Florient Azoulay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Florient Azoulay est un dramaturge, metteur en scène, auteur, traducteur, pédagogue et comédien français né le 19 mai 1975 à Cagnes-sur-Mer.

Il est avec Xavier Gallais le directeur artistique et pédagogique de La Salle blanche[1] à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'art dramatique au Conservatoire de Nice et de lettres modernes à l'université de Nice Sophia Antipolis, où il s'intéresse aux rapports entre peinture et théâtre et établit la première édition universitaire des pièces manuscrites du peintre symboliste Gustav Adolf Mossa[2],[3], Florient Azoulay devient le dramaturge de Jacques Weber alors directeur du Théâtre national de Nice.

Il collabore avec lui dans de nombreux projets comme son Seul en scène puis Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand (avec Xavier Gallais, Marina Hands, Loïc Corbery)[4], Ruy Blas de Victor Hugo adapté pour la télévision par Jean-Claude Carrière (avec Xavier Gallais, Jacques Weber, Gérard Depardieu, Carole Bouquet, Jacques Sereys), Phèdre de Jean Racine (avec Carole Bouquet, Niels Arestrup, Jean-Pierre Jorris, Jacques Frantz)[5] et Ondine de Jean Giraudoux (avec Xavier Gallais et Laetitia Casta).

Il travaille ensuite avec Niels Arestrup à une adaptation de l'ouvrage de Rainer Maria Rilke, Les Lettres à un jeune poète, spectacle que la critique salue [6],[7],[8],[9] et dans lequel Niels Arestrup est nominé en 2006 au Molière du comédien.

Il crée en 2008 une compagnie de théâtre avec Tamara Krcunovic et Xavier Gallais, la Compagnie KGA. Avec Xavier Gallais commence alors une longue et fructueuse collaboration. Florient Azoulay coécrit avec lui des adaptations de romans : Les Nuits blanches[10] d'après Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski, Faim d'après Knut Hamsun qui connaît un succès critique dans la mise en scène d'Arthur Nauzyciel [11],[12],[13],[14],[15] et qui sera joué au Princeton French Theater Festival[16], Le Fantôme d'Aziyadé d'après Pierre Loti.

Chargé de cours de dramaturgie au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris (CNSAD) dans la classe de Xavier Gallais, il coécrit avec lui des pièces, notamment dans le cadre des Journées de juin : Chantier Chantecler d’après Edmond Rostand, L'Orestexcerptsie d’après Eschyle, Sophocle et Euripide, A Little too much is not enough for U.S., fresque sur l'affaire Julius et Ethel Rosenberg, et Lower Yoknapatawpha d'après William Faulkner.

En tant que metteur en scène, il intervient aussi bien au théâtre qu'à l'opéra. Pour Hermès International, il conçoit et met en scène des œuvres pluridisciplinaires représentées dans des lieux comme les docks de Hambourg, le Musée des Arts Décoratifs de Paris, le Bâtiment des Forces motrices à Genève ou le Messner Moutain Museum à Kronplatz. Il crée notamment Le Songe de Don Quichotte, spectacle équestre qu'il met en scène au Grand Palais, avec Bruno Todeschini dans le rôle-titre. Il travaille à cette occasion avec I could never be a dancer[17] et Mario Luraschi.

Il collabore également à la création d'œuvres contemporaines théâtrales ou musicales : Un deux Un deux de François Bégaudeau, les opéras-documentaires de Mauro Patricelli[18] Dansejæger et Skattegraveren (nominé au Prix Reumert en 2019), ainsi que plusieurs compositions d'Hélios Azoulay[19], son frère jumeau, dont No 78707 pour récitant et quatuor à cordes [20] et Aaaaaa…aah ! catastrophe sonore, grande clameur qui ouvre Marseille-Provence 2013 au Théâtre national de La Criée.

Il travaille à quelques reprises avec des vidéastes (Henning Lohner, Laurent Fiévet[21]), des plasticiens et des designers (Alexandre Benjamin Navet[22] ou Yoann Mathurin avec qui il crée Le B. de G. de N. pour la HEAD, Haute École d’Art et de Design de Genève).

