Hyves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Hyves

Adresse hyves.nl
Slogan Always in touch with your friends
Type de site Réseau social
Langue Néerlandais, anglais
Propriétaire Telegraaf Media Groep
Directeur de la publication Nine Ludwig
Créé par Raymond Spanjar, Koen Kam, Floris Rost van Tonningen
Lancement 10 octobre 2004
Fermeture 2013[1]
Classement Alexa en diminution 390,431 (avril 2014)[2]

Hyves est un site web de réseautage social localisé aux Pays-Bas, principalement composé de membres et visiteurs néerlandais, concurrent d'autres sites web tels que Facebook et MySpace. Hyves est fondé en 2004 par Raymond Spanjar et Floris Rost van Tonningen[3]. Le service est disponible en néerlandais et en anglais[4]. En mai 2010, Hyves recense plus de 10,3 millions d'inscriptions. Ce nombre correspond presque au deux-tiers de la population néerlandaise (à plus de 16 millions en 2010), mais il implique des doubles comptes et des comptes inactifs. Le nombre d'inscription augmente de 2,5 millions par rapport aux années précédentes[5]. Le site change en plateforme de jeux en ligne dès fin 2013[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Nombre d'inscriptions sur Hyves en cinq ans[4].

Hyves est lancé en septembre 2004. Le nom de Hyves est choisi du fait que le domaine souhaité, hives.nl, était déjà utilisé[6]. Le nom s'inspire du mot anglais beehives (ruches, en français). En mai 2006, il est révélé que la police néerlandaise utilisait Hyves comme outil d'identification possible de suspects[7]. Hyves change de design en juillet 2009. Le site possède désormais un nouvel aspect et un nouveau style, décrit comme plus docile et synoptique. Le format d'image des profils est également changé[8]. Noël 2009, la reine Beatrix des Pays-Bas exprime sa perception négative sur les réseaux sociaux. En réponse, le fondateur de Hyves lui offre un compte gratuit, afin d'en faire l'expérience[3].

En 2010, la croissance de Hyves diminue en parallèle à la croissance de Twitter et Facebook. Néanmoins, Hyves annonce de nouvelles mesures afin de prendre la pôle position. Ces mesures s'accomplissent, et Hyves accueille sa dix-millionième inscription en avril 2010. Même si Hyves semble principalement cibler les jeunes, la moyenne d'âge ne cesse de grimper au fil des années[9]. L'âge moyen est de 30 ans[10]. Également, le même mois, Hyves annonce Hyves Payments et Hyves Games, permettant auxu utilisateurs de jouer à des jeux en ligne et à être payé via les réseaux sociaux. Hyven devient un mot répandu et est inclus dans le dictionnaire de l'Union de la langue néerlandaise[11]. Bien que Facebook se popularise de plus en plus aux Pays-Bas, en 2010 Hyves reste le réseau social le plus populaire du pays avec 10,6 millions d'utilisateurs inscrits, 68 % de pénétration du marché. Hyves est vendu au Telegraaf Media Groep en novembre la même année[12],[13]. En septembre 2011, Facebook accueille plus de visiteurs uniques que Hyves depuis sa création[14]. En 2013, Telegraaf Media Group annonce transformer Hyves en plateforme de jeu en ligne.

Attention politique[modifier | modifier le code]

En février 2006, Wouter Bos devient le premier politicien néerlandais à posséder un compte Hyves. À cette même période, le premier ministre, Jan Peter Balkenende, voit également le potentiel de communiquer avec ses partisans par le biais des réseaux sociaux. Il crée un compte en 2006[15],[16]. Lors des élections néerlandaises de 2010, Hyves est utilisé à de multiples moyens. Chaque leader de parti politique possédait un compte Hyves, et le tout premier débat mondial entre leaders politiques est organisé sur et par Hyves[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) « Het verloren cultuurgoed van Hyves (2004-2013) », (consulté le 18 août 2014).
  2. « Hyves.nl Site Info », Alexa Internet (consulté le 2 avril 2014).
  3. a et b (en) Johan van Slooten, « The first decade: How internet changed the way we live », (consulté le 30 août 2013).
  4. a et b Rense Corten, « Composition and Structure of a Large Online Social Network in the Netherlands », PLoS ONE,‎ (DOI 10.1371/journal.pone.0034760, lire en ligne).
  5. (nl) Hyves.nl
  6. (nl) « Raymond Spanjar van Hyves in BusinessWeek », 925.nl, .
  7. (nl) « Hyves.nl ook populair bij politie », Nu.nl, .
  8. (nl) « Hyves lanceert nieuw design », Techzine, .
  9. (nl) « Hyves veroudert sneller dan het verjongt »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Hyped.nl, .
  10. (nl) « De gemiddelde Hyver is 30 jaar », Hyves.nl, .
  11. (nl) « Merknamen in Van Dale-woordenboeken »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), .
  12. (en) Dutch social network Hyves sold to media group, as European-based networks feel the Facebook heat, TechCrunch. 1er novembre 2010.
  13. (en) Dutch Social Site Keeps Facebook At Bay — For Now, WSJ Blogs. 1er novembre 2010.
  14. (nl) Facebook populairder dan Hyves
  15. (nl) « Politici ontdekken Hyves: Over Wouter Bos en zijn nieuwe mediagebruik », denieuwereporter.nl, .
  16. (nl) « Jan Peter Balkenende nu ook op Hyves », Marketingfacts.nl, .
  17. (nl) « Politici kruisen degens digitaal op Hyves », Telegraaf.nl, .

Liens externes[modifier | modifier le code]