Raphaël Sévère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raphaël Sévère
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Site web

Raphaël Sévère est un clarinettiste français né le 15 septembre 1994 à Rennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Né le 15 septembre 1994 dans une famille de musiciens, Raphaël Sévère a fait ses études au Conservatoire de Nantes puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il a été admis à l'âge de 14 ans. Il a obtenu son diplôme de master en juin 2013.

Vainqueur du concours de Tokyo à l’âge de 12 ans, nommé en 2009 Révélation soliste instrumental aux Victoires de la Musique à l’âge de 15 ans[1], il remporte en novembre 2013 le prestigieux concours des Young Concerts Artists International Auditions[2] de New York, qui lui décerne le 1er Prix et huit Prix spéciaux.

Raphaël Sévère a joué en soliste avec de nombreux orchestres français et étrangers dont le Sinfonia Varsovia, le Junge Sinfonie Berlin[3], l'Orchestre national philharmonique de Russie, l'Orchestre de chambre de Pologne, de Budapest, de Württemberg, le Hong Kong Sinfonietta[4].

En musique de chambre, il a pour partenaires les Quatuors Ebène, Modigliani, Prazák, Sine Nomine, Martha Argerich[5], Boris Berezovsky, Jean-Frédéric Neuburger, Frank Braley, Gidon Kremer, David Grimal, Gérard Caussé, Antoine Tamestit, Gary Hoffman, Xavier Philips, François Salque...

Il se produit régulièrement avec le pianiste Adam Laloum et le violoncelliste Victor Julien-Laferrière avec qui il enregistre un disque Brahms chez Mirare qui a reçu le Diapason d'Or de l'année 2015.

En octobre 2013, France Musique lui a confié une carte blanche[6] où il a eu le privilège de réaliser la création mondiale de l’œuvre de Francis Poulenc « Le voyageur sans bagage ». Il a créé Cortège des ombres, de Karol Beffa.

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]