Kazushi Sakuraba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kazushi Sakuraba
Kazushi Sakuraba
Kazushi Sakuraba en novembre 2015.
Fiche d’identité
Surnom The Gracie Hunter
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Katagami, Japon
Taille 6 0 (1,83 m)[1]
Poids 167 lb (76 kg)[1]
Catégorie Poids welters
Palmarès en MMA
Combats 46
Victoires 26
Défaites 17
Matchs nuls 1
Sans décision 2

Kazushi Sakuraba (桜庭和志, Sakuraba Kazushi?), né le dans la préfecture d'Akita au Japon, est un pratiquant d'arts martiaux mixtes et un catcheur japonais. Il est lutteur à l'université Chūō avant de devenir catcheur à l'Union of Wrestling Forces International (en).

En 1996, il devient combattant d'arts martiaux mixtes et remporte le tournoi d'UFC 15.5 - Ultimate Japan le puis travaille pour la Pride Fighting Championship (Pride FC) l'année suivante. Il y devient célèbre en battant Royce Gracie le après six rounds de 15 minutes. Il quitte la Pride FC en 2005 et rejoint Heroes, la division arts martiaux mixtes de la K-1 puis DREAM (en) avant d'arrêter sa carrière en 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kazushi Sakuraba est un fan de catch et fait de la lutte au lycée[2]. Il continue à faire de la lutte à l'université Chūō et se classe 4e du championnat du Japon de lutte dans la catégorie des moins de 152 lb (69 kg)[2],[3]. Il devient catcheur en 1993 et lutte alors à l'Union of Wrestling Forces International (en) (UWFi)[2]. En 1996, il se lance dans les arts martiaux mixtes en 1996 après la fermeture de l'UWFi et remporte le tournoi UFC 15.5 - Ultimate Japan 1 le après sa victoire face à Marcus Silveira[4]. Il rejoint la Pride Fighting Championship et devient l'un des plus célèbres combattant de cette fédération[2].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Union of Wrestling Forces International puis Kingdom Pro Wrestling (1993-1998)[modifier | modifier le code]

Kazushi Sakuraba s'entraîne pour devenir catcheur au dojo de l'Union of Wrestling Forces International (en) (UWFi), une fédération de shoot wrestling qui est un style beaucoup plus réaliste, auprès de Nobuhiko Takada[2],[5]. Il y apprend surtout les prises de soumission et comment donner des coups de poing et des coups de pied[6]. Il y reste jusqu'en 1996 où cette fédération ferme ses portes[7].

Il rejoint la Kingdom Pro Wrestling, une fédération de catch créé par des anciens de l'UWFi[8]. Le , il remporte un tournoi en éliminant Shunsuke Matsui (en) au premier tour puis Hiromitsu Kanehara (en) en demi finale et enfin Kenichi Yamamoto (en) en finale[9].

New Japan Pro Wrestling (2012-2016)[modifier | modifier le code]

Kazushi Sakuraba signe un contrat avec la New Japan Pro Wrestling à la mi [10]. Il y débute le lors de 40th Anniversary Destruction 2012 où il fait équipe avec Katsuyori Shibata et ensemble ils battent rapidement Hiromu Takahashi et Wataru Inoue[11].

Carrière de pratiquant d'arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

Débuts (1996-1997)[modifier | modifier le code]

Au cours de son entraînement de catcheur à l'Union of Wrestling Forces International (en), Kazushi Sakuraba rencontre le catcheur Billy Robinson (en) qui enseigne le catch wrestling[8]. Il apprend aussi le jiu-jitsu brésilien auprès d'Enson Inoue[8]. Le , il perd son premier combat d'arts martiaux mixtes face à Kimo Leopoldo[8].

Le , l'Ultimate Fighting Championship organise UFC 15.5 - Ultimate Japan à Yokohama où un tournoi a lieu[4]. Sakuraba affronte Marcus Silveira en demi finale et ce combat se termine par un no contest car l'arbitre pense que Sakuraba est K.O. après un coup de poids de Silveira ce qui n'est pas le cas[4]. Dans le même temps, Tank Abott ne peut pas lutter en finale de ce tournoi car il s'est casser la main au cours de son combat face à Yoji Anjo[4]. L'UFC décide que Sakuraba et Silveira vont s'affronter une seconde fois en finale de ce tournoi[4]. Sakuraba remporte ce tournoi en soumettant son adversaire avec une clé de bras[4].

