Franck Gastambide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franck Gastambide
Description de cette image, également commentée ci-après
Franck Gastambide au festival de Cannes 2016
Naissance (39 ans)
Melun, Seine-et-Marne, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Producteur
Réalisateur
Scénariste
Films notables Les Kaïra
Pattaya
Séries notables Kaïra Shopping

Franck Gastambide, né le à Melun[1], est un acteur, réalisateur et scénariste français. Il se fait connaître en 2009 en créant la première web-série de Canal+, Kaïra Shopping, qui est ensuite diffusée en clair puis adaptée au cinéma en 2012. Franck Gastambide conçoit et réalise, entre 2009 et 2011, les campagnes de publicités de la marque Pepsi. Il y dirige notamment Éric Cantona[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

À 13 ans, Franck Gastambide se passionne pour les chiens de type molosse et leur dressage. Après un CAP Agent de sécurité, il travaille en tant que vendeur chez Leroy Merlin tout en continuant son dressage de chiens. À 20 ans, il devient un spécialiste reconnu des chiens dits « dangereux ». Il est alors contacté par un dresseur d’animaux pour le cinéma, afin de participer avec ses rottweilers et ses pitbulls au tournage du film Les Rivières pourpres. C'est son premier contact avec le 7e art[1]. Il enchaînera avec Les Dalton en 2004.

À cette occasion, il se lie d’amitié avec Mathieu Kassovitz. L'acteur et réalisateur le présente aux créateurs du collectif de jeunes réalisateurs « kourtrajmé production », Kim Chapiron et Romain Gavras, avec qui il fait ses premières armes et participe à plusieurs courts métrages et clips de hip-hop (DJ Mehdi, Mafia K'1 Fry)[1].

En parallèle, Franck Gastambide participe aux tournages de plusieurs dizaines de longs-métrages, téléfilms et émissions de télévision en tant que dresseur canin. Très attiré par la réalisation et l’image, il intègre la chaîne MTV comme cadreur pour l'émission du journaliste Mouloud Achour, puis écrit et réalise de nombreux reportages pour la télévision[1].

En 2009, il tourne le pilote de la mini série Kaïra Shopping, une sorte de télé-achat déjanté version cité (de banlieue), mettant en scène ses propres influences banlieusardes. La série est tournée en bas de la tour, sans aucun moyen et en plan-séquences. Elle rencontre un vrai succès et les trois personnages de la série (joués par Franck Gastambide, Medi Sadoun, Jib Pocthier) sont invités par Ramzy Bédia à faire une apparition dans le film Il reste du jambon ?[1]. La série est également programmée en clair sur Canal+, puis reconduite sur trois saisons[1].

Débuts au cinéma[modifier | modifier le code]

Franck Gastambide signe ensuite un contrat avec les producteurs de la société Mandarin Cinéma (OSS 117, Brice de Nice, Potiche, La Conquête) afin d’écrire et de réaliser son premier film mettant en scène les personnages de Kaïra Shopping. Plusieurs acteurs célèbres acceptent de rejoindre la distribution de ce premier film à petit budget : Ramzy, François Damiens, Éric Cantona, Élie Semoun, Alex Lutz, les rappeurs du groupe Mafia K'1 Fry, la star du X Katsuni, le DJ CutKiller (déjà présent dans le film La Haine) et la comédienne Alice Belaïdi (Molière 2010)[1]. C'est la première fois qu'une web-série voit ses personnages évoluer vers un film de cinéma.

Le film, distribué par Gaumont, est d'abord présenté lors des « Off » du Festival de Cannes par le président Thierry Frémaux en présence de Jean Dujardin. Les Kaïra sort en salle le et rencontre un important succès critique et public[2] avec plus d'un million de spectateurs[3]. Le film devient d'ailleurs le film le plus rentable du cinéma français en 2012[4],[5].

Franck Gastambide reçoit le le Trophée de la meilleure première œuvre attribué par Le Film français, en compagnie de ses proches : Ramzy Bedia, Alice Belaïdi et ses producteurs Éric et Nicolas Altmayer.

Le , il participe avec ses compères du film Les Kaïra, à la 38e cérémonie des César, en remettant les Césars du meilleur son et de la meilleure photo.

Un acteur/réalisateur populaire[modifier | modifier le code]

Après le succès de son film Les Kaïra, on le retrouve dans des comédies populaires comme Vive la France, Toute Première Fois ou encore Good Luck Algeria.

Il endosse à nouveau sa casquette de réalisateur pour Pattaya, film racontant les mésaventures de trois potes de quartiers en vacances en Thailande. Son second film ayant un plus gros budget que le premier, Franck Gastambide s'entoure d'acteurs confirmés de la comédie française : Gad Elmaleh, Ramzy, Sabrina Ouazani et du jeune humoriste Malik Bentalha. Le film sort le et réalise plus de 2 millions d'entrées en quelques semaines, ce qui en fait un des films français ayant fait le plus d'entrées en 2016[réf. nécessaire].

Franck Gastambide réalisera le cinquième volet de la célèbre saga Taxi et en sera l'un des acteurs principaux, aux côtés de Malik Bentalha. La sortie est programmée pour le [6].

Télévision[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur et scénariste[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Biographie "Franck Gastambide" sur Premiere.fr, consulté le 19 avril 2014.
  2. Critiques de la presse du film les kairas sur le site Allocine.fr
  3. Film "Les Kaïra" sur Jpbox-office.com consulté le 19 avril 2014.
  4. Les films les plus rentables 2012 sur le site Lefigaro.fr consulté le 19 avril 2014.
  5. Les films les plus rentables 2012 sur debats.terrafemina.com consulté le 19 avril 2014.
  6. « Luc Besson confie le retour de Taxi à Franck Gastambide », sur Allociné, (consulté le 29 septembre 2016).
  7. Festival TV de la Rochelle sur Tele.premiere.fr consulté le 19 avril 2014.
  8. a, b et c Kairashopping ; Page du film "infos de base" sur Facebook.com, consulté le 19 avril 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :