Sophie Reine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sophie Reine
Description de l'image Sophe reine.jpg.
Nationalité Française
Profession Monteuse, Scénariste, Réalisatrice
Site internet http://sophiereine.fr/

Sophie Reine, est une monteuse, scénariste et réalisatrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sophie Reine découvre le cinéma à travers la technique du montage l'année de ses 16 ans. Fascinée par ce métier , à peine son bac en poche, elle passe par l'ESRA, puis Paris 8 tout en cherchant des stages[1].

Formation[modifier | modifier le code]

Elle se forme au montage de l'image en devenant assistante des monteurs Martine Giordano, Hervé Schneid et Emmanuelle Castro. Elle poursuit son apprentissage en passant par le montage son et le travail sur la musique sur le documentaire Made in the USA de Sólveig Anspach puis le téléfilm Négro, réalisé par Karim Akadiri Soumaila et produit par Xavier Durringer[2].

En parallèle du montage , elle étudie la structure de scénario lors d'ateliers d'écriture (l'école de l'image Gobelins de Paris[2]) et de master class (John Truby, Robert Mckee)

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Sophie Reine travaille sur des genres variés : films d’auteurs intimistes et crus (La Chatte à deux têtes de Jacques Nolot) , comédies (J'ai toujours rêvé d'être un gangster, de Samuel Benchetrit), films historiques (Populaire de Regis Roinsard , Foxfire de Laurent Cantet ), comédie musicale (Toi, moi, les autres, d’Audrey Estrougo), film d'animation (La fabuleuse invasion des ours en Sicile, de Lorenzo Mattotti ), Conversation animée avec Noam Chomsky, de Michel Gondry), western kurde (My Sweet Pepper Land de Hiner Saleem) , Gueule d'ange de Vanessa Filho.

Elle obtient le César du meilleur montage en 2009 pour Le Premier Jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon[3]. En 2011, elle retrouve le réalisateur pour l'adaptation cinématographique de Un heureux événement, roman éponyme d’Éliette Abécassis[4]. Le dessin animé Zarafa sorti en salles en 2012, marque la 5ème collaboration du duo[5].

Soutenue par la productrice Isabelle Grellat (Mandarin Cinéma), elle réalise un court-métrage Jeanine ou mes parents n'ont rien d'exceptionnel diffusé à plusieurs reprises sur Canal+ en 2010 et en salle du 3 au au cinéma Jeanne Moreau à Clamart.

En 2015, toujours en collaboration avec Isabelle Grellat et Eric et Nicolas Altmayer (Mandarin Cinéma), elle commence le tournage de son premier long métrage Cigarettes et Chocolat chaud dont l'univers hors norme et le point de départ du film se révèlent autobiographiques[6]. Les acteurs principaux sont, entre autres, Gustave Kervern, Camille Cottin, Héloïse Dugas et Franck Gastambide.

Le film, salué par la critique[7],[8],[9],[10],[11],[12], est sorti en salle le en France. Il est nommé au César du meilleur premier film l'année d'après.

Sitôt le film sorti, Sophie Reine repart en montage aux côtés de Nabil Ayouch (Razzia, produit par Bruno Nahon , Unité de production) en 2017 et travaille actuellement sur Frankie (avec Isabelle Huppert, Jeremie Regnier, Marisa Tomei, produit par Saïd Ben Saîd) le nouveau film du realisateur new yorkais Ira Sachs[13].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme monteuse[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]