Gambit From

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
abcdefgh
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Cavalier noir sur case noire b8
Fou noir sur case blanche c8
Reine noire sur case noire d8
Roi noir sur case blanche e8
Fou noir sur case noire f8
Cavalier noir sur case blanche g8
Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7
Pion noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire c7
Pion noir sur case blanche d7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case noire e5
Pion blanc sur case noire f4
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche c2
Pion blanc sur case noire d2
Pion blanc sur case blanche e2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Cavalier blanc sur case blanche b1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
Roi blanc sur case noire e1
Fou blanc sur case blanche f1
Cavalier blanc sur case noire g1
Tour blanche sur case blanche h1
8
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Gambit suisse, position après 1. f4 e5

Aux échecs, le gambit From désigne une variante de l'ouverture Bird (1. f4) où les noirs sacrifient le pion e5 contre le pion f4 des blancs.

Si les blancs refusent le gambit par 2. e4, l'ouverture transpose dans le gambit du roi.

Analyse[modifier | modifier le code]

La variante 1. f4 e5 2. fxe5 a été mise en pratique par Martin From en 1862. La même année, le Danois A. Soerensen a donné le nom de « gambit From » à l'ouverture dans un article du Schachzeitung paru en 1862[1] : « Zur Eröffnung 1 f2-f4. From’s Gambit », S.A. Sörensen, Deutsche Schachzeitung, juillet-août 1862, pages 200-202[2].

Le gambit From donne lieu généralement à la suite de coups suivants : 1. f4 e5 2. fxe5 d6 3. exd6 Fxd6.

La suite principale du Gambit From est caractérisée par le développement du Cavalier-Roi 4.Cf3 : seul coup blanc à envisager pour assurer un contrôle des cases noires à l’aile-Roi. car sinon les Noirs profitent immédiatement de leur domination sur cases noires et gagnent… Dh4+...

Les Noirs ont à présent 2 suites possibles courantes : 4… g5 (variante Lasker) ou 4… Cf6 (variante Mestel).

De manière moins fréquente, ils jouent également 4… Cc6 (variante du cavalier-Dame) ou bien encore 4… Fg4 (Variante avec sortie précoce du Fou)

Variante Lasker 4... g5[modifier | modifier le code]

Avec la suite 4... g5 (variante Lasker), les Blancs orientent habituellement la partie de 2 façons distinctes : soit 5.d4 soit 5.g3 (variante principale).

De façon marginale les Blancs tentent parfois l'avance 5.c3 (les Noirs poursuivent alors par 5... g4, les Blancs mettent alors le Roi noir en échec par 6.Da4+ : étonnamment cette orientation peu pratiquée semble donner des résultats honorables aux Blancs (Megadatabase 2018).

Les Blancs jouent 5.d4[modifier | modifier le code]

Ils poussent leur pion central d (jeu sur cases noires) qui conteste les cases c5 et e5, libère la diagonale c1-h6 (attaquent le pion g5). De plus, ce pion d va soutenir le Cavalier chassé par l’avance du pion g noir…(suite que Bird joua notamment contre Lasker en 1892) Cette variante donne lieu généralement à l’ouverture de lignes et un jeu plus dynamique au centre.

5.d4 g4 chasse le Cf3…

Les Blancs ont 2 orientations (6.Ce5 ou 6.Cg5)

Positionnement central du cavalier blanc (6.Ce5)[modifier | modifier le code]

Ce5 a plus d’influence, positionné au centre. Il vient également fermer la diagonale b8-h2 ou le Fou de cases noires se veut menaçant. Il ne sera pas enfermé comme le cas se produit avec Cg5.

De fait, les Noirs ont 3 options face à ce Cavalier blanc : échanger immédiatement leur Fou contre Ce5 (suite principale recommandée), positionner Cc6 pour l’échanger contre Ce5 ou positionner leur Dame afin de récupérer le pion blanc central suite à l’échange Fou/Cavalier (2 variantes plus faibles).

Positionnement latéral du cavalier blanc (6.Cg5)[modifier | modifier le code]

6.Cg5 ? f5

Bien que Pirc gagna une partie mémorable avec cette variante, les recherches modernes ont montré que cette variante est finalement réfutée par un jeu précis des Noirs. De même Taylor considère qu’il s’agit d’une erreur. Cette variante amène de manière quasi forcée au sacrifice de ce Cavalier. De manière générale, les Noirs auront l’ascendant dans la plupart des suites…

Les Blancs jouent 5.g3[modifier | modifier le code]

Ils limitent immédiatement l’action noire sur la diagonale b8-h2, vont pouvoir positionner leur Cavalier en h4 (s’il est chassé par g4)  tout en permettant le développement de leur Fou sur cases blanches en g2. De plus, les Blancs attendent de voir le développement des pièces noires avant de développer un de leurs pions centraux.

