Rayon solaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rayon.
Symboles célestes chinois sur un miroir en bronze antique.

En astrophysique, le rayon solaire est l'unité de longueur conventionnellement utilisée pour exprimer la taille des étoiles. Elle est égale à la longueur du rayon du Soleil. Par exemple, une étoile de diamètre dix fois plus élevé que le Soleil aura un diamètre de vingt rayons solaires. Le rayon solaire se note : , étant la notation classique du rayon et étant le symbole astronomique du Soleil[1].

Les premières mesures précises du diamètre solaire furent effectuée, au XVIIe siècle, par le Français Jean Picard. Le satellite français d'étude du Soleil, Picard, est ainsi nommé en son honneur. Ce satellite comporte un instrument spécial pour la mesure du diamètre solaire[2].

Valeur[modifier | modifier le code]

La valeur du rayon solaire a été fixée en 2015 par l'Union astronomique internationale à : Cette valeur « nominale » est compatible avec les mesures les plus récentes[3].

Le rayon solaire vaut environ 109 fois celui de la Terre, et un peu moins de 10 fois celui de Jupiter. Il varie légèrement entre les pôles et l'équateur à cause de sa rotation, ce qui crée un aplatissement de l'ordre de 10 parties par million. Voir l'article 1 E9 m pour des distances similaires.

Le satellite SOHO fut utilisé pour mesurer le diamètre du Soleil en chronométrant les transits de Mercure devant la surface du Soleil en 2003 et 2006 (les prochains se produiront en 2016 et 2019). Le résultat mesuré donna un rayon solaire de 696 342 ± 65 km[4].
D'autres phénomènes tels que les éclipses solaires peuvent également permettre d'estimer le diamètre solaire. Les techniques actuelles les plus performantes permettent d'évaluer la valeur du diamètre solaire à plus ou moins 35 km[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Séguin et Benoît Villeneuve, Astronomie et astrophysique: cinq grandes idées pour explorer et comprendre l'Univers, De Boeck Supérieur, (ISBN 9782761311847, lire en ligne), p. 586.
  2. SODISM : SOlar Diameter Imager and Surface Mapper.
  3. « Le Soleil serait-il plus gros que prévu par les modèles ? », sur INSU (consulté le 23 juin 2018).
  4. (en)Marcelo Emilio, Jeff R. Kuhn, Rock I. Bush, Isabelle F. Scholl : Measuring the Solar Radius from Space during the 2003 and 2006 Mercury Transits, arXiv, consulté le 28 mars 2012.
  5. Chasseur d'éclipse, le à 13 h 40 sur France 5.

Bibliographie[modifier | modifier le code]