Marina Hands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marina Hands
Description de cette image, également commentée ci-après
Marina Hands au festival de Cannes 2017.
Nom de naissance Andrea Marina Hands[1]
Naissance (47 ans)
Paris 16e, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables Lady Chatterley
Ne le dis à personne
Le Scaphandre et le Papillon
Le code a changé
Séries notables Mytho

Marina Hands, née le à Paris 16e[2], est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrea Hands dite « Marina » est la fille de l'actrice française Ludmila Mikaël et du metteur en scène britannique Terry Hands qui fut, un temps, à la tête de la Royal Shakespeare Company[3].

Passionnée d'équitation dès le plus jeune âge et jeune cavalière internationale de sauts d'obstacles dans les années 1990, Marina Hands vivra toujours comme un échec le fait de n'avoir pu en faire sa profession[4].

Elle se tourne vers la comédie et entre au cours Florent en 1995[5],[3], avant de poursuivre sa formation au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (1996-1999) dans la classe de Muriel Mayette, puis à la London Academy of Music and Dramatic Art (1997-1998) avec John Link et Collin Cook.

Au théâtre, elle joue dans Le Bel Air de Londres – qui lui vaut une nomination au Molière de la révélation théâtrale de l'année en 1999 –, Cyrano de Bergerac sous la direction de Jacques Weber, ou Phèdre mis en scène par Patrice Chéreau.

À la télévision, elle obtient deux prix d'interprétation pour sa prestation dans Un pique-nique chez Osiris en 2000. Sur grand écran, elle est dirigée par Andrzej Żuławski dans La Fidélité et Les Invasions barbares de Denys Arcand, puis apparaît en 2006 dans Ne le dis à personne de Guillaume Canet, Lady Chatterley de Pascale Ferran (pour lequel elle reçoit le César de la meilleure actrice) puis Le Scaphandre et le Papillon.

Cette même année, le , la Comédie-Française, l'accueille comme pensionnaire et lui offre le rôle de la princesse dans Tête d'or de Paul Claudel. Claudel, auteur qu'elle retrouve ensuite avec le rôle d'Ysé du Partage de midi, qui lui vaut une nomination aux Molières 2008. Elle quitte par la suite la Comédie-Française[3].

Elle est récompensée par le prix de la meilleure actrice romantique pour Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d'amour... de Pascal Thomas au festival de Cabourg en 2010.

En 2011, elle apparaît dans le clip de L'Été summer, chanson extraite de l'album Bichon de Julien Doré avec qui elle a été en couple jusqu'en 2012[6].

En 2014, elle devient ambassadrice de l'association JustWorld International[7].

Marina Hands est réengagée en tant que pensionnaire dans la troupe de la Comédie-Française depuis le [3],[8].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Marina Hands au festival de Cannes 2008.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Clip[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

À la Comédie-Française (pensionnaire 2006-2007 puis à partir de 2020) :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2019 :
    • Brigadier de la meilleure comédienne pour Sœurs (Marina & Audrey) de Pascal Rambert
    • Festival Séries Mania, meilleure actrice pour Mytho.

Nominations[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Décret du 31 décembre 2019 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur », sur Journal officiel de la République française,
  2. Extrait de naissance no 16/72/1975 sur Les gens du cinéma.com.
  3. a b c et d Nathalie Simon, « Marine Hands, comédienne en roue libre », Le Figaro, supplément Le Figaro et vous,‎ 10-11 septembre 2022, p. 43 (lire en ligne).
  4. Isabelle Regnier, « Marina Hands, du cheval à la scène : l'art de se remettre en selle », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  5. 1995-1996 : cours Florent, classe libre ; professeur Philippe Joiris.
  6. Cécile Orsoni, « Julien Doré : Marina Hands a changé ma vie », elle.fr, 10 février 2017.
  7. « La comédienne Marina Hands devient Ambassadrice JustWorld International », sur equidia.fr, consulté le 19 juin 2014.
  8. « Marina Hands rejoint la Comédie-Française », sur francetvinfo.fr, consulté le 5 novembre 2019.
  9. Hands Agency, « Mais quelle Comédie ! », sur comedie-francaise.fr (consulté le ).
  10. « La Mort de Danton », sur comedie-francaise.fr (consulté le ).
  11. LeMonde.fr avec AFP, « Légion d'honneur : Jeanne Balibar, Gilbert Montagné et le Prix Nobel Gérard Mourou distingués », sur Le Monde,
  12. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres – hiver 2022 », sur www.culture.gouv.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :