifier | modifier le code]