Nicolas Horvath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Horvath
Description de cette image, également commentée ci-après
Nicolas Horvath sur la route de Compostelle

Naissance
Monaco
Lieux de résidence Misy-sur-Yonne (France)
Activité principale Pianiste
Activités annexes Composition électroacoustique, Réduction pour piano, Édition musicale
Lieux d'activité Paris, (France)
Éditeurs Muzik Fabrik, Donemus Publishing, Editions Lemoine, Schirmers
Maîtres Gérard Frémy, Bruno Leonardo Gelber, Oxana Yablonskaya, Leslie Howard
Site internet nicolashorvath.com

Nicolas Horvath est un pianiste et compositeur électroacoustique français né le à Monaco

Formation[modifier | modifier le code]

À l'âge de 10 ans, Nicolas Horvath est sélectionné pour un programme initié par la Princesse Grace de Monaco destiné aux enfants à prédispositions musicales. Il reçoit le prix à l'unanimité avec les félicitations du jury de l'Académie de Musique Prince Rainier III.

À l'âge de 15 ans, lors d'un concours de l'Académie de Musique Prince Rainier III, il est découvert par le chef d'orchestre Lawrence Foster qui lui obtient une bourse d'étude de Fondation Princesse-Grace-de-Monaco lui permettant de travailler pendant 3 étés consécutifs au Aspen Music Festival and School avec Gabriel Chodos. À son retour, il travaille pendant deux ans avec Gérard Frémy qui l'initie aux musiques contemporaines.

En 1998, il intègre l'École Normale de Musique de Paris. De 2002 à 2006, il travaille avec Bruno Leonardo Gelber et Germaine Deveze qui lui demandent de ne plus donner de concert ni de participer au moindre concours pendant son apprentissage. Il arrête donc ses études à l'École Normale. En 2004, il intègre la classe de composition électroacoustique de Gino Favotti d'où il suivit les masterclasses de François Bayle et Christian Zanési et en 2006, la classe de composition électroacoustique de Christine Groult.

De 2008 à 2011 il remporte de nombreux concours internationaux comme les Concours Luigi Nono, Alexandre Scriabine, Osaka, Fukuoka, Yokohama... En 2010, il intègre la Oxana Yablonskaya Piano School ainsi que The International Certificate for Piano Artists. Les rencontres avec Leslie Howard ainsi que Gabriel TacchinoPhilippe Entremont et Eric Heidseick, marquent sa carrière.

Carrière[modifier | modifier le code]

Nicolas Horvath collabore auprès de compositeurs comme : Régis Campo, Denis Levaillant, Jaan Rääts, Tõnu Kõrvits, Alvin Curran, William Susman, Alp Durmaz, Andre Bangambula Vindu, Mamoru Fujieda... il assure la création de pièces de plus de deux cents compositeurs et plus d'une centaine de pièces lui sont dédiées. Nicolas Horvath joue aussi des œuvres méconnues telles que le Christus de Franz Liszt, La Chute de la Maison Usher de Claude Debussy, la version intégrale du Fils des Étoiles d'Erik Satie ainsi que des compositeurs oubliés ou négligés tels que Moondog, Hélène de Montgeroult, Ludovic Lamothe, Jacques Champion de Chambonnières, Nobuo Uematsu, Friedrich Kalkbrenner, Élisabeth Jacquet de La Guerre, Charles-Valentin Alkan, Karl August Hermann...

Nicolas Horvath se fait remarquer en organisant des concerts fleuves tels les Vexations d'Erik Satie qu'il donne 12 fois seul et non stop, les Nuits du Piano Minimaliste[1] ou les intégrales Erik Satie ou Philip Glass.

Le 21 avril 2012, avec la complicité d'Andrea Clanetti Santarossa, ils donnent à l'Entrepot de Daniel Boeri le tout premier happening de Monaco sur une musique de La Monte Young. Certains membres du public quittent l'événement en criant au scandale[2].

Le 12 décembre 2012, il donne au Palais de Tokyo (centre d'art contemporain) une version solo non-stop de 35 h des Vexations d'Erik Satie. Commençant le 12 décembre à midi, et se terminant le 13 décembre à 23 heures, elle est actuellement la version piano solo et non-stop la plus longue jamais exécutée[3]

Du 23 juin au 27 juillet 2013, il est invité par la galerie Do Not Open de Bruxelles à donner sa première exposition fortement inspirée par les œuvres de Clyfford Still et Hermann Nitsch [4].

Le 11 avril 2014, il crée au Palais de Tokyo le Palais de Glass, un hommage fleuve au compositeur Philip Glass, 120 compositeurs de 56 pays et de tous les genres musicaux ont écrit une œuvre pour ce concert[5].

Le 9 janvier 2015, au Carnegie Hall de New York, il donne la première mondiale du cycle complet des 20 Études pour piano de Philip Glass[6].

Les 10, 11 et 12 octobre 2015, au Grand Rex de Paris, il accompagne une performance vocale de Danny Elfman sur son Oogie Boogie's song lors du bis du concert anniversaire du compositeur.

Le 31 octobre 2015, Gallery of Estonia (le pavillon estonien) dans le cadre de la journée de clôture de l'Exposition universelle de 2015 l'invite à donner le premier récital 100% Jaan Rääts[7].

Le 30 juin 2015, il donne une version de 24 heures des Vexations d'Erik Satie à la Maison de la Radio (Paris) en hommage au 90e anniversaire de la mort du compositeur[8].

Le 25 mai 2016, il est invité par l'Ambassade d'Estonie à donner un Récital Jaan Rääts au Parlement Européen de Strasbourg lors de la Cérémonie d'investiture de l'Estonie au Conseil de l'Europe[9].

La nuit du 1er au 2 octobre 2016 il donne, à la Philharmonie de Paris, l'intégrale de l’œuvre pour piano de Philip Glass au cours d'un marathon musical de 11 heures[10].

En avril 2017, il passe commande à tous les élèves de Jaan Rääts tels que Erkki-Sven Tüür, Tõnu Kõrvits, Timo Steiner, Kerri Kotta... d'une pièce exclusive pour une tournée Hommage à Jaan Rääts (pour les 85 ans du compositeur) qui se déroula dans toute l'Estonie[11].

Le 20 mai 2017, il donne à Nice 6 heures de concert non-stop de piano de Philip Glass à la Galerie de la Marine . Les auditeurs sont assis ou couchés sur un tapis ou debout, entrent et sortent, ou pour une poignée, assistent au concert intégral. En bis, le pianiste joue la première gnossienne de Erik Satie.

Le 18 mars 2018, il donne en première mondiale à Nantes lors du Festival Variations l'intégrale de la Musique pour piano seul d'Erik Satie[12]

Le 24 mars 2018, il est invité par le Musée Labenche à Brive-la-Gaillarde à donner un récital Claude Debussy pour son centenaire sur le dernier piano du compositeur. Lors de ce concert Nicolas Horvath joue en première mondiale des œuvres de Claude Debussy complétées par le musicologue Robert Orldge[13]

Le 9 septembre 2018, il donne en première mondiale à Toulouse en ouverture de la Saison Moondog et dans le cadre du festival Piano aux Jacobins, les Books 1, 2 & 3 du Art of Canons ainsi que le Great Canon de Moondog [14]

La nuit du 6 octobre 2018, dans le cadre de la Nuit Blanche, il joue à la Philharmonie de Paris l'intégrale de l’œuvre pour piano de Erik Satie. Le concert, filmé par Thierry Villeneuve, a été retransmis lors d'un direct de plus de 8h sur Culturebox[15].

Le 28 avril 2019, il donne en première mondiale à Nantes dans le cadre du Festival Variations, l'intégrale des 15 Klavierstuke pour piano de Karlheinz Stockhausen en un seul concert sans la moindre pause[16].

Les 17 et 18 mai 2019, il est choisi par Philip Glass pour participer à son Philip Glass & Friends lors de l'intégrale des Etudes de Philip Glass à la Philharmonie de Paris, Nicolas Horvath interpréta les études 13 et 14[17].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AGNES JOURDAIN, « La Nuit du Piano Minimaliste », sur www.pianobleu.com (consulté le 18 avril 2018)
  2. « "Nuclé - Art!!" Happening - Nicolas Horvath - Andréa Clanetti » (consulté le 6 août 2019)
  3. « Laurent Fiévet: Vexations 2.0 », sur laurentfievet.com (consulté le 18 avril 2018)
  4. Nicolas Horvath, « In Piano We Trust ( Nicolas Horvath blog ): My own Art ! 1st exhibit in July 2013 in Brussel ! », sur In Piano We Trust ( Nicolas Horvath blog ), (consulté le 6 août 2019)
  5. « Palais de Glass », Palais de Tokyo,‎ (lire en ligne, consulté le 18 avril 2018)
  6. « Paul A. Epstein - Events - 9 Jan 2015 - Nicolas Horvath plays Philip Glass Complete Etudes at Carnegie Hall », sur paepstein.instantencore.com (consulté le 19 avril 2018)
  7. (en) Art Media Agency OÜ, http://www.artmedia.ee, « Music News | Estonian Music Information Centre », sur www.emic.ee (consulté le 18 avril 2018)
  8. « Marathon musical de 24h à la Maison de la Radio par le pianiste Nicolas Horvath », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 19 avril 2018)
  9. (en) EMIC, « Music News | Estonian Music Information Centre », sur www.emic.ee (consulté le 18 avril 2018)
  10. « Intégrale de l'œuvre pour piano de Philip Glass » [archive du ], (consulté le 2 octobre 2016)
  11. René Weber | Institut français d'Estonie, « Hommage du pianiste français Nicolas Horvàth à Jaan Rääts - Institut français d'Estonie », sur Prantsuse Instituut Eestis (consulté le 18 avril 2018)
  12. « Nicolas Horvath - Festival Variations », Festival Variations,‎ (lire en ligne, consulté le 18 avril 2018)
  13. « museelabenche.brive.fr », sur labenche.brive.fr (consulté le 18 avril 2018)
  14. « ClassicToulouse », sur www.classictoulouse.com (consulté le 6 août 2019)
  15. « Philharmonie de Paris Live - Nuit Erik Satie par Nicolas Horvath », sur live.philharmoniedeparis.fr (consulté le 2 novembre 2019)
  16. « Concert de Nicolas Horvath, dimanche 28 avril à l'Institut, dans le cadre du festival Variations - News - Nantes Institute for Advanced Study Foundation », sur www.iea-nantes.fr (consulté le 6 août 2019)
  17. « Philip Glass - Intégrale des Études pour piano », sur Philharmonie de Paris (consulté le 6 août 2019)
  18. « Liszt Christus - presse review of my piano album », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)
  19. « Glass: Glassworlds, Vol. 1 : reviews », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)
  20. « Glass: Glassworlds, Vol. 2 : reviews », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)
  21. « Glass : GlassWorlds Vol.3 reviews », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)
  22. « Glass : GlassWorlds Vol. 4 reviews », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)
  23. « Glass : GlassWorlds Vol. 5 reviews », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)
  24. « Jaan Rääts : Compete Sonatas Vol.1 reviews », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)
  25. « Erik Satie : Complete piano music Vol.1 reviews », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)
  26. « Erik Satie : Complete piano music Vol.2 reviews », sur nicolashorvath.blogspot.fr (consulté le 19 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]