Vero (application)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vero
Description de l'image Vero True Social logo 2020.png.

Informations
Créateur Ayman Hariri, Scott Birnbaum, Motaz Nabulsi
Développé par Vero Labs, Inc.
Première version 1.0 (24 juillet 2015)
Dernière version 2.0.18 ()
État du projet Actif
Système d'exploitation IOS, macOS, Microsoft Windows et AndroidVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement iOS 12.0 ou ultérieur, Android 5.0 ou ultérieur
Langues Français, Allemand, Anglais, Arabe, Chinois simplifié, Coréen, Espagnol, Italien, Japonais, Portugais, Russe, Turc
Type Application mobile
Politique de distribution Gratuit
Site web https://vero.co/

Vero est un réseau social en ligne qui permet à ses utilisateurs de poster des photos, des vidéos et des musiques, à la manière d’Instagram, mais aussi de communiquer par message privé ou groupe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vero a été fondée en 2013 par l’entrepreneur milliardaire libanais et créateur de l’entreprise Vero Labs Inc. Ayman Hariri. L’entreprise compte une vingtaine de personnes, dont quelques français, et est basée aux États-Unis[1]. Elle a établi ses serveurs sur le sol américain mais aussi en Europe, au Royaume-Uni[1],[2]. Le nom Vero signifie “vérité” en Espéranto.

L’application a été officiellement lancée en juillet 2015 dans quelques pays, sur les différentes plateformes de téléchargement comme le App Store d’Apple, ou encore le Play Store de Google, et se positionne comme une alternative à Facebook ou encore Instagram. En 2016, le réseau social arrive en France[1].

C’est en 2018 que la popularité de l’application augmente fortement, grâce à l'influence de nombreuses personnalités et grâce à la migration de nombreux utilisateurs Facebook et Instagram à la suite du scandale des données personnelles[3] partagées sans le consentement de ces derniers par la firme de Mark Zuckerberg.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Vero est un service de partage de contenus multimédia disponible uniquement sur mobile. Les utilisateurs partagent leur contenu, qui est ensuite classé dans différentes collections, et choisissent le niveau de confidentialité de leur publication[4]. L'utilisation de hashtags est possible pour catégoriser davantage le contenu. Les autres utilisateurs peuvent interagir sur les publications avec les fonctions Like et Commentaires.

L’utilisateur peut choisir quelle collection afficher et son fil d’actualité affichera le contenu de la collection de manière chronologique.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

L’application ne dispose pas, à ce jour, de système d’appels, de diffusion de contenu en direct[1], ou encore de système de « story ».

Abonnements[modifier | modifier le code]

L’application possède un système d’abonnements et d’abonnés, comme sur Twitter ou encore Instagram. Chaque personne peut suivre n’importe quel utilisateur et verra ses publications s’afficher dans son fil d’actualité. Du contenu publicitaire peut s'afficher si l'utilisateur suit des entreprises ou personnes qui peuvent potentiellement mettre en avant un service ou un produit.

Collections[modifier | modifier le code]

Le contenu publié par les utilisateurs est trié dans plusieurs collections. Chaque collection correspond à un thème, un sujet précis : Photo, Vidéo, Musique, Liens, Films/Télévision, Lieux, ou Livres.

Contacts[modifier | modifier le code]

Il est possible d’ajouter en contact certains utilisateurs du réseau social et les classer selon le type de relation : amis, amis proches, connaissances[5],[6].

Messagerie[modifier | modifier le code]

Vero dispose d’une messagerie, dans laquelle les utilisateurs peuvent discuter et envoyer des messages instantanément.

Partage[modifier | modifier le code]

Les publications des utilisateurs ne peuvent pas être sauvegardées (téléchargement et captures d’écran impossible) ni partagées. Seuls des partages vers Twitter ou Facebook sont autorisés[1].

De plus, les utilisateurs peuvent choisir à qui ils vont partager leur photo, vidéo… (à une poignée de leurs abonnés ; amis proches…)[7].

Particularités du réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau se veut « Ad-free », ce qui signifie qu’il n’y a aucune publicité sur ce réseau[8],[9]. Le réseau est aussi « Algorithm-free », c’est-à-dire que l’algorithme du réseau est visible par tout le monde, contrairement à Facebook ou Twitter. Vero dispose aussi de son propre service de musique en streaming intitulé « Vero Music ».

