Auto-hébergement (Internet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auto-hébergement.

L'auto-hébergement est une pratique consistant à héberger ses services Internet personnels sur ses propres machines chez soi. Il s'oppose à l'utilisation de services d'hébergements chez un prestataire.

Souvent pratiqué par les entreprises, l'auto-hébergement intéresse également les particuliers pour diverses raisons. Il permet notamment d'avoir le contrôle et la responsabilité de ses propres données.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'avènement des connexions à Internet par ADSL, dont les forfaits n'incluent généralement pas de facturation au temps de connexion, a rendu accessible l'auto-hébergement aux particuliers. Le faible débit montant de ces connexions à Internet en limite toutefois les possibilités[1].

La mise en places de connexions à Internet par fibre optique, dont les débits montants sont potentiellement beaucoup plus élevés, quoique drastiquement bridés par certains fournisseurs, permet en revanche l'hébergement de services dans des conditions réseau semblables à celles de prestataires spécialisés.

Pratique[modifier | modifier le code]

L'auto-hébergement nécessite :

  • un accès à Internet dépourvu de certaines restrictions techniques ou contractuelles, telles que les NAT de grande échelle ou les blocages de ports ;
  • un ordinateur allumé en permanence, configuré pour fournir des services.

L'hébergement de services personnels utilisant peu de ressources électroniques, on utilise souvent des ordinateurs de recyclage ou des ordinateurs spécialisés à basse consommation telles que des Mini PC. L'utilisation de carte ARM est également possible et il présente l'avantage d'être vraiment peu consommateur d'énergie.

Contraintes[modifier | modifier le code]

  • L’Épuisement des adresses IPv4 dont découle :
    • Le Hairpinning
    • Le NAT
    • Les adresses IP dynamique
    • L’imposibilité qu’il y ait plusieurs serveurs sur une même connexion
    • La solution sont les adresses IPv6.
  • Le débit asymétrique des connexions. Autrement dit, le débit montant ou émetteur, est faible pour par exemple héberger un site web à fréquentation moyenne. La fibre optique permet d’avoir un plus grand débit montant bien que la connexion soit toujours asymétrique.
  • Le blocage du port 25 par les fournisseurs d’accès à Internet pour empécher le spam. Ce port permet d’émettre des emails

Solutions[modifier | modifier le code]

Voici une liste de distributions GNU/Linux facilitant l’auto-hébergement :

  • orienté particulié :

Services[modifier | modifier le code]

Tout service Internet ouvert peut être fourni en auto-hébergement. Les plus couramment utilisés sont le Web, le courrier électronique, la messagerie instantanée et le DNS.

Les serveurs personnels auto-hébergés sont par ailleurs souvent utilisés pour fournir des services domestiques restreints au réseau local, comme le partage de fichiers ou d'imprimantes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]