Depuis 2017, il est artiste associé au théâtre du Château de Valençay[23].

Il fait en France et à l’étranger de nombreuses lectures publiques seul ou avec d'autres artistes (Louis-Do de Lencquesaing, Marie-Sophie Ferdane, Marie-Christine Barrault, Bernadette Lafont, Xavier Gallais, Matei Vișniec).

Récitant pour l’Orchestre de Cannes, l’Ensemble de Musique Incidentale, ou l'ensemble L'Itinéraire, son travail avec les musiciens occupe une part importante de ses créations. Avec orchestre ou en musique de chambre, il aborde le mélodrame romantique (Franz Liszt, Richard Strauss), le conte pour enfants (Sergueï Prokofiev[24], Francis Poulenc[25], Claude Debussy), le théâtre musical (Igor Stravinsky[26], Erik Satie[27]). Il interprète également le répertoire moderne (Astor Piazzolla, Viktor Ullmann) et contemporain (Walter Thompson (en)[28], Frederic Rzewski, Philip Glass). Il assure la création d'œuvres pour récitant écrites à son intention (Franck Smith[29], Hélios Azoulay, Dmitri Kourliandski[30],[31]). Il collabore avec des solistes comme Laurent Wagschal[32] ou Matteo Cesari[33]. Il élabore, met en scène et interprète des récitals avec des instrumentistes et compositeurs de tous horizons (Olivier Innocenti[34], Abed Azrié, Christelle Séry[35], Nicolas Horvath, Raquel Camarinha, Yoan Héreau[36]...) Pour le Projet Bloom, dont il a assuré la codirection artistique avec Colin Roche et Tristan Cormier de 2014 à 2017, il crée notamment La Pharmacie des mots[37] et Étude de fesses[38].

En tant qu'auteur, il écrit seul ou en collaboration des adaptations et des textes originaux, publiés aux Belles Lettres, à La table Ronde ou à La Librairie Vuibert. Plusieurs articles sur la question de l'oralité et de l'éloquence ont été publiés à la Nouvelle Revue Pédagogique [39],[40],[41]. Il co-traduit également les pièces emblématiques de Complicite[42] et Simon McBurney, Mnemonic[43] et Apologie d'un mathématicien - A Disappearing Number[44],[45].

En association avec le Théâtre de La Reine blanche - Scène des arts et des sciences[46] -, il fonde en 2019 avec Xavier Gallais et Elisabeth Bouchaud, un lieu de création et de formation à Paris : La Salle blanche - Le Laboratoire de l'acteur-chercheur. Il en assure avec Xavier Gallais la direction artistique et pédagogique.

Il dirige pour Les Belles Lettres une édition illustrée par Richard Peduzzi des œuvres complètes de William Shakespeare.

