Deneb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alpha du Cygne • Alpha Cygni • α Cygni • α Cyg

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deneb (homonymie).
Deneb
α Cygni
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la constellation du Cygne.

Époque J2000.0 - équinoxe 2000

Données d'observation
Ascension droite 20h 41m 25,915s[1],[2]
Déclinaison +45° 16′ 49,22″[1],[2]
Constellation Cygne[3]
Magnitude apparente (V) 1,25
Caractéristiques
Type spectral A2 Ia[1]
Indice U-B −0,24
Indice B-V 0,09
Variabilité α Cyg
Astrométrie
Vitesse radiale −4,9 (±0,3) km/s[1]
Mouvement propre μα = 2,01 (±0,34) mas/a[1],[2]
μδ = 1,85 (±0,27) mas/a[1],[2]
Parallaxe 2,31 (±0,32) mas[1],[2]
Distance 1 550+290−210 al
(475+90−65 pc)
Magnitude absolue -7,2 à -8,75
Caractéristiques physiques
Masse ~ 20 M
Rayon ~ 186 à 220 R
Masse volumique  g/cm3
Luminosité ~ 60 000 L
Température 8 700 K[1],[4]
Rotation 39 km/s[1],[5]
Âge a

Autres désignations

Deneb, Deneb el Adige, Arided, Aridif, Gallina, Arrioph
α Cyg (Bayer)
50 Cyg (Flamsteed)
ADS 14172A
AG+45 1730
ALS 11488
BD+44 3541
CCDM J20415 +4517A
CEL 5144
CSI+44 3541 1
EM* MWC 351
FK5 777
GC 28846
GCRV 12971
GSC 03574-03347
HD 197345
HIP 102098
HR 7924
IDS 20380+4455 A
IRC +50337
JP11 3264
LS III +45 15
2MASS J20412592 +4516491
MCW 940
N30 4579
PLX 4935
PMC 90-93 546
PPM 60323
RAFGL 2633
ROT 3019
SAO 49941
SV* ZI 1938
TD1 27159
TYC 3574-3347-1
UBV 17953
UBV M 25099
uvby98 100197345 V
V* α Cyg
WDS J20414 +4517A

Deneb[6] (α Cygni, Alpha Cygni, Déneb) est une étoile supergéante blanche variable, l'étoile la plus brillante de la constellation du Cygne et la dix-neuvième étoile la plus brillante du ciel (magnitude apparente 1,25). Avec Véga et Altaïr, Déneb forme le triangle d'été, une formation d'étoiles très brillantes bien visibles en été dans le ciel nocturne. La nébuleuse de l'Amérique du Nord (NGC 7000) se trouve à proximité.

Propriétés physiques[modifier | modifier le code]

Tailles comparées de Deneb et du Soleil.

Deneb est une supergéante blanche de type spectral A2 Ia, de température de surface 8 400 K, d'environ 20 masses solaires[7] et d'environ 200 rayons solaires — soit a peu près le rayon de l'orbite terrestre autour du Soleil, ce qui en fait l'une des plus grosses étoiles connues.

La distance de Deneb depuis le Soleil est mal connue, mais a été précisée en 2007 à partir d'une nouvelle analyse des données recueillies au début des années 1990 par le satellite européen Hipparcos : initialement estimée à 3 200 ± 1 800 années-lumière (980 ± 550 pc, ce qui correspondrait à une luminosité 250 000 fois supérieure à celle du Soleil)[8], elle a été évaluée autour de 1 550 al (475 pc), précisément entre 1 340 et 1 840 al (410 et 565 pc), par des travaux publiés en 2008[9]. Avec une magnitude absolue estimée entre -7,2 et -8,75, c'est une des étoiles les plus lumineuses connues, près de 60 000 fois plus lumineuse que le Soleil[9] pour une distance de 1 550 al.

La détermination de la distance « spectroscopique » de Deneb à l'aide du diagramme de Hertzsprung-Russell donne un résultat d'environ 1 600 années-lumière[réf. nécessaire].