Vero Music[modifier | modifier le code]

Vero Music est directement relié au réseau social et possède son propre compte sur Vero et fait la promotion de ses artistes. Le service fonctionne comme les autres services de streaming présent sur le marché : un abonnement payant est nécessaire pour pouvoir écouter la musique disponible sur le service. Plusieurs artistes indépendants comme Thunder Jackson et Dana and the Wolf sont créateurs et partenaires chez Vero Music.

Controverse et critique[modifier | modifier le code]

Vero a été la cible de plusieurs critiques depuis son lancement. Une des critiques principale est celle envers son fondateur, Ayman Hariri. Il est le fils de Rafiq al Hariri, ancien premier ministre Libanais, assassiné en 2005. En 2016, son entreprise a fait faillite après que de nombreux employés n’aient pas reçu leur paie durant des mois[10],[11].

Vero n’a pas su gérer l’arrivée en masse de nouveaux utilisateurs. L’application a été victime de pannes de serveurs rendant l’accès à l’application impossible. Les codes reçus par SMS lors de l’inscription étaient reconnus comme invalides. Plusieurs critiques concernant le fonctionnement de l’application font surface comme l’impossibilité de publier du texte sans média ou alors l’absence d’émojis dans l’application[6].

Données personnelles et sécurité[modifier | modifier le code]

Malgré l’engagement du fondateur concernant la sécurité et la protection des données personnelles, Vero vous demande, dès l'inscription sur la plateforme, un nombre important d’informations.

Tout d’abord, il est impossible de s’inscrire sur le réseau social sans donner un numéro de portable qui sera non modifiable par la suite[6]. Vero est ensuite autorisé à collecter les données entrées dans l’application telles que l'identité de l'utilisateur, son mail mais aussi sa position. L’application enregistre toutes les conversations avec les autres utilisateurs[12]. Enfin, après une désinscription, les publications seront tout de même gardées par Vero[13].

Utilisation (dans les autres pays)[modifier | modifier le code]

Le réseau aurait eu plus de 4,5 millions d’utilisateurs dans le monde en 2018 mais les statistiques à ce jour restent inconnues[9].

Modèle économique, et financement[modifier | modifier le code]

En l’absence de publicité sur l’application, Vero doit trouver un autre moyen pour son financement. L'application avait prévu de devenir payante avec un système d'abonnement après avoir atteint le million d’utilisateurs. Aujourd'hui, Vero demeure toujours gratuite. Les utilisateurs peuvent aussi acheter des articles via Vero en consultant le profil des marques. Ces marques versent donc une somme à Vero lorsqu’un de leurs produits est acheté via le réseau social[6],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Bérenger Lieber, « Vero : comprendre le nouveau réseau social à la mode en 5 questions », sur Frandroid, (consulté le )
  2. (en-US) « FAQ », sur VERO™ (consulté le )
  3. « Ce qu’il faut savoir sur Cambridge Analytica, la société au cœur du scandale Facebook », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Réseaux sociaux : Vero, appli révolutionnaire ou buzz éphémère ? », sur Europe 1 (consulté le )
  5. « Découvrez Vero, le réseau social qui veut concurrencer Facebook et Twitter », sur Franceinfo, (consulté le )
  6. a b c et d « Vero – True Social : le réseau tendance passé à la loupe », sur IONOS Digitalguide (consulté le )
  7. « Vero, le « nouveau » réseau social aux multiples zones d'ombre », sur Siècle Digital, (consulté le )
  8. « Qu'est-ce que Vero, l'application dont tout le monde parle sur Instagram ? », sur LEFIGARO (consulté le )
  9. a et b Louise Millon, « Que devient Vero, le réseau social qui voulait bousculer l'écosystème actuel ? », sur Presse-citron, (consulté le )
  10. « Saudi Oger va fermer ses portes en juillet », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  11. « Saudi Oger : l’empire Hariri refuse de les payer, des salariés français contre-attaquent », sur France 24, (consulté le )
  12. « Pourquoi il faut se méfier de Vero, le "vrai" réseau social dont tout le monde parle », sur RTL.fr (consulté le )
  13. « Vero: après le buzz, place aux polémiques », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le )
  14. « Vero : encore un nouveau réseau social ? », sur NOWLEADS, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]