Apex solaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir apex.

En astronomie, l’apex est le nom donné à un point de la sphère céleste proche vers lequel se déplace le système solaire tout entier dans son mouvement propre au sein de notre Galaxie. Ce déplacement, mis en évidence par application de l'effet dit Doppler-Fizeau, se ferait à une vitesse apparente d'environ 19,4 km.s−1. Les anciens auteurs de traités mentionnant ce phénomène situaient l'apex dans le voisinage de l'étoile Alpha de la constellation de la Lyre (Véga) mais les astronomes modernes s'accordent aujourd'hui à le localiser à proximité des étoiles Nu et Ksi de la constellation d'Hercule.

Les coordonnées de l'apex sont :

William Herschel[modifier | modifier le code]

En 1783, Herschel découvre que le Soleil possède un mouvement propre et qu'il entraîne tout son cortège de planètes en direction d'un point situé dans la constellation d'Hercule : l'Apex[1].

Edmond Halley avait auparavant détruit l'ancienne notion de la sphère des fixes en mettant en évidence le mouvement propre des étoiles (d'Aldébaran, Sirius, Arcturus et Bételgeuse). Il en conclut que les étoiles sont des astres errants[1].

De plus, Herschel comprend que les étoiles doubles sont en mouvement relatif l'une par rapport à l'autre.

En 1802, Herschel déduit que les lois newtoniennes s'appliquent intégralement aux couples stellaires animés d'un mouvement relatif orbital : l'attraction est donc universelle[1].

Notes et sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Histoire de l'astronomie vol. 5, 1964 (le cercle du Bibliophile et Erik Nitsche)

Voir aussi[modifier | modifier le code]