Étoile de fer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec sphère de Dyson.

Une étoile de fer désigne un type hypothétique d'étoile qui se produirait dans un univers fini de Friedmann âgé de 101 500 ans. Décrite par Freeman Dyson, l'étoile résulterait d'une fusion nucléaire engendrée par effet tunnel ramenant tous les atomes à du fer 56[1]. Cette possibilité implique que le proton ne se désintègre pas, ou tout du moins qu'il a une demi-vie bien supérieure au temps de formation de ces astres.
Ce stade est le devenir hypothétique des étoiles qui seront devenues des naines noires (après avoir été des naines blanches) formées de divers éléments synthétisés durant leur séquence principale, comme l'hélium ou bien le carbone, l'oxygène ou le néon. Éléments qui auront fusionné très lentement à basse température, à la densité de la matière électronique dégénérée.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Iron star » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Freeman J. Dyson, « Time without end: Physics and biology in an open universe », Reviews of Modern Physics, vol. 51, no 3,‎ , p. 10, 447–460 (DOI 10.1103/RevModPhys.51.447, Bibcode 1979RvMP...51..447D, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]