Pride Fighting Championship (1998-2005)[modifier | modifier le code]

Après sa victoire face à Marcus Silveira, la Pride Fighting Championship engage Kazushi Sakuraba[8]. Il débute dans cette fédération le où il soumet l'américain Vernon White avec une clé de bras[12].

Palmarès en arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
46 combats 26 victoires 17 défaites
Par KO 4 10
Par soumission 19 3
Sur décision 3 4
Égalités 1
Sans décision 2
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Défaite 26–17–1 (2) Drapeau du Japon Shinya Aoki TKO (arrêt du coin) Rizin FF: Saraba no Utake 1 5:56 Saitama, Saitama, Japon
Défaite 26–16–1 (2) Drapeau du Brésil Yan Cabral Soumission (étranglement en triangle) Dream: Dream 17 2 2:42 Saitama, Saitama, Japon
Défaite 26–15–1 (2) Drapeau de la Lituanie Marius Zaromskis TKO (arrêt du docteur) K-1: Dynamite!! Power of Courage 2010 1 2:16 Saitama, Saitama, Japon Pour le titre Dream des poids welters
Défaite 26–14–1 (2) Drapeau des États-Unis Jason Miller Soumission (étranglement en triangle) Dream: Dream 16 1 2:09 Nagoya, Aichi, Japon
Défaite 26–13–1 (2) Drapeau des États-Unis Ralek Gracie Décision unanime Dream: Dream 14 3 5:00 Saitama, Saitama, Japon
Victoire 26–12–1 (2) Drapeau de la Croatie Zelg Galešić Soumission (clé de genou) Dream 12: Cage of the Rising Sun 1 1:40 Osaka, Osaka, Japon
Victoire 25–12–1 (2) Drapeau de la Croatie Rubin Williams Soumission (clé de bras Kimura) Dream: Dream 11 1 2:53 Yokohama, Kanagawa, Japon Phase finale des poids plumes du Grand Prix Dream 2009
Défaite 24–12–1 (2) Drapeau du Japon Kiyoshi Tamura Décision unanime K-1: Dynamite!! Power of Courage 2008 2 5:00 Saitama, Saitama, Japon
Défaite 24–11–1 (2) Drapeau des Pays-Bas Melvin Manhoef KO (coups de poing) Dream: Dream 4 1 1:30 Yokohama, Kanagawa, Japon Deuxième tour des poids moyens du Grand Prix Dream 2004
Victoire 24–10–1 (2) Drapeau du Brésil Andrews Nakahara Soumission (clé de cou) Dream: Dream 2 1 8:20 Saitama, Saitama, Japon Premier tour des poids moyens du Grand Prix Dream 2004
Victoire 23–10–1 (2) Drapeau du Japon Masakatsu Funaki Soumission (clé de bras Kimura) K-1: Premium 2007 Dynamite!! 1 6:25 Osaka, Osaka, Japon
Victoire 22–10–1 (2) Drapeau du Japon Katsuyori Shibata Soumission (clé de bras) K-1 10: Heroes GP Finals 1 6:20 Yokohama, Kanagawa, Japon
Défaite 21-10-1 (2) Drapeau du Brésil Royce Gracie Décision unanime K-1: Dynamite!! USA 3 5:00 Los Angeles, Californie, États-Unis Royce Gracie est contrôlé positif à la nandrolone après le combat, mais le résultat reste inchangé[13].
Victoire 21–9–1 (2) Drapeau de l'Ukraine Yurij Kiselov Soumission (clé de bras en triangle) K1: Hero's 8 1 1:26 Nagoya, Aichi, Japon
Sans décision 20–9–1 (2) Drapeau du Japon Yoshihiro Akiyama Sans décision K-1: Premium 2006 Dynamite!! 1 5:37 Osaka, Osaka, Japon Akiyama avait enduit son corps de crème afin de le rendre glissant, ce qui est formellement interdit par les règles du K-1. Akiyama fut disqualifié et ses gains restitués.
Victoire 20–9–1 (1) Drapeau de la Lituanie Kestutis Smirnovas Soumission (clé de bras) K1: Hero's 6 1 6:41 Tokyo, Japon Quart de finale des poids lourds du Grand Prix Hero's 2006
Kazushi Sakuraba abandonne le tournoi pour des raisons médicales.
Victoire 19–9–1 (1) Drapeau du Japon Ikuhisa Minowa Soumission technique (clé de bras kimura) Pride FC: Shockwave 2005 1 9:59 Saitama, Saitama, Japon
Victoire 18–9–1 (1) Drapeau des États-Unis Ken Shamrock TKO (coups de poing) Pride 30: Fully Loaded 1 2:27 Saitama, Saitama, Japon
