Mafia K'1 Fry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mafia K'1 Fry
Autre nom Mafia Kainf
Kainfry Mafia
Mafia Africaine
Africaine Mafia
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Hip-hop français, rap hardcore, rap politique
Années actives 1995-2007
Labels Up Music
Warner Music France[1]
Composition du groupe
Anciens membres DJ Mosko
Kery James
Rim'K
AP
Mokobé
Dry
Teddy Corona
Karlito
OGB
Rocco
Jessy Money
Selim du 9.4
Manu Key
M.S.
Las Montana †
Mamad †
Yezi l'Escroc
Titi l'Ancien †
Lil Jahson
Mokem
Kimbak du 9.4 †
Mista flow
Popa Project
Patrice Timal
R.A.K
DJ Mehdi
Demon One
Rohff
Douma L'Parrain

La Mafia K'1 Fry – prononcer Mafia Cainfri, Cainfri étant le verlan d'Africain(e) – est un collectif de hip-hop français originaire du Val-de-Marne[2]. Il a été fondé en 1995 par certains rappeurs français notables, tels que Manu Key, Kery James, Karlito, le groupe Intouchable, Rohff et le groupe 113[3].

Le nom Mafia K'1 Fry apparaît en 1994 mais l'histoire commence dès 1991, alors que Manu Key écrit déjà des textes dans une MJC à Orly et que Kery James vient le voir régulièrement : "Il avait 13 ans, il venait chaque mercredi avec des nouveaux textes, il ne se trompait pas, le rap c’était inné, il avait ça en lui." Manu Key le prend sous son aile et monte le groupe Idéal J. Il rencontre peu après Rohff, qui lui fait un rap à l’arrière du bus entre Porte de Choisy et l’aéroport d'Orly. [4]

Deux albums du collectif se sont classés dans le top 10 des ventes en France : Jusqu'à la mort (7e) et La Cerise sur le ghetto (8e), tandis que le DVD Si tu roules avec la Mafia K'1 Fry a atteint la trente-et-unième place[5] dans sa catégorie. Le collectif est, entre autres, connu à cause des décès ayant affecté le groupe Intouchable (Mamad, Las Montana et Kimbak du Val-de-Marne).

Outre des chanteurs et des musiciens, le collectif compte des breakeurs (Mokobé, Selim du 9.4, Teddy Corona), des graffeurs (AP, Douma), des backers sur scène (Las Montana, Mamad, Rocco, OGB), des beatboxeurs (Mista Flo) et des DJ (DJ Mehdi, DJ Mosko). Le parcours de Teddy Corona, parmi d'autres, illustre cette versatilité : breakeur à l'origine, c'est un ancien membre d'Ideal J qui a ensuite produit les albums O'riginal MC's (1996) et Le Combat Continue (1998). Il est également l'initiateur du projet Street Lourd Hall Stars (Small Records), compilation sortie en avec DJ Mosko, Mista Flo et Rocco. Le volume II est publié le .

Titi l'ancien, de son vrai nom Thierry Pandore, décède en Guadeloupe le des suites d'une longue maladie. Rohff, Kery James, OGB, Karlito, Terry Corona, Mokobé, Patrick Timal, Demon One et Dry lui ont rendu hommage sur Instagram.

Le collectif est également lié à la marque de vêtements Mafia K'1 Fry Clothing.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts (1995–2002)[modifier | modifier le code]

La Mafia K'1 Fry est fondée en 1995 et s'appelle à l'origine « L'Union ». Constitué autour de Kery James et Manu Key[3],[6], le collectif est surtout composé de chanteurs de Vitry-sur-Seine, Choisy-le-Roi, Orly et Joinville-le-Pont. De l'aveu des membres du groupe, Las Montana était un des leaders. Rim'K nuance cependant cette opinion : « La Mafia K'1 Fry n'a jamais vraiment eu de leader[7]. »

Le nom « Mafia K'1 Fry » fut inventé par Douma le Parrain, l'un des piliers fondateurs du groupe lors d'un freestyle improvisé à Orly, à la Demi-Lune : « Tu peux pas test avec Mafia K’1 Fry. »[6]

La Cerise sur le ghetto (2003–2006)[modifier | modifier le code]

Le collectif réalise deux mini-albums intitulés Les Liens sacrés et Légendaire[3],[8]. Le départ de Kery James en 2003 – il reviendra en 2007[6] – et la mort de plusieurs membres ou proches du collectif, à l'instar de Las Montana à la fin des années 1990, affectent le collectif. Beaucoup le quittent ou s'en éloignent comme Titi l'Ancien, M.S. et Yezi L'Escroc qui se lance en solo avec Les Choses de la vie. Mokem arrête du jour au lendemain ses prestations avec Intouchable et Lil Jahson, quant à lui, cesse de rapper après l'album Regarde-moi bien toi de Manu Key.

Cependant les succès commerciaux de 113 et de Rohff attirent sur d'autres membres moins médiatisés la lumière, leur permettant de sortir leurs albums solos. Intouchable publie Les Points sur les I (avec un feat. du très jeune Soso Maness) en 2000. Sur cet opus, les MC du groupe sont Dry, Demon One et Mamoudou Doucouré.

La majeure partie des membres du collectif se rassemble pour réaliser leur premier album commun, La Cerise sur le ghetto, publié en [9],[10]. Celui-ci marque notamment les esprits via les clips des chansons Pour ceux et Balance. Un documentaire retraçant l'histoire du collectif, baptisé Si tu roules avec la Mafia K'1 Fry[3], obtient un grand succès commercial et critique, ses ventes lui permettant d'atteindre la certification platine[2]. Ce DVD se hisse à la 31e place des classements musicaux français[5]. Quelques mois avant la sortie de l'album, la mort tragique de Mamoudou Doucouré est annoncée. Il assurait les backs d'Intouchable et rappait peu souvent.

Par la suite, Popa Project et Rohff quittèrent le collectif en invoquant des désaccords humains dont on ignore les causes (Si tu roules avec la Mafia K'1 Fry, DVD de La Cerise sur le ghetto). Rohff reste cependant très proche de beaucoup de membres de la Mafia K'1 Fry. À l’occasion du concert L’Année du hip-hop 2007, diffusé sur Europe 2 Tv, alors que le collectif rappe le son Guerre, Rohff monte sur scène et prend Kery James dans ses bras. Le griot vitriot annonce officiellement son retour dans la Mafia K'1 Fry sur Skyrock ; il est effectivement présent sur la réédition de l'album Jusqu'à la mort. Rohff affirme aussi que Kery James réalisera Le Code de l'horreur, son prochain album, et que lui-même réalisera le prochain album de Kery.

Jusqu'à la mort (depuis 2007)[modifier | modifier le code]

Trois ans après La Cerise sur le ghetto, la Mafia K'1 Fry revient sur le devant de la scène avec l'album Jusqu'à la mort. Publié le , ce disque est un des premiers grands succès rap de l'année grâce à des chansons telles que Thug Life, Mama ou Au bon vieux temps, des titres hardcore comme Guerre, Tu vois, Microbes, Val 2 meurtre ou Survivor, et des sons plus légers comme Tout est possible ou K'1 Fry club.

Jusqu'à la mort entre directement à la 7e place des meilleures ventes d'albums en France. Pendant la tournée du groupe du début 2007, une réédition accompagnée d'un DVD est annoncée pour le [11].

En 2011, la Mafia K'1 Fry – représentée par Kery James, Dry et OGB – offre un featuring avec IAM sur l'album d'OGB intitulé La Mémoire.

Dans une interview donnée à Booska-P en mai 2013, Kery James annonce que le Mafia K'1 Fry est en studio pour un nouvel album qui pourrait sortir sur le label Wati-B. Néanmoins, l'artiste ne pense pas que l'album se fera du fait de nombreuses divergences au sein du collectif. Un an plus tard, le troisième opus du collectif est effectivement annulé[12]. En 2016, Rohff laisse planer le doute sur Twitter à propos d'une éventuelle réunification du groupe[13].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Les Liens sacrés
  • 1999 : Légendaire

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Street Lourd Hall Stars
  • 2010 : Street Lourd Hall Stars II

Clips vidéos[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Si tu roules avec la Mafia k'1 Fry : documentaire écrit par Mokobé, Teddy Corona et Philippe Roizès et réalisé par ce dernier. Ce film retrace la création du collectif et la réalisation de l'album La Cerise sur le ghetto. Le DVD offre aux supporters une présentation des membres de la Mafia K'1 Fry.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche complète », sur Musique radio (consulté le 24 mai 2016).
  2. a et b « Pas de nouvel album pour la Mafia k'1 Fry... », sur booska-p, (consulté le 24 mai 2016).
  3. a b c et d Jason Ankeny,, « Mafia K'1 Fry Biography », sur AllMusic (consulté le 5 mars 2015).
  4. « Manu Key raconte Mafia K'1 Fry », sur Mouv (consulté le 28 janvier 2021)
  5. a et b « Mafia K'1 Fry », sur lescharts.com (consulté le 24 mai 2016).
  6. a b et c Genono, « Mafia K'1 Fry : légendes et réalités », (consulté le 24 mai 2016).
  7. « Rim K : « La Mafia K'1 Fry n'a jamais vraiment eu de leader ! » », sur booska-p, (consulté le 24 mai 2016).
  8. Samba Doucouré, « Dry: « On demande nos royautés sur Intouchables, wesh! », sur 27 février 2012 (consulté le 24 mai 2016).
  9. « L’IMPOSSIBLE INTERVIEW DE KARLITO » [archive du ], sur earnest (consulté le 24 mai 2016).
  10. « Pour une fois, j’étais en avance au rendez-vous. Trois quarts d’heure plus tard, la responsable de la promo web d’Hostile commençait à s’inquiéter. Un petit coup de fil au manager du groupe qui était en voyage au Mali et on s’est vite aperçu que Dry et Demon One n’avaient pas été prévenus de l’interview ! Rapidement rappliqués du Val-de-Marne et fraîchement réveillés, nous nous sommes retrouvés, cinq ans après notre première rencontre, dans les bureaux d’EMI, à Paris. », sur cosmichiphop (consulté le 24 mai 2016).
  11. « Mafia K'1 Fry : "Jusqu'à La Mort" est réédité dans quelques semaines », sur Musique radio (consulté le 24 mai 2016).
  12. « Kery James annule l'album Mafia K'1 Fry ! », sur RapGhetto, (consulté le 24 mai 2016).
  13. « Rohff et Kery James annoncent-ils la réunification de la Mafia K'1 Fry ? (TWEETS) », sur Melty, (consulté le 24 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]