ActivityPub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ActivityPub est un standard ouvert pour réseaux sociaux décentralisés basé sur le format ActivityStreams (en) 2.0. Il fournit une API allant d'un client vers un serveur pour la création, la mise à jour et la suppression de contenu, ainsi qu'une API entre serveurs afin de permettre la fédération (en) de notifications et de contenus. Cette norme est une évolution de Pump.io et est proposé comme remplacement d'OStatus par le groupe de travail sur les web social fédéré du W3C[1], lancé en juillet 2014[2], pour le Fediverse.

Il a été officiellement publié comme recommandation le [3].

Principe[modifier | modifier le code]

Chaque acteur du réseau, que ce soit un utilisateur, une chaîne de vidéos ou un blog par exemple possède une boîte de réception (« inbox ») et une boîte d'envoi (« outbox »), qui sont des URL.[4],[4] Chaque action (publication d'un message, invitation à un évènement, etc) est représentée par une activité, dont la liste est définie par le standard ActivityStreams.

Dans la fédération entre serveurs, lorsqu'un acteur réalise une action le serveur qui l'accueille va créer l'activité correspondante et l'envoyer dans les boîtes de réception des destinataires, sur d'autres serveurs. Ces derniers vont alors enregistrer cette activité pour permettre aux clients de les manipuler par la suite. Un serveur peut aussi décider de récupérer le contenu de la boîte d'envoi d'un acteur, qui contient la liste des activités précédemment publiées par cet acteur[4].

Dans la fédération de client à serveur, une activité peut être envoyée à la boîte d'envoi par le client. Le serveur vérifiera alors qu'elle est conforme et la modifiera si besoin, et l'enverra vers les boîtes de réception des destinataires. Le client peut aussi récupérer le contenu de la boîte de réception d'un acteur pour l'afficher et permettre d'interagir avec[4].

L'État du projet[modifier | modifier le code]

ActivityPub est un standard de l'Internet recommandé depuis janvier 2018 par le Web Social Networking Group du World Wide Web Consortium (W3C)[5]. À un stade plus précoce, le nom du protocole a été « ActivityPump » mais il a été estimé qu'ActivityPub était plus indiqué pour décrire le but de publication sur de multiples serveurs du protocole.

Implémentations[modifier | modifier le code]

  • Le réseau social Diaspora* dont 2 développeurs ont participé aux spécifications est en cours de discussion[6].
  • Distbin, Pastebin décentralisé[7].
  • Dokieli, outil d'édition décentralisé d'article, permettant les annotations sur des textes ou autre objets par des tiers et les partages/retour de ces notations[8].
  • Funkwhale, un logiciel de streaming musical décentralisé implémente ActivityPub[9].
  • Hubzilla a implémenté ActivityPub, grâce au plugin PubCrawl, dés la version 2.8 (octobre 2017)[10]. Il est prévu qu'ActivityPub offre plus de sécurité pour les messages privés que ne le faisait le protocole OStatus.
  • Le réseau social Mastodon a mis en place ActivityPub à partir de la version 1.6[11].
  • Nextcloud supporte ActivityPub[12].
  • Le logiciel d'hébergement de vidéos décentralisé PeerTube implémente ActivityPub[13].
  • Pixelfed, un système de partage d'images [14],[15].
  • Pleroma, système de microblogging limité à 5000 caractères fédéré, intégrant une messagerie instantanée limité à l'instance[16].
  • Plume, système de blog[17].
  • WriteFreely, un moteur de blog léger écrit en Go[18].
  • Osada, un réseau social basé sur ActivityPub et Zot6.

Références[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]