Défaite 17–9–1 (1) Drapeau du Brésil Ricardo Arona TKO (arrêt du coin) Pride FC: Critical Countdown 2005 5 5:00 Saitama, Saitama, Japon Quart de finale des poids moyens du Grand Prix Pride 2005
Victoire 17–8–1 (1) Drapeau de la Corée du Sud Yoon Dong-Sik KO (coups de poing) Pride FC: Total Elimination 2005 1 0:38 Osaka, Osaka, Japon Tour préliminaire des poids moyens du Grand Prix Pride 2005
Victoire 16–8–1 (1) Drapeau du Brésil Antonio Schembri Décision unanime Pride FC: Critical Countdown 2004 3 5:00 Saitama, Saitama, Japon
Défaite 15–8–1 (1) Drapeau du Brésil Antonio Rogerio Nogueira Décision unanime Pride FC: Shockwave 2003 3 5:00 Saitama, Saitama, Japon
Victoire 15–7–1 (1) Drapeau des États-Unis Kevin Randleman Soumission (clé de bras) Pride FC: Final Conflict 2003 3 2:36 Tokyo, Japon
Défaite 14–7–1 (1) Drapeau du Brésil Wanderlei Silva KO (coups de poing) Pride FC: Total Elimination 2003 1 5:01 Saitama, Saitama, Japon Tour préliminaire des poids moyens du Grand Prix Pride 2003
Défaite 14–6–1 (1) Drapeau du Brésil Antonio Schembri TKO (coups de genou) Pride 25: Body Blow 1 6:15 Yokohama, Kanagawa, Japon
Victoire 14–5–1 (1) Drapeau de la France Gilles Arsene Soumission (clé de bras) Pride 23: Championship Chaos 2 3 2:08 Tokyo, Japon
Défaite 13–5–1 (1) Drapeau de la Croatie Mirko Filipović TKO (arrêt du médecin) Pride FC: Shockwave 2 5:00 Tokyo, Japon Kazushi Sakuraba subit une fracture de l'os orbital lors de ce combat
Défaite 13–4–1 (1) Drapeau du Brésil Wanderlei Silva TKO (arrêt du médecin) Pride 17: Championship Chaos 1 10:00 Tokyo, Japon Pour le titre des poids moyens du Pride
Victoire 13–3–1 (1) Drapeau des États-Unis Quinton Jackson Soumission (étranglement arrière) Pride 15: Raging Rumble 1 5:41 Saitama, Saitama, Japon
Défaite 12–3–1 (1) Drapeau du Brésil Wanderlei Silva TKO (coups de genou et soccer kicks) Pride 13: Collision Course 1 1:38 Saitama, Saitama, Japon
Victoire 12–3–1 (1) Drapeau du Brésil Ryan Gracie Décision unanime Pride 12: Cold Fury 1 10:00 Saitama, Saitama, Japon
Victoire 11–2–1 (1) Drapeau du Brésil Shannon Ritch Soumission (clé de cheville (Achille lock)) Pride 11: Battle of the Rising Sun 1 1:08 Osaka, Osaka, Japon
Victoire 10–2–1 (1) Drapeau du Brésil Renzo Gracie Soumission technique (clé de bras kimura) Pride 10: Return of the Warriors 2 9:43 Tokorozawa, Saitama, Japon
Défaite 9–2–1 (1) Drapeau de l'Ukraine Igor Vovchanchyn TKO (arrêt du coin) Pride: Grand Prix 2000 Finals 1 15:00 Tokyo, Japon Demi finale
Victoire 9–1–1 (1) Drapeau du Brésil Royce Gracie TKO (arrêt du coin) Pride: Grand Prix 2000 Finals 6 15:00 Tokyo, Japon Quart de finale. Les règles furent modifiées exceptionnellement pour accorder un nombre de rounds illimité et aucun arrêt de l'arbitre. Combat de l'année 2000.
Victoire Guy Mezger TKO (abandon) Pride Grand Prix 2000 Opening Round 1 15:00
Victoire Drapeau du Brésil Royler Gracie Soumission technique (kimura) Pride 8 2 13:16
Victoire Anthony Macias Soumission (clé de bras) Pride 7 2 2:30
Victoire Ebenezer Fontes Braga Soumission (clé de bras) Pride 6 1 9:23
Victoire Drapeau du Brésil Vitor Belfort Decision unanime Pride 5 2 10:00
Égalité Allan Goes Limite de temps Pride 4 3 10:00
Victoire Drapeau du Canada Carlos Newton Soumission (clé de genou) Pride 3 2 5:19
Victoire Vernon White Soumission (clé de bras) Pride 2 3 6:53
Victoire Marcus Silveira Soumission (clé de bras) UFC Japan 1 3:44 Remporte l'Ultimate Japan Heavyweight Tournament.
Sans décision Marcus Silveira Sans décision (arrêt prématuré) UFC Japan 1 1:51
Défaite Kimo Leopoldo Soumission (étranglement bras-tête) Shoot Boxing S Cup 1996 1 4:20