Dramaturgies[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, mise en scène de Jacques Weber (Théâtre national de Nice et MC93 Bobigny)
  • 2001 : Seul en scène de Jacques Weber (Théâtre national de Nice)
  • 2002 : Ruy Blas de Victor Hugo, adapté par Jean-Claude Carrière et réalisé par Jacques Weber (Téléfilm France télévisions)
  • 2002 : Phèdre de Jean Racine, mise en scène de Jacques Weber (Théâtre national de Nice et Théâtre Déjazet, Paris)
  • 2003 : Seul en scène (version 2) de Jacques Weber (Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, Paris)
  • 2004 : Ondine de Jean Giraudoux, mise en scène de Jacques Weber (Théâtre Antoine - Simone Berriau, Paris et Théâtre Vidy-Lausanne, Suisse)
  • 2005 : Lettres à un jeune poète d'après Rainer Maria Rilke, mise en scène de Niels Arestrup (Théâtre La Bruyère, Paris)[47]
  • 2008 : Les Nuits blanches d'après Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski, mise en scène de Xavier Gallais (Théâtre des Béliers, Avignon et Théâtre national de Nice)
  • 2011 : Faim d'après Knut Hamsun, mise en scène d'Arthur Nauzyciel (Théâtre de la Madeleine, Paris et Centre Dramatique National d'Orléans)
  • 2013 : Un deux un deux de François Bégaudeau, mise en scène de Mélanie Mary (Théâtre de Belleville, Paris et La Ferme du Buisson, Noisiel)
  • 2014 : Liszt, l'Italie et la Rai d'après Filippo Tommaso Marinetti (Institut culturel italien, Paris)
  • 2014 : Chantier Chantecler d'après Edmond Rostand, mise en scène de Xavier Gallais (Salle Louis Jouvet, CNSAD, Paris)
  • 2014 : Flânerie, œuvre déambulatoire inspirée de Germaine de Staël (Château de Coppet, Suisse)
  • 2015 : La Pharmacie des mots d'après Morten Søndergaard (en) (Galerie EOF, Paris)
  • 2015 : Étude d'Altitude d'après Rick Bass (Messner Moutain Museum, Kronplatz)
  • 2015 : Le Livre des tables d'après Victor Hugo (Galerie Hus[48], Paris)
  • 2015 : Scandale à Rome d'après Cicéron, mise en scène de Xavier Gallais (Centre dramatique national d'Orléans)
  • 2015 : L'Orestexcerptsie d'après Eschyle, Sophocle et Euripide, mise en scène de Xavier Gallais (Théâtre du CNSAD, Paris)
  • 2016 : Contain-Air, ballet de Fabrice Guillot, compagnie Retouramont[49] (Docks du port de Hambourg)
  • 2016 : A Little too much is not enough for U.S., mise en scène de Xavier Gallais (Théâtre du CNSAD, Paris)
  • 2016 : Marchait dans la couleur d'après George Didi-Huberman (Galerie Hus, Paris)
  • 2016 : Dansejæger, opéra documentaire de Mauro Patricelli (Théâtre Betty Nansen, Copenhague)
  • 2018 : Peanuts Piano Project, fantaisie musicale et théâtrale inspirée par l'œuvre Charles Monroe Schulz (Le Toguna, Palais de Tokyo, Paris)
  • 2018 : All Stars Project, fantaisie musicale et théâtrale inspirée par l'œuvre de Charles Monroe Schulz (Grand Palais, Paris)
  • 2018 : Lower Yoknapatawpha d’après William Faulkner, mise en scène de Xavier Gallais (Théâtre du CNSAD, Paris)
  • 2019 : Solstice païen d'après Viviane Lièvre et Jean-Yves Loude (Musée des Confluences, Lyon)
  • 2019 : Skattegraveren, opéra documentaire de Mauro Patricelli (Opéra de Copenhague)
  • 2019 : 'bout Maur. R. and 'bout R. Braut. (or maybe more) d'après Maurice Ravel et Richard Brautigan (Palais de Tokyo, Paris)

Mises en scène[modifier | modifier le code]

  • 2009 : La Voix humaine, opéra de Francis Poulenc, livret de Jean Cocteau (Festival Aix-en-Musique)
  • 2015 : Étude de fesses, fantaisie musicale et théâtrale (Le Lucernaire, Paris)[50]
  • 2015 : Esprits (du Bauhaus), êtes-vous là ?, œuvre-exposition théâtrale et musicale (Musée des Arts décoratifs, Paris)
  • 2017 : Le Bal des objets, œuvre-exposition théâtrale et musicale (Bâtiment des forces motrices, Genève)
  • 2017 : Le Songe de Don Quichotte, spectacle équestre (Grand Palais, Paris)
  • 2018 : L'Appartement, œuvre déambulatoire théâtrale, musicale et chorégraphique (Hermès Paris George V)
  • 2019 : L'Envol, spectacle équestre et symphonique en collaboration avec Lorenzo[51] (Grand-Palais, Paris)
  • 2019 : Le Fantôme d'Aziyadé, en collaboration avec Xavier Gallais (Avignon-Reine Blanche)

Adaptations et œuvres théâtrales[modifier | modifier le code]

En collaboration avec Xavier Gallais[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Les Nuits blanches d'après Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski
  • 2011 : Faim d'après Knut Hamsun
  • 2014 : Chantier Chantecler d'après Edmond Rostand
  • 2015 : L'Orestexcerptsie d'après Eschyle, Sophocle et Euripide
  • 2016 : A Little too much is not enough for U.S.
  • 2018 : Lower Yoknapatawpha d’après William Faulkner
  • 2019 : Le Fantôme d’Aziyadé d’après Pierre Loti

Seul[modifier | modifier le code]

  • 2009 : « Mais lorsque, par un pur hasard, » d’après Edmond Rostand, mise en scène de Xavier Gallais (Théâtre Olympe de Gouges, Montauban)
  • 2010 : Le B. de G. de N. œuvre déambulatoire (HEAD, Genève)
  • 2012 : La Vénus de Copenhague d'après Hans Christian Andersen (Parvis de l'Hôtel de Ville de Beausoleil)
  • 2013 : Les Habits neufs. Première et deuxième démarque d'après Hans Christian Andersen, avec l'Ensemble l'Itinéraire (CRR de Boulogne-Billancourt)
  • 2016 : King Lear conférence d’après William Shakespeare, mise en scène de Xavier Gallais (Maison du Barreau, Paris et Château de La Motte Tilly)

Publications[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Les Habits neufs d'après Hans Christian Andersen[52]
  • 2015 : Faim d'après Knut Hamsun (en collaboration avec Xavier Gallais)[53]
  • 2018 : Le Fantôme d’Aziyadé d'après Pierre Loti (en collaboration avec Xavier Gallais)[54]

Essais[modifier | modifier le code]

  • 2014 : La Vie cachée des écrivains[55]

Traductions[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Mnemonic de Complicite/Simon McBurney (en collaboration avec Wilfried Bosch)[56]
  • 2014 : Winnie ille Pu – Winnie le Pfou d'Alan Alexander Milne et Alexander Lenard (en collaboration avec Isabelle Doré)[57]
  • 2017 : Apologie d'un mathématicien - A Disappearing Number de Complicite/Simon McBurney (en collaboration avec Wilfried Bosch)[58]

