Thomas Dunford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thomas Dunford
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Luthiste, théorbiste, musicienVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Autres informations
Instruments
Maîtres
Genre artistique

Thomas Dunford est un luthiste et théorbiste classique français, né en à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Dunford, né à Paris en 1988, est le fils du gambiste américain Jonathan Dunford et de la gambiste Sylvia Abramowicz[1],[2],[3].

Il effectue ses études musicales en 2006 au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, dont il sort diplômé en 2009, et à la Schola Cantorum de Bâle avec Hopkinson Smith. Il commence sa carrière d'interprète comme luthiste dans La Nuit des rois de Shakespeare sur la scène de la Comédie-Française en 2005[1],[4].

Son premier CD solo Lachrimae, enregistré pour le label Alpha en 2012, a reçu le prix Caecilia en 2013. BBC Music Magazine l'a appelé le «Eric Clapton du luth»[5],[6]. Son deuxième CD Labirinto d'Amore reçoit le « Choc » du magazine Classica. Il joue avec un certain nombre d'ensembles, dont Les Arts florissants, le Centre de musique baroque de Versailles, Le Concert spirituel et Le Concert d'Astrée[1] ainsi qu'en solo et avec d'autres artistes de premier plan[7].

En 2019, il sort le disque Vivaldi avec l'ensemble Jupiter et Lea Desandre[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Thomas Dunford (Lute) - Short Biography », sur bach-cantatas.com (consulté le ).
  2. (en) Andrew O’Connor, « Dowland:Lachrimae », sur classicalalacarte.net, International Record Review (consulté le ).
  3. Thierry Hillériteau, « Thomas Dunford dans la famille du concert baroque », sur LeFigaro.fr, (consulté le ).
  4. (en) « Thomas Dunford (lute) », sur hyperion-records.co.uk, Hyperion Records (consulté le ).
  5. « Dowland: Lachrimae », classical-music.com, BBC Music Magazine (consulté le )
  6. (en-US) « Commentary: The once-scorned idea of an L.A. community of musicians has come to fruition », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  7. Anne Midgette, « Countertenor Iestyn Davies, lutenist Thomas Dunford mesmerize in D.C. recital », (consulté le )
  8. « Thomas Dunford et Lea Desandre sont nos invités du jour », sur France Musique (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]