Charles Lamb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Lamb
Image dans Infobox.
Mémorial de Charles Lamb, Watch House, Gilspur Street, Londres.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
EdmontonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
All Saints' Church, Edmonton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
EliaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Autres informations
Maître
Partenaire professionnel
Influencé par
Archives conservées par
Œuvres principales
Tales from Shakespeare, Hamlet, Prince of Denmark (d), Macbeth (d), Preface (d), Timon of Athens (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Charles Lamb's Grave.JPG
Vue de la sépulture.

Charles Lamb, né à Inner Temple à Londres le et mort à Edmonton (Londres) le , est un poète et critique littéraire britannique d'origine galloise.[réf. nécessaire] Ses deux œuvres les plus connues sont les Essais d'Elia (Essays of Elia) et les Contes d'après Shakespeare (Tales from Shakespeare). Il écrivit ce second livre en collaboration avec sa sœur, Mary Lamb (1764–1847).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ami très proche de Samuel Taylor Coleridge, Charles Lamb faisait partie d'un cercle de poètes et d'écrivains qui avaient pour nom William Wordsworth, Leigh Hunt, Percy Bysshe Shelley, William Hazlitt et Robert Southey. Célibataire, il vivait auprès de sa sœur, Mary Lamb, qui souffrait de graves troubles mentaux ; en 1796, dans un accès de démence, elle avait poignardé leur mère.

Tous deux écrivirent ensemble les Tales from Shakespeare, recueil de 20 contes inspirés des pièces du dramaturge. Publié en 1807, ce livre devint – et reste à ce jour – un grand classique de la littérature britannique pour la jeunesse. Le premier éditeur en fut l'écrivain William Godwin, époux de Mary Wollstonecraft et père de Mary Shelley, qui convoqua William Mulready pour le dessin des images et William Blake pour les graver. L'ouvrage, constamment réimprimé, fut illustré en 1899 par Arthur Rackham. Il a été traduit dans plusieurs langues, dont plusieurs fois en français sous différents titres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages traduits en français
  • Essais d'Elia, Gallimard, 1998
  • Contes d'après Shakespeare (avec Mary Lamb), Arcadia, 2004
  • Les Confessions d'un ivrogne (traduction inédite de Sébastien Marot), Editions la Grange Batelière[2], 2017
Ouvrages en langue anglaise
  • Blank Verse, poésie, 1798
  • Pride's Cure, poésie, 1802
  • Tales from Shakespeare, 1807
  • The Adventures of Ulysses, 1808
  • Specimens of English Dramatic poets who lived about the time of Shakespeare, 1808
  • On the Tragedies of Shakespeare, 1811
  • Witches and Other Night Fears, 1821
  • Essays of Elia, 1823
  • The Last Essays of Elia, 1833

Autour de Charles Lamb[modifier | modifier le code]

Dans l'œuvre épistolaire de Mary Ann Shaffer, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates (titre original : The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society), Charles Lamb est de très nombreuses fois mentionné. Associé plus largement au personnage de Dawsay Adams, Charles Lamb et ses Essais d'Elia vont être l'objet du premier contact entre les habitants de Guernesey (et plus largement aux membres du cercle littéraire) et Juliet, héroïne du livre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Buhler, « Charles Lamb et Mary Ann Lamb, et leurs amis les poètes du Lac » in Les Grands Écrivains bipolaires, Art et santé mentale, tome 1, Publibook, 2018, (ISBN 9782342164398), p. 87-120.
  • (en) Edward Verrall Lucas, The life of Charles Lamb, 2 vol., London, Methuen & Co., 1905

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://hdl.handle.net/10079/fa/beinecke.lamb »
  2. « Accueil », sur Editions de la Grange Batelière (consulté le )