Kim Chapiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kim Chapiron
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (42 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Sheitan
Dog Pound
La Crème de la crème
Séries notables Guyane

Kim Chapiron est un réalisateur et scénariste français, né le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

D'origine vietnamienne par sa mère, Kim Chapiron est le fils du graphiste Kiki Picasso et le frère de la chanteuse et styliste Mai Lan. À partir de 1986, il grandit dans un immeuble du XXe arrondissement où vit le cinéaste Chris Marker[1].En 1995, il crée le collectif Kourtrajmé avec le réalisateur Romain Gavras (fils de Costa-Gavras), Vincent Cassel (fils de Jean-Pierre Cassel), Nguyên Lê, réalise et joue dans le court métrage de science-fiction Paradoxe Perdu puis dans une vingtaine de courts métrages d'action comiques (2003: Seigneur, ne leur pardonnez pas car ils savent ce qu’ils font").

Formation[modifier | modifier le code]

Il sort son premier long métrage, Sheitan, en février 2006, projeté en clôture du Midnight Madness au Festival international du film de Toronto de 2005 puis sélectionné par le Festival international du film fantastique de Gérardmer, le Festival du film de Melbourne et le Festival du film de Tribeca avant d'être acheté dans 30 pays[2]. Son deuxième film, Dog Pound, produit par Partizan Films et tourné en 2008, montre le quotidien de trois mineurs dans une prison du Montana, aux États-Unis et remporte le prix du Meilleur nouveau réalisateur 2010 (Best New Narrative Filmaker) au Festival du film de Tribeca.

Carrière[modifier | modifier le code]

En , il tourne son troisième long métrage, La Crème de la crème, dans une grande école de commerce française sur trois étudiants qui montent un réseau de prostitution. Le jour de la sortie du film[3], le , il déclare dans le Grand Journal de Canal+, trouver la pornographie en streaming « assez incroyable »[4]. En , il est membre du jury de la 4e édition du Festival International du court métrage de Rennes, le Festival 7e Lune[5]. Le jeune Imam, sortira en 2023[6].

Musique[modifier | modifier le code]

Il réalise le clips de rap France à fric, premier extrait du triple album Confessions d'un enfant du siècle de Rockin' Squat, Quitte-moi de Oxmo Puccino (avec Ludivine Sagnier et Vincent Cassel), Je n'arrive pas à danser de TTC, Pour ceux de la Mafia K'1 Fry et PNL pour le clip À l'ammoniaque. Il est nommé au Césars 2020 dans la catégorie meilleure musique pour le film Les Misérables[7].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Kim Chapiron est en couple avec l'actrice Ludivine Sagnier, avec qui il a eu deux filles : Ly Lan, née en 2009 et Tàm, née en 2014.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2002 : La Barbichette
  • 2011 : Dripping
  • 2011 : Enfant de la partie

Clips[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme compositeur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vitali Stéphane, « chris marker amis collaborateurs », sur chrismarker.ch (consulté le )
  2. « Sheitan (2005) », sur www.unifrance.org (consulté le )
  3. « Kim Chapiron: «La misère affective et sexuelle dans les grandes écoles» », Le Figaro Etudiant,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « L'Hypersexualisation par Kim Chapiron », sur Le Grand Journal, via Internet Archive, (consulté le )
  5. Ouest-France, « Rennes. Deux jeunes Rennais primés au Mobile Film Festival », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  6. « Le jeune Imam, unifrance »
  7. « César 2020 : Qui sont les nommés ? », sur Journal du Geek, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :