Virginie Basselot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Virginie Basselot
3 quarter view Virginie Basselot.png
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Virginie Basselot, née le à Deauville[1], est une chef cuisinière française, Meilleur ouvrier de France 2015 et une étoile au Guide Michelin pour le restaurant Chantecler dans l'hôtel Negresco à Nice. Elle fait partie des rares femmes chefs étoilées de France.

Carrière[modifier | modifier le code]

Enfant, Virginie Basselot veut être pilote de chasse. Découragée dans sa vocation, elle se dirige vers le métier de son père, ancien restaurateur à Pont-l'Évêque, malgré les réticences de celui-ci[2]. À l'âge de 15 ans, elle effectue un stage Christian Girault, un ami de la famille, à l'Auberge de l'Abbaye à Beaumont-en-Auge. Après un apprentissage et un BEP dans sa région natale, elle s'installe à Paris en 1998 où elle travaille pour le restaurant gastronomique les Ambassadeurs de l'hôtel Crillon, puis au Grand Véfour avec Guy Martin et enfin au Bristol avec Éric Frechon[3],[4],[5].

Conquise par le Saint-James Paris qui lui remémore le manoir où elle travaillait avec son père, elle rejoint l'établissement en 2012 comme chef de cuisine. En 2014, elle y décroche une première étoile au Guide Michelin[6].

En 2015, elle est distinguée comme meilleur ouvrier de France, ce qui fait d'elle la deuxième femme à obtenir cette distinction après Andrée Rosier, en 2007[7].

En 2016, elle devient chef exécutive pour la Réserve à Genève[8],[4]. A la même époque, elle représente la nouvelle crème fraîche de la marque Président[9].

En 2018, elle revient en France comme chef du restaurant deux étoiles de l'hôtel Negresco de Nice, le Chantecler[7]. La même année, elle est élue «Cuisinière de l’année 2018» par le guide Gault & Millau Suisse.

En , le guide Michelin confirme les deux étoiles du Chantecler repris par Basselot[10], Virginie Basselot fait cette année-là partie des trois femmes chefs les plus étoilées de France en 2019 avec Stéphanie Le Quellec (également deux étoiles) et Anne-Sophie Pic (trois étoiles).

En , le Chantecler perd la seconde étoile Michelin[11].

Recettes[modifier | modifier le code]

Ses ingrédients fétiches sont les fruits de mer et le poisson.

Virginie Basselot a créé plusieurs recettes[12].

  • foie gras des landes confit et cerises et amandes fraîches
  • sole normande en filets , grosses crevettes , moules et champignons de Paris
  • savarin au Pamplemousse rose et Camparis , Crème Vanille et Poivre de Timut
  • tarte Rhubarbe, fraises confites poivrées , crème glacée à la vanille et barbe à papa

Décoration[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint James Paris - Virginie Basselot - Contemporaine aux bases classiques », Cuisiniers de France, no 879,‎ , p. 46 (lire en ligne)
  2. Catherine Durand, « Virginie Basselot, chef étoilée toujours en quête de l'excellence (interview) », sur Marie Claire.fr, (consulté en décembre 2016)
  3. « Virginie Basselot », sur president-professionnel.fr (consulté en décembre 2016)
  4. a et b « Virginie Basselot prend la direction exécutive de la restauration cet automne », sur trajectoire.ch, (consulté en décembre 2016)
  5. Charles Patin O'Coohoon, « Trois femmes qui font la révolution dans les cuisines de palace », sur L'Express.fr, (consulté en décembre 2016)
  6. Clément le Maitre, « Virginie Basselot a décroché sa première étoile », sur Le Pays d'Auge, (consulté en décembre 2016)
  7. a et b « Virginie Basselot », sur www.thuriesmagazine.fr (consulté le 28 janvier 2019)
  8. Alain Giroud, « La Réserve à Bellevue: une étoile et du soleil dans l’assiette », sur Tribune de Genève, (consulté en décembre 2016)
  9. Clément le Maitre, « [Vidéo] La chef étoilée augeronne, Virginie Basselot, porte-parole de la nouvelle crème fraîche Président », sur Le Pays d'Auge, (consulté en décembre 2016)
  10. « Brèves de Chefs - François Adamski, Grégory Cohen, Virginie Basselot... », sur Food & Sens, (consulté le 12 novembre 2019)
  11. Thibaut Danancher, « Michelin 2020 : découvrez le palmarès complet », sur Le Point, (consulté le 1er février 2020)
  12. « Rendez-vous avec Virginie Basselot », Thuries Gastronomie magasine,‎ , p. 54 - 60 (ISSN 1966-6624)
  13. Légion d’honneur : Jeanne Balibar, Gilbert Montagné et le Prix Nobel Gérard Mourou distingués

Liens externes[modifier | modifier le code]