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Kazushi Sakuraba sur Sherdog
  2. a b c d et e (en-US) Dave Meltzer, « Sakuraba attempts to save Japanese MMA again » [archive], sur MMA Fighting, (consulté le 12 mars 2019)
  3. (en-US) Rikki Ayoshika, « Kazushi Sakuraba has been named to the 2017 UFC Hall of Fame » [archive], sur Asia MMA, (consulté le 12 mars 2019)
  4. a b c d e et f (en-US) Guilherme Cruz, « The story behind Kazushi Sakuraba’s first and only night in the UFC » [archive], sur MMA Fighting, (consulté le 12 mars 2019)
  5. (en) « Kazushi Sakuraba Wrestlers Database », sur www.cagematch.net (consulté le 12 mars 2019)
  6. (en) Stephen Quadros, « King of the World Kazushi Sakuraba proves that pro-wrestlers can fight-and triumph over brazilian jujutsu », Black Belt,‎ , p. 82-86 (lire en ligne)
  7. (en-US) « This Day in MMA: Enter the Gracie Hunter » [archive], sur Bloody Elbow, (consulté le 13 mars 2019)
  8. a b c d et e (en-US) T.P. Grant, « Gods of War: Kazushi Sakuraba » [archive], sur www.bloodyelbow.com, (consulté le 13 mars 2019)
  9. (en) « Kingdom One Night Million Yen Tournament », sur www.cagematch.net (consulté le 13 mars 2019)
  10. (en-US) Keith Harris, « MMA legend Kazushi Sakuraba signs with New Japan Pro Wrestling » [archive], sur Cageside Seats, (consulté le 13 mars 2019)
  11. (es) Dark Angelita, « NJPW: Resultados "NJPW 40TH ANNIVERSARY - DESTRUCTION" 23/09/2012 » [archive], sur Superluchas, (consulté le 13 mars 2019)
  12. (en-US) Newman, « MMA Review: #409: PRIDE 2 | The Oratory » [archive], sur the-oratory.com, (consulté le 14 mars 2019)
  13. Jake Rossen, « Gracie tests positive for off-the-chart measurements of steroids », (consulté le 17 janvier 2008).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :