P Cygni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
P Cygni
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 20h 17m 47,2018s[1]
Déclinaison +38° 01′ 58,549″[1]
Constellation Cygne
Magnitude apparente 4,82[2] (3 à 6[3])
Caractéristiques
Type spectral B1Ia+[4]
Indice U-B -0,58[4]
Indice B-V +0,42[4]
Variabilité LBV[3]
Astrométrie
Vitesse radiale −8,9 km/s[5]
Mouvement propre μα = −3,53 mas/a[1]
μδ = −6,88 mas/a[1]
Parallaxe 0,32 ± 0,16 mas[1]
Magnitude absolue −7,9[6]
Caractéristiques physiques
Masse 30 M[7]
Rayon 76 R[8]
Gravité de surface (log g) 1,2[9]
Luminosité 610 000 L[8]
Température 18 700 K[8]
Métallicité 0,29[8] He/H
Rotation 35 km/s[9]

Autres désignations

Nova Cyg 1600, 34 Cyg (Flamsteed), JP11 3218, TD1 26474, GSC 03151-03442, TYC 3151-3442-1, AG+37° 1953, 2MASS J20174719+3801585, ALS 11097, HD 193237, MWC 849, BD+37 3871, Hen 3-1871, PLX 4837, CEL 5017, PPM 84645, P Cyg, RAFGL 5493S, GC 28218, HIP 100044, ROT 2959, GCRV 12673, HR 7763, SAO 69773, AAVSO 2014+37A.

L'étoile P Cygni (étoile P dans la constellation du Cygne) est une étoile Wolf-Rayet. Elle fut découverte par Charles Wolf et Georges Rayet en 1867.

Ses caractéristiques principales sont des raies larges en émission dans son spectre. Ces raies sont formées dans le vent stellaire de l'étoile.

L'étoile P Cygni donne son nom aussi aux profils P Cygni. Ces profils de raies sont tout à fait caractéristiques d'un vent stellaire opaque en expansion. Le profil est composé d'une partie en émission centrée sur la vitesse systémique de l'étoile et d'une partie en absorption décalée (par effet Doppler) vers le bleu. Cette partie en absorption est due à la région du vent entre l'observateur et l'étoile. On a donc une raie en émission dont le côté bleu passe sous le continuum.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e F. Van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy and Astrophysics, vol. 474, no 2,‎ , p. 653 (DOI 10.1051/0004-6361:20078357, Bibcode 2007A&A...474..653V, arXiv 0708.1752)
  2. J. R. Ducati, « VizieR Online Data Catalog: Catalogue of Stellar Photometry in Johnson's 11-color system », CDS/ADC Collection of Electronic Catalogues, vol. 2237,‎ , p. 0 (Bibcode 2002yCat.2237....0D)
  3. a et b N. N. Samus et O. V. Durlevich, « VizieR Online Data Catalog: Combined General Catalogue of Variable Stars (Samus+ 2004) », VizieR On-line Data Catalog: II/250. Originally published in: 2004yCat.2250....0S, vol. 2250,‎ , p. 0 (Bibcode 2004yCat.2250....0S)
  4. a, b et c L. J. Smith, P. A. Crowther et R. K. Prinja, « A study of the luminous blue variable candidate He 3-519 and its surrounding nebula », Astronomy and Astrophysics, vol. 281,‎ , p. 833 (Bibcode 1994A&A...281..833S)
  5. G. A. Gontcharov, « Pulkovo Compilation of Radial Velocities for 35 495 Hipparcos stars in a common system », Astronomy Letters, vol. 32, no 11,‎ , p. 759 (DOI 10.1134/S1063773706110065, Bibcode 2006AstL...32..759G, arXiv 1606.08053)
  6. A. M. Van Genderen, « S Doradus variables in the Galaxy and the Magellanic Clouds », Astronomy and Astrophysics, vol. 366, no 2,‎ , p. 508 (DOI 10.1051/0004-6361:20000022, Bibcode 2001A&A...366..508V)
  7. Aurelian Balan, C. Tycner, R. T. Zavala, J. A. Benson, D. J. Hutter et M. Templeton, « THE SPATIALLY RESOLVED Hα-EMITTING WIND STRUCTURE OF P CYGNI », The Astronomical Journal, vol. 139, no 6,‎ , p. 2269 (DOI 10.1088/0004-6256/139/6/2269, Bibcode 2010AJ....139.2269B, arXiv 1004.0376)
  8. a, b, c et d F. Najarro, « Spectroscopy of P Cygni », P Cygni 2000: 400 Years of Progress, vol. 233,‎ , p. 133 (Bibcode 2001ASPC..233..133N)
  9. a et b F. Najarro, D. J. Hillier et O. Stahl, « A spectroscopic investigation of P Cygni. I. H and HeI lines », Astronomy and Astrophysics, vol. 326,‎ , p. 1117 (Bibcode 1997A&A...326.1117N)

Lien externe[modifier | modifier le code]