Chronogramme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chronogramme (homonymie).
Chronogramme de l'église Notre-Dame-de-l'Annonciation de Spalbeek (Belgique).

Le chronogramme (ou parfois chronographe) est une inscription en prose ou en vers dont les lettres correspondant à des chiffres dans un système de numération de type littéral (comme la numération littérale grecque, la numération littérale arabe ou la numération hébraïque, etc.) permettent de former la date d'un événement. Les chiffres romains ayant été confondus avec des lettres, ils ont aussi été utilisés ainsi (M = 1000, D = 500, C = 100, L = 50, X = 10, V = 5, I = 1).

Dans un chronogramme pur, chaque mot contient un chiffre ; un chronogramme naturel donne tous les chiffres dans l'ordre correct, par exemple « aMore MatVrItas » = MMVI = 2006.

Jusqu'au XVIIIe siècle, les chronogrammes étaient très en vogue, surtout en Allemagne et dans les Pays-Bas autrichiens.

Quelques exemples[modifier | modifier le code]

Le modèle du genre, en ce qui concerne la concision et la brièveté, est sans doute le mot suivant forgé sur le suffixe latin « cidium » que l'on retrouve dans parricidium (parricide), dans lequel toutes les lettres comptent : LILICIDIVM

M + D + C + L + L + V + I + I + I + I = 1709

qui signifie « massacre des lys » c'est-à-dire des Français ; la date 1709 est celle de la défaite de Villars à Malplaquet devant Marlborough, mieux connu sous le vocable simplifié de Malbrouck.

L'inscription écrite en date du 3 septembre 1666, par le curé de Charnoy, Jacques Gilson, qui résume en deux mots la naissance de la nouvelle ville dont le gouverneur des Pays-Bas, Francisco de Moura de Cortereal, marquis de Castel-Rodrigo, posera la première pierre trois jours plus tard.

CaroLoregIUM FUnDatUr (Charleroi est fondé)
Total: C + L + I + U + M + U + D + U = 1666

Chronogramme inscrit sur le clocher de l'horloge du Palais de Paris en 1371 :

CharLes roi VoLt en Ce CLoCher
Cette nobLe CLoChe aCroCher,
FaItte poVr sonner ChaCVne heVr.
En additionnant les chiffres romains, on obtient :
C + L + V + L + C + C + L + C = 555
C + L + C + L + C + C + C = 600
I + V + C + C + V + V = 216
Total = 1371

Chronogramme dédié à Charles-Alexandre de Lorraine, lors de l'érection de sa statue à Bruxelles en 1775 :

MonseIgneUr CharLes De LorraIne Je VoUs saLUe troIs foIs.
Total : M + I + V + C + L + D + L + I + I + V + V + L + V + I + I = 1775

Autre chronogramme dédié à Charles de Lorraine en 1774 :

CharLes a MérIté nos CœUrs,
et De notre patrIe toUte JoIe et toUt honneUr.
Total : C + L + M + I + C + V + D + I + V + I + I + V + V = 1774

Comme anciennement, c’était des clercs qui en étaient les auteurs, les chronogrammes sont souvent écrits en latin. Aussi, nombre de ces jeux de mots appartiennent en grande partie au domaine religieux mais il en existe d’autres comme celui-ci qui, vengeur, figurait sur un portique édifié en 1918 à Celles à l’occasion de l’armistice et où deux mannequins de soldats allemands furent brûlés

honnIs CoChons grIs
CeLLes VoUs MaUDIt

Ou encore

Mon DIeU, qUe Le graIn est Cher !

inscription due au curé de Bourseigne, qui exprimait ainsi, dans un registre, la détresse de ses paroissiens en 1662.

boUrgeoIs De ChIMaY, Venez VoUs ChaUffer !

sur une banderole qui invitait les citadins à un feu de joie pour fêter l’heureuse issue d’un procès en 1728.

Deux exemples vengeurs, dus à l’abbé Lecocq, curé de Florennes, envoyé au bagne par les révolutionnaires français après l’annexion de nos régions, qui se réjouissait de la défaite des armées de ses bourreaux  :

ConfUDIt MosCoVIta gaLLos

Le Moscovite a confondu les Français (1812)

DeCIMa o'CtaVa IVnI beLgIo Laeta

soit le 18 juin (1815), bonheur pour la Belgique; allusion à la bataille de Waterloo.

Voici un chronogramme dinantais gravé sur un mur de la collégiale pour rappeler une inondation de la Meuse :

aLto Mosa LoCo CresCens hVC appVLIt VsqVe

La Meuse en crue est arrivée jusqu’à cette hauteur (1571)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chronogrammes et histoire (André Lépine; dans la revue En Fagne et Thiérache n° 61, 1983, pp 45-48)
  • 400 chronogrammes curieux (André Lépine; Cercle d’Histoire de Cerfontaine, cahier BHESM n° 450, 1987)
  • Chronogrammes d’Entre-Sambre-et-Meuse (André Lépine; Cercle d’Histoire de Cerfontaine, cahier BHESM n° 409; 70 citations; 1995)
  • Chronogrammes d’Entre-Sambre-et-Meuse (2) (André Lépine; Cercle d’Histoire de Cerfontaine, cahier BHESM n° 390; 30 citations; 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]