Fediverse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fediverse (ou Fédiverse, parfois orthographié Fedivers ou Fédivers) est un mot-valise de l'anglais pour « fédération » et « univers ». C'est un nom informel pour désigner une assez large fédération (en) de serveurs formant un réseau social dont le but premier est le microblog (partage de courts messages publics). Il est composé de services hétérogènes de réseaux sociaux qui reposent tous sur un ensemble standard de protocoles. La première version utilisée est appelé OStatus, et une évolution vers ActivityPub (aussi adapté au macroblogage, comme Facebook) est proposée. En utilisant ces standards, des serveurs indépendants peuvent communiquer et ainsi « se fédérer ». Ce qui permettra aux utilisateurs d’interagir entre eux indépendamment du serveur qu'ils utilisent.

Le Fediverse est construit autour de logiciels libres. Certains de ses réseaux sociaux ont des similitudes avec Twitter (par exemple Mastodon ou GNU social, semblables par les activités et à leur fonction de microblog), tandis que d'autres plate-formes fédérées incluent des options de communications et de transactions, plutôt comparables à Google+ ou Facebook (comme c'est le cas avec Friendica). D'autres encore se destinent aux images, aux vidéos, à la musique, aux événements ou aux environnements de travail.

Les membres du Fediverse[modifier | modifier le code]

Les systèmes suivants utilisent le Fediverse pour leurs interactions :

  • Diaspora*, microblog proche de Facebook ;
  • Dokieli éditeur interactif, orienté papiers de recherche, avec gestion de retour de pairs[1] ;
  • Friendica (anciennement Mistpark), macroblog ;
  • Funkwhale diffusion et organisation de musique ;
  • Gab, (bloqué du reste du Fediverse depuis 2016) fork de Mastodon par une société commerciale texane, volontairement bloqué, en raison de son utilisation par des groupes de terreur néo-nazis[2] ;
  • GetTogether, semblable à MeetUp[3] ;
  • GNU social (anciennement StatusNet, jusqu'en 2013), microblog ;
  • Hubzilla site web décentralisé, se dupliquant automatiquement au sein d'hubs. Les hubs se connectent les uns avec les autres, utilise également le protocole Zot[4] (anciennement RedMatrix) ;
  • Lemmy, une alternative à Reddit ;
  • Mastodon, microblog proche de Twitter, avec limite à 500 caractères par défaut ;
  • microblog.pub, moteur de microblog ;
  • Misskey, plateforme de microblog dérivée de Mastodon ;
  • Mobilizon, logiciel d'organisation d'évènements et de gestion de groupes;
  • NextCloud similaire à OneBox, Google Drive ou Dropbox, mais désormais compatible avec le Fediverse[5] ;
  • PeerTube, via ActivityPub, réseau social de diffusion de vidéo, utilisant le protocole WebTorrent pour des échanges pair à pair ;
  • Pixelfed, spécialisé dans la diffusion d'image[6] proche d'Instagram ;
  • PostActiv (fork de GNU Social), supportant OStatus, ActivityStreams et Webfinger[7] ;
  • Pleroma, microblog proche de Mastodon, permet des messages plus longs et longs[8] ;
  • Plume, moteur de blog supportant Webmention ;
  • Prismo, permettait de partager des liens, à la manière de Reedit, mais de façon décentralisée[3],[9] (projet arrêté) ;
  • WordPress comporte différents plugins pour l'intégrer dans le Fediverse[3] ;
  • Write.as / Write Freely, moteur de blog.

Population[modifier | modifier le code]

En , la population totale du Fediverse est estimée à environ 2,5 millions d'utilisateurs[10]. En , la population totale est estimée à environ 3,2 millions d'utilisateurs (dont 1,5 millions d'actifs), et de 6 100 nœuds [11]. Il faut garder en tête que certains comptes sont automatisés, des bots, mais aussi qu'il est impossible de connaître le nombre exact d'utilisateurs à cause de la nature décentralisée du réseau.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dokieli »
  2. (en) Ben Makuch, « The Nazi-Free Alternative to Twitter Is Now Home to the Biggest Far Right Social Network », sur Vice,
  3. a b et c « La Fée diverse déploie ses ailes », sur Framablog
  4. (en) « Hubzilla — Connecting free and independent communities across the web », sur Zotlabs.org
  5. (en) « Nextcloud introduces social features, joins the fediverse », sur Nextcloud,
  6. (en) « PixelFed - Federated Image Sharing », sur pixelfed.org (consulté le 15 juillet 2018)
  7. (en) « PostActiv », sur fsf.org
  8. https://pleroma.social
  9. « Prismo », sur Gitlab.com
  10. (en) « The Federation - a statistics hub », sur the-federation.info (consulté le 6 janvier 2019)
  11. (en) « The Federation - a statistics hub », sur the-federation.info (consulté le 6 octobre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]