Liste d'étoiles par taille décroissante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres listes d'étoiles, voir Liste de listes d'étoiles.

Voici une liste d'étoiles connues, ordonnées par taille décroissante.

Les tailles relatives des planètes dans le système solaire et certaines des plus grandes étoiles : # Mercure < Mars < Vénus < Terre # Terre < Neptune <Uranus < Saturne < Jupiter # Jupiter < Proxima Centauri < Soleil < Sirius # Sirius < Pollux < Arcturus < Aldébaran # Aldébaran < Rigel < Antarès < Bételgeuse # Bételgeuse < Mu Cephei < VV Cephei A < VY Canis Majoris #Non illustré : NML Cygni, UY Scuti

Critères[modifier | modifier le code]

Arbitrairement, la liste se limite aux étoiles dont le rayon dépasse 700 fois celui du Soleil. En outre, la liste établie ci-dessous n'est pas totalement bien définie ; selon les sources :

  • Des étoiles doubles peuvent être traitées indépendamment ou non.
  • Les diamètres donnés varient fortement.

Liste[modifier | modifier le code]

Les rayons des étoiles listées sont donnés en multiples du rayon du Soleil, noté R (Rayon solaire) et égal à 6,96342×108 m (soit 696 342 km ou 0,00465 ua) ainsi qu'en unités astronomiques (UA) (149 597 870 700 m).

Liste des étoile les plus grandes
Étoile Type Rayon (R)
(Soleil = 1)
Notes
UY Scuti M4Ia 1 708 à 2 050 - 2 200 Marge d'erreur dans la détermination de la taille : ± 192 rayons solaires. Avec la plus petite valeur, sa taille serait similaire à celle de V354 Cephei (voir ci-dessous).
VX Sagittarii M2Iab 1 645 VX Sagittarii est une variable pulsante avec une forte variation de magnitude visuelle et de taille.
WOH G64 M1Iab 1 540[1] Ce serait la plus grande étoile du GNM, mais sa position et son mouvement sont inhabituels et elle pourrait être une géante du halo en premier plan.
RW Cephei K20-Ia 1 535 RW Cep est variable à la fois en luminosité (d'au moins un facteur 3) et en type spectral (observé du G8 à M), donc probablement aussi en diamètre. Parce que le type et la température spectrale à la luminosité maximale ne sont pas connus, la taille citée est juste une estimation.
Westerlund 1-26 M2-6Ia 1 530 (- 2544) Des paramètres très incertains pour une étoile inhabituelle avec une forte émission en radio. Le spectre est variable, mais apparemment la luminosité ne l'est pas.
V354 Cephei M2.5 Iab 1 520
VY Canis Majoris (modèle de R. Humphreys)[2] (M2.5I-)M3-M4.5 1 420 Auparavant considérée comme une étoile si grande qu'elle contredisait la théorie d'évolution stellaire, mais une nouvelle mesure plus précise a revu à la baisse l'estimation de sa taille. La marge d'erreur possible : ± 120 rayons solaires.
KY Cygni M3m 1 420 (-2850?) KY Cygni est située dans une région d'extinction de la poussière, ce qui rend difficile la détermination de sa taille. La taille indiquée est la valeur compatible avec les modèles d'évolution stellaire, la véritable portée peut être plus grande.
AH Scorpii M4-5Ia-Iab 1 411 AH Sco est variable sur près de 3 grandeurs en magnitude visuelle et d'environ 20% en luminosité totale. La variation de diamètre n'est pas claire car la température varie également.
V766 Centauri A (HR 5171 A) K0 0-Ia 1 315 HR 5171 A est une étoile très déformée dans un système binaire proche, perdant de la masse vers la secondaire.
SMC 18136 M 1310
XX Persei M 1 300
Mu Cephei M2Ia 1 260
BC Cygni M 856 - 1 553
IRC-10414 M 1200
PZ Cassiopeiae A M3I 1 190 (-1940)
NML Cygni M6I 1183 NML Cyg est une étoile variable semi-régulière entourée d'une nébuleuse circumstellaire et est fortement obscurcie par l'extinction de la poussière.
EV Carinae M4Ia 1 168
HV 11423 M0Iab 1 060 - 1 220
RT Carinae M 1090
BI Cygni M 916 - 1 240
Bételgeuse (Alpha Orionis) M2Iab 955 - 1 200 Neuvième étoile la plus brillante dans le ciel nocturne.
V396 Centauri M 1070
CK Carinae M 1060
VV Cephei A M2 Iab 1 050 VV Cep A est une étoile très déformée dans un système binaire, perdant de la masse au profit de son compagnon de type B VV Cephei B pendant au moins une partie de son orbite. Les estimations plus anciennes donnaient des tailles beaucoup plus grandes.
V602 Carinae M3 Ia-Iab 1 050
KW Sagittarii M1.5 Iab 1 009
S Persei M 780 - 1 230 Dans le Double amas de Persée
NR Vulpeculae K 980
GCIRS 7 M 960
S Cassiopeiae S3.4e 930
V366 Andromedae M 913
Antarès A (Alpha Scorpii) M1.5Iab-b 883
Theta Muscae A LBV 878
U Lacertae C 850
RW Cygni M 680-980
V1749 Cygni M 830
TZ Cassiopeiae M3 Iab 800
IX Carinae M 790
BO Carinae M4I 790 - 1 090
V1056 Orionis M 781
R Cancri M 781
SU Persei M 780 Dans le Double amas de Persée.
FG Leonis M 780
EU Leonis M 775
RS Persei M4Iab 740-800 Dans le Double amas de Persée.
T Cephei M7IIIe 742
FG Leonis M 737
MY Virginis M 735
R Sculptoris C 723
V648 Cassiopeiae M 721
PR Persei M 713
IRC +10216 C 700
V382 Carinae G40-Ia 700 Une hypergéante jaune, l'un des types d'étoiles les plus rares.
Les étoiles bien connues suivantes sont inscrites à des fins de comparaison.
Étoile Type Rayon (R)
(Soleil = 1)
Notes
BU Geminorum M0lab 670
TV Geminorum M1ab 665
V509 Cassiopeiae F80 650 Une hypergéante jaune, l'un des types d'étoiles les plus rares.
119 Tauri M2Iab-Ib 601 Peut être occultée par la Lune, ce qui permet une détermination précise de son diamètre apparent.
VY Canis Majoris