En contrepartie ce coup affaiblit l'aile-Roi, et les Noirs vont pouvoir jouer des plans à base de …h5 et …h4 pour détruire la structure de pions blanche.

5.g3 Prépare le soutien du Cavalier (qui sera chassé au coup suivant par l’avance noire du pion g)

5… g4 Avance thématique (on trouve parfois de façon marginale 5… h5)

6.Ch4 Ce7 (variante principale - on trouve aussi assez fréquemment Fe7) : développement du Cavalier-Roi en 2 temps (Cg6 envisagé en vue d’un échange, afin d’ouvrir la colonne h)

7.d4 Cg6 Les Noirs souhaitent ouvrir la colonne h pour développer l’action de leur Tour (Th8)

Les Blancs ont donc à présent une décision importante à prendre : soit échanger leur Cavalier (ouverture de la colonne h) soit replier leur Cavalier (colonne h fermée). A noter qu’en général, les Blancs acceptent l’échange…A haut niveau, les résultats sont sensiblement les mêmes avec l’une ou l’autre de ces 2 suites.

Variante d'échange des cavaliers[modifier | modifier le code]

Taylor considère cette suite intéressante. Les Blancs ne craignent pas la volonté des Noirs d’ouvrir la colonne h et acceptent donc cet échange. Ce choix constitue la suite la plus courante.

8.CxCg6

8… hxg6 Colonne h ouverte comme prévu, Th8 devient active en contrôlant la colonne h.

9.Dd3 Mouvement caractéristique de la Dame à la fois agressif et défensif (protège le pion g3, lutte pour la case e4, option du grand-roque)

9… Cc6 Menace le pion d4 que les Blancs s’empressent de défendre

10.c3

Variante du repli du cavalier[modifier | modifier le code]

Avec cette variante, les Blancs ont autant de bons résultats globalement qu’avec la variante d’échange des Cavaliers mais ils doivent être précis : cette variante  possède en effet  davantage de complications selon Taylor (Lakdawala juge trop passive cette suite et considère que l’avance du pion h noir leur donne du jeu car ils forcent à termes l’ouverture de la colonne h). Ce retranchement du Cavalier sur la case g2 a pour résultat immédiat de maintenir la colonne h fermée et Cg6, toujours présent sur l’échiquier, pourra participer à l’attaque.

8.Cg2 Repli passif, les Blancs perdent un peu de temps.

8… Cc6 Choix courant (8… h5 fréquent aussi)

Le jeu est assez équilibré.

Variante Mestel 4... Cf6[modifier | modifier le code]

Avec la suite 4... Cf6 (Variante Mestel), les Noirs évitent d'affaiblir leur aile-Roi (par l’avance du pion g) et préfèrent  développer leurs pièces. De plus, ce coup présente une menace immédiate : les Noirs envisagent le sacrifice de ce Cavalier sur le pion h2, affaiblissant de façon très nette les cases noires et permettant un gain (5… Cg4 suivi du sacrifice noir Cxh2, permettant de mater en g3 ou h4). Lakdawala juge cette variante Mestel un peu plus solide que la variante Lasker (4… g5).

5.d4 Coup le plus fréquent, clairement recommandé par Taylor qui le considère comme le seul valable (on trouve aussi 5.g3, 5.e3, 5.d3 ou bien encore 5.Cc3…). Lakdawala considère 5.Cc3 tout aussi intéressant que 5.d4

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Hooper et Kenneth Whyld, The Oxford Companion to Chess, Oxford University Press, , 2e éd. (ISBN 0-19-866164-9)
  2. (en)Edward Winter, Bird v Lasker, article de Winter sur le site chesshistory.com.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Hooper et Kenneth Whyld, The Oxford Companion To Chess, Oxford University, , 483 p. (ISBN 0-19-280049-3)
  • Timothy Taylor, Bird's Opening : Detailed Coverage of an Underrated and Dynamic Choice for White, Gloucester Publishers, , 224 p. (ISBN 1-85744-402-7)
  • John Watson, Maîtriser les ouvertures volume 4, Éditions Olibris, 2010, pages 233 à 242.
  • Cyrus Lakdawala, Bird's Opening move by move, Éditions Everyman Chess, 2016 (en anglais)
  • Tim Sawyer, Bird & Dutch: 1.f4 & 1... f5, Sawyer Publications, 2016 (en anglais)
  • Eric Schiller, How to play the From Gambit, Editions Chess Enterprises, 1992 (en anglais)