Arthur Nauzyciel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arthur Nauzyciel
Description de cette image, également commentée ci-après
Arthur Nauzyciel, Crédit: Frédéric Nauczyciel pour le CDNO

Naissance (51 ans)
Paris
Lieux de résidence Orléans, Paris
Activité principale Directeur de théâtre, metteur en scène
Années d'activité Directeur du Théâtre National de Bretagne depuis le 1er janvier 2017
Collaborations Miroslaw Balka, Marie Darrieussecq, Matt Elliott, Christian Fennesz, Yannick Haenel, Riccardo Hernandez, Xavier Jacquot, Damien Jalet, Bardi Johannsson, Denis Lachaud, José Lévy, Giulio Lichtner, Mileece, Frédéric Nauczyciel, Erna Omarsdottir, Marcel Pérès et l'Ensemble Organum, Sjon, Marianne Solivan & Nate Edgar, Eric Hofbauer, Blake Newman, Erhard Stiefel, Eric Vigner, Winter Family, Gaspard Yurkievich, Keren Ann Zeidel, Scott Zielinski
Formation École du Théâtre national de Chaillot Drapeau de la France France
Famille Frédéric Nauczyciel
Récompenses Prix Georges-Lerminier du Syndicat de la critique pour Jan Karski (mon nom est une fiction) en 2012
Site internet [1]

Arthur Nauzyciel est un comédien et metteur en scène né à Paris le . Il est le directeur du Théâtre National de Bretagne à partir de janvier 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nauzyciel est la graphie française du polonais nauczyciel, [naoutchitel] « enseignant » traduction de l'hébreu melamed « instituteur ».

Après des études d’arts plastiques et de cinéma, il entre en 1987 à l’école du Théâtre national de Chaillot dirigée par Antoine Vitez. D’abord acteur, il crée ses premières mises en scène au CDDB – Théâtre de Lorient, Le Malade imaginaire ou le silence de Molière d’après Molière et Giovanni Macchia (1999) et Oh les beaux jours (2003), présenté à l’Odéon-Théâtre de l’Europe et Buenos Aires.

Suivront, en France : Place des Héros qui marque l’entrée de Thomas Bernhard à la Comédie-Française (2004) ; Ordet (la parole) de Kaj Munk au Festival d’Avignon (2008) et au théâtre du Rond-Point dans le cadre du Festival d'automne à Paris; Jan Karski (mon nom est une fiction) d’après le roman de Yannick Haenel au Festival d’Avignon (2011) ; Faim de Knut Hamsun, avec Xavier Gallais, au théâtre de la Madeleine (2011) ; La mouette de Tchekhov (2012) dans la Cour d’honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon.

Il travaille régulièrement aux États-Unis, et crée à Atlanta deux pièces de Bernard-Marie Koltès : Black Battles with Dogs (2001) présenté en France, à Chicago, Athènes et au Festival d’Avignon (2006), puis Roberto Zucco (2004). À Boston il créer, pour l’A.R.T., Abigail's Party de Mike Leigh (2007) et Julius Caesar de Shakespeare (2008), en tournée depuis sa création (Festival d’Automne à Paris, Festival Ibéro-américain de Bogota).

À l’étranger, il crée des spectacles repris ensuite en France ou dans des festivals internationaux : L'image (2006) de Samuel Beckett à Dublin, avec Damien Jalet et Anne Brochet, puis Lou Doillon et Julie Moulier, performance présentée à Reykjavik, New York, Paris, en Chine et au Japon. Au Théâtre National d’Islande, Le musée de la mer de Marie Darrieussecq (2009). Pour l’École des Maîtres, en Italie, A Doll's House (une maison de poupée) d’Ibsen avec de jeunes acteurs européens (2009). À Oslo, il recrée Abigail's Party au Théâtre National de Norvège (2012).

Il travaille également pour la danse et l’opéra  : il met en scène Red Waters (2011), opéra de Lady & Bird (Keren Ann Zeidel et Bardi Johannsson) et participe à la création de Play du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui et de la danseuse Shantala Shivalingappa (2011).

Il a été lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs au Japon en 1999. Au 1er juin 2007, il succède à Olivier Py à la tête du Centre Dramatique National Orleans/Loiret/Centre.

Le , le théâtre national de Bretagne annonce le choix de Nauzyciel pour succéder à François Le Pillouër au poste de directeur. Il prend la direction du théâtre breton à partir du [1],[2].

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Teatro San Martin Buenos Aires en 2004, Madrid en 2007

Théâtre national d’Islande Reykjavik et Festival “Les Grandes Traversées” à Bordeaux en 2007

Opéra[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Roberti, « TNB Arthur Nauzyciel nommé directeur ! », sur unidivers.fr, (consulté le 8 juillet 2016).
  2. « Nouveau directeur pour le TNB », Les Rennais, no 29,‎ septembre-octobre 2016, p. 6 (ISSN 0767-7316, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]