(Modèle de Massey-Levesque-Plez-Olsen)[3],[4]

(M2.5I-)M3-M4.5 600
V419 Cephei M 590
S Pegasi M5e-M8.5e 580
W Hydrae M8e 562
V355 Cephei M 535
UU Aurigae C5II 465
W Aquilae S 430-473
S Orionis M7e 400-500
Rho Cassiopeiae G2Ia0e 450 Une hypergéante jaune, l'un des types d'étoiles les plus rares.
Eta Carinae A (Tseen She) LBV 430 (60-800) Auparavant considérée comme l'étoile unique la plus massive, mais en 2005, elle s'est révélée être un système binaire.
Chi Cygni (en) S6III 414
La Superba C7Iab 390 Actuellement l'une des étoiles les plus froides et les plus rouges.
R Doradus M8IIIe 370 Étoile avec la deuxième plus grande taille apparente après le Soleil
Mira A M7IIIe 367 Prototype des variables de type Mira
R Leonis M8IIIe 335
S Doradus B8/9eq - F0/5:Iae 310 (240-380) Prototype des variables de type S Doradus
Étoile du Pistolet LBV 306 Hypergéante bleue, actuellement parmi les étoiles les plus massives et lumineuses.
Rasalgethi A M5IIver 283,5
R Cassiopeiae M7IIIe 273 (236-310)
Wezen F8Ia 237
Deneb A A2Iae 203 19e étoile la plus brillante dans le ciel nocturne.
Enif K2Ib 185
Almaaz A A8Iab 162,5
LBV 1806-20 LBV 150
Avior A K3III 150
Zeta Aurigae K4II 148
Arneb F0Ib 129
HR Carinae LBV 100
Almach K3IIb 96
WR 102ka Ofpe/WN9 92 étoile candidate au titre de l'étoile la plus lumineuse de la Voie lactée.
AG Pegasi B M3III 85
R Coronae Borealis G0Iab:pe 85
Gacrux M4III 84
Rigel A B8Iab 78,9 Septième étoile la plus brillante du ciel nocturne.
P Cygni B1la 76
Canopus F0Ia 71,4 Deuxième étoile la plus brillante du ciel nocturne.
Albireo A K3II 70 (-109)
Mirfak F5Ib 68
Eta Aquilae F6Ib 66
Mekbuda F7Ib à G3Ib 65,24
Eltanin K5III 48,15

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Physical Properties of the Red Supergiant WOH G64: The Largest Star Known? by Emily M. Levesque, Philip Massey, Bertrand Plez, Knut A. G. Olsen, 12 mars 2009
  2. (en) Roberta M. Humphreys, 13 octobre 2006, « VY Canis Majoris: The Astrophysical Basis of Its Luminosity », 1.
  3. (en) Philip Massey, Emily M. Levesque, Bertrand Plez, 11 avril 2006, « Bringing VY Canis Majoris Down to Size: An Improved Determination of Its Effective Temperature », 1.
  4. (en) Philip Massey, Emily M. Levesque, Bertrand Plez, K.A.G. Olsen, 11 January 2008, « The Physical Properties of Red Supergiants: Comparing Theory and Observations », 2.