Le vent stellaire de Deneb fait perdre chaque année à cette étoile une masse de 0,8 millionième de masse solaire, ce qui correspond à un flux cent mille fois plus puissant que celui du Soleil[7].

Deneb est le prototype des étoiles variables de type α Cygni, qui sont le siège de pulsations non radiales, ce qui signifie que certaines parties de l'étoile se contractent en même temps que d'autres s'étendent. Sa luminosité, sa température et son type spectral varient ainsi en fonction du temps.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Deneb pour désigner l'étoile α Cygni provient de l'arabe ذنب الدجاجة Dhanab ad-Dajājah, la « queue de la Poule » (devenue notre constellation du « cygne »). Le nom Deneb a été donné, avec un autre qualificatif pour les distinguer, à plus d'une demi-douzaine autres étoiles, notamment Deneb Kaitos (ألضنب ألقيتوس ألجنوب : « queue australe de la Baleine ») donné à l'étoile β Ceti dans la constellation de la Baleine, ou bien Deneb Algedi (ذنب الجدي : « queue de la Chèvre ») donné à l'étoile δ Capricorni dans la constellation du Capricorne, ou encore Denebola β Leonis, deuxième étoile de la constellation du Lion et signifiant la queue du lion .

En astronomie chinoise, Deneb fait partie de l'astérisme 天津 (Tiān Jīn), représentant un gué servant à traverser la Voie lactée, qui symbolise un fleuve céleste, Tianhe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Alf Cyg sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg. (consulté le 9 janvier 2015).
  2. a, b, c, d et e (en) Floor van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy and Astrophysics, vol. 474, no 2,‎ , p. 653-664 (DOI 10.1051/0004-6361:20078357, Bibcode 2007A&A...474..653V, arXiv 0708.1752, résumé, lire en ligne [PDF]).
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le , accepté par son comité de lecture le suivant, puis publié le suivant.
    Pour les coordonnées équatoriales de Deneb, son mouvement propre et sa parallaxe, voir :
  3. (en) Nancy G. Roman, « Identification of a constellation from a position », Publications of the Astronomical Society of the Pacific, vol. 99,‎ , p. 695-699 (DOI 10.1086/132034, Bibcode 1987PASP...99..695R, lire en ligne [PDF]).
    L'article a été reçu par l'Astronomical Society of the Pacific le , puis publié en .
    Pour la constellation de Deneb, voir :
  4. (en) R. Earle Luck, « Parameters and abundances in luminous stars », The Astronomical Journal, vol. 147, no 6,‎ , article id. 137, 16 p. (DOI 10.1088/0004-6256/147/6/137, résumé, lire en ligne [PDF]).
    L'article a été reçu par la revue The Astronomical Journal le , accepté par son comité de lecture le suivant, puis publié le suivant.
  5. (en) Frédéric Boyer et al., « Rotational velocities of A-type stars in the northern hemisphere. II.– Measurement of v sin i », Astronomy and Astrophysics, vol. 393, no 3,‎ , p. 897-911 (DOI 10.1051/0004-6361:20020943, Bibcode 2002A&A...393..897R, arXiv astro-ph/0205255, résumé, lire en ligne [PDF]).
    Les coauteurs de l'article sont, outre Frédéric Boyer : S. Grenier, M.-O. Baylac, A. E. Gomez et J. Zorec.
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le , accepté par son comité de lecture le suivant, puis publié le suivant.
    Pour la vitesse de rotation projetée de Deneb, voir :
  6. « Deneb » [html], sur larousse.fr/encyclopedie, Encyclopédie Larousse en ligne (consulté le 9 janvier 2016).
  7. a et b (en) Deneb, par James B. (Jim) Kaler, professeur émérite d'astronomie à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign.
  8. (en) Dome of the Sky « Deneb ».
  9. a et b (en) J. Maíz Apellániz, E. J. Alfaro et A. Sota, « Accurate distances to nearby massive stars with the new reduction of the Hipparcos raw data », soumis pour publication le 16 avril 2008, arXiv:0804.2553v1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]