Orkut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aspect visuel du "Nouvel Orkut". Texte factice.

Orkut est un site de réseautage social qui permet de mettre en relation les amis de ses amis (créer/gérer son réseau social). Il fut lancé le par Orkut Büyükkökten, un étudiant turc de l'université Stanford, qui a mis au point le site à l'université avant de devenir un employé de Google.

Moins connu que ses concurrents Facebook et Twitter, Orkut annonce 50 millions d'utilisateurs dont une forte proportion au Brésil (26,5 millions soit 53,5 % de l'ensemble des utilisateurs[1]), suivis de l'Inde, des États-Unis et de l'Iran. Moins de 10 % des utilisateurs d'Orkut proviennent d'autres pays (en décembre 2006).

Fin , Google annonce que le réseau social fermera le [2].

Polémique[modifier | modifier le code]

Le site brésilien fait l'objet d'une polémique, certaines pages portant atteinte aux droits de l'homme. Selon Safernet, organisme de surveillance d'internet, 94 % des 45 000 pages brésiliennes d'Internet incitant au racisme, à l'homophobie ou à la pédophilie sont hébergées par Orkut[1]. Le Ministère public fédéral de São Paulo a demandé à Orkut Brésil en 2006 qu'elle retire du site les pages incriminées. Google n'ayant pas agi, elle demande, en août 2006, 61 millions de dollars d'amende et la fermeture du site. Il semble qu'il soit aussi fortement reproché au site d'avoir laissé mettre en ligne une page du PCC, Premier commando de la capitale, organisation criminelle sévissant dans la capitale et à l'origine de violentes émeutes urbaines en 2006[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Google accusé de "dommage moral collectif" », sur lepoint.fr,‎ (consulté le 1 novembre 2007)
  2. « Google va fermer le réseau social Orkut », sur 20minutes.fr,‎ (consulté le 30 juin 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]