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Reunion, in Lohner/Carlson - Silences - Active images[59]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « lien site La Salle blanche - Le Laboratoire de l'acteur-chercheur », sur lasalleblanchetheatre.com
  2. Florient Azoulay, Le Visage de Pierrot dans l'œuvre-peint et l'œuvre manuscrite de Gustav Adolf Mossa, Mémoire de maîtrise dirigé par Evanghélia Stead, Université de Nice Sophia-Antipolis,
  3. On retrouve quelques-unes de ses analyses esthétiques et précisions historiques dans l'ouvrage collectif de référence : Gustav Adolf Mossa, Catalogue raisonné des œuvres "symbolistes", Somogy éditions d'art, Paris, 2010
  4. « Archive du Théâtre national de Nice »
  5. « Archives du Théâtre national de Nice »
  6. « Critique Le Monde »
  7. « Critique Le Parisien »
  8. « Critique Le Magazine »
  9. « Critique Le Littéraire »
  10. « archives du Théâtre national de Nice »
  11. « Critique de Libération »
  12. « Critique de l'Express »
  13. « Critique de Télérama »
  14. « Critique Les Inrockuptibles »
  15. « Critique du Figaro »
  16. (en) « Lewis center Princeton - Arts »
  17. « lien site I could never be a dancer », sur icouldneverbeadancer.com
  18. « lien site du compositeur et pianiste Mauro Patricelli », sur mauropatricelli.com
  19. « lien site du compositeur et auteur Hélios Azoulay », sur heliosazoulay.com
  20. Hélios Azoulay, ... même à Auschwitz, Musiques d'outre-monde (Label CD),
  21. « lien site du vidéaste Laurent Fiévet », sur laurentfievet.com
  22. « lien site du designer et plasticien Alexandre Benjamin Navet », sur alexandrebenjaminnavet.com
  23. « Entretien filmé de Florient Azoulay au Château de Valençay »
  24. Pierre et le loup, conte musical
  25. L'Histoire de Babar, le petit éléphant. Texte de Jean de Brunhoff
  26. L'Histoire du soldat, mimodrame. Texte de Charles-Ferdinand Ramuz
  27. Le Piège de Méduse, comédie lyrique en un acte. Texte et musique d'Erik Satie
  28. « lien site Soudpainting et Walter Thompson », sur soundpainting.com
  29. Franck Smith, Ici ∉ Ø si 340 m/s < rien, Odiolorgnette (Label CD),
  30. « lien site du compositeur Dmitri Kourliandski », sur kourl.ru
  31. Création le 27 mars 2016 à la galerie Hus de Maps of non existent cities – Saint-Étienne, pour flûte et voix
  32. « lien site du pianiste Laurent Wagschal », sur laurentwagschal.com
  33. « lien site du flûtiste Matteo Cesari », sur matteocesari.com
  34. « lien site du compositeur Olivier Innocenti », sur olivierinnocenti.com
  35. « lien site de la guitariste Christelle Séry », sur christellesery.fr
  36. « lien site du pianiste Yoan Héreau », sur yoanhereau.com
  37. « Critique ResMusica »
  38. « Critique ResMusica »
  39. Florient Azoulay, « Histoire d'écrire ce que je pense de l'oral », NRP (Nouvelle Revue Pédagogique - Nathan),‎
  40. Florient Azoulay, « Le Professeur de lettres : maître ou valet ? », NRP (Nouvelle Revue Pédagogique - Nathan),‎
  41. Florient Azoulay, « L'éloquence en question », NRP (Nouvelle Revue Pédagogique - Nathan),‎
  42. « lien site de la compagnie de théâtre anglaise Complicite », sur complicite.org
  43. « Page du catalogue des éditions de La Table ronde »
  44. « Page du catalogue des Editions de La Table Ronde »
  45. « Critique de Gilles Costaz »
  46. « lien site du théâtre de La Reine blanche », sur reineblanche.com
  47. « lien site COPAT éditeur du DVD du spectacle dont la captation a été réalisée par Patrick Czaplinsky », sur copat.fr
  48. « lien site Galerie Hus », sur husgallery.com
  49. « lien site Compagnie de danse verticale Retouramont », sur retouramont.com
  50. « Catalogue L'Harmattan DVD de la captation »,
  51. « lien site de l'artiste équestre Lorenzo », sur lorenzo.fr
  52. Florient Azoulay, Les Habits neufs, Paris, Grim,
  53. Florient Azoulay et Xavier Gallais, Faim, Paris, L'Harmattan, (ISBN 978-2-343-07100-8)
  54. Florient Azoulay et Xavier Gallais, Le Fantôme d'Aziyadé, Paris, Les Cygnes, (ISBN 978-2-36944-294-3)
  55. Florient Azoulay, La Vie cachée des écrivains - Lubies, excentricités et mésaventures de quelques génies des lettres, Paris, La Librairie Vuibert, (ISBN 978-2-311-00494-6)
  56. Complicite, Mnemonic, Paris, La Table ronde, (ISBN 978-2-7103-6969-1)
  57. Alan Alexander Milne et Alexander Lenard, Winnie ille Pu - Winnie le Pfou, Paris, Les Belles Lettres, (ISBN 978-2-251-44506-9)
  58. Complicite, Apologie d'un mathématicien - a disappearing number, Paris, La Table ronde, (ISBN 978-2-710-37640-8)
  59. (en) Collectif, Lohner: Carlson. Silences. Active images 1990-2012, Köln, Walther König, (ISBN 978-3-865-60218-3), Reunion

Liens externes[modifier | modifier le code]