Academia.edu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Academia.
Academia.edu
logo de Academia.edu

Création 2008
Fondateurs Richard Price
Siège social San Francisco (Californie)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Richard Price
Activité Réseautage social sur Internet
Produits Academia.edu
Site web www.academia.edu

Academia.edu est un site Internet de réseau social américain destiné aux chercheurs. Lancé en 2008 par Richard Price, il est maintenu par l'entreprise Academia, dont le siège est à San Francisco en Californie. Le site s'adresse aux chercheurs, universitaires et étudiants, à qui il propose diverses fonctionnalités de réseau social, comme la possibilité pour ceux-ci de se mettre en relation les uns avec les autres, de suivre leurs travaux respectifs et d'échanger des connaissances, principalement en mettant en ligne leurs articles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site Academia.edu est lancé en septembre 2008 par l'entreprise américaine Academia, dont le CEO est Richard Price[1]. Il existe alors déjà à ce moment quelques sites du même genre, comme le réseau social ResearchGATE ou le logiciel de gestion bibliographique Mendeley[1]. Le site possède un nom de domaine en .edu alors qu'il n'est pas une institution éducative : Richard Price a indiqué que ce nom de domaine avait été enregistré par l'une des filiales d'Academia avant le , date à partir de laquelle les noms de domaine en .edu ont été réservés aux institutions éducatives[2],[3].

Début 2010, Academia réunit 1,5 million de dollars lors d'une première levée de fonds menée par Spark Venturs ; il recueille principalement ces fonds de la part d'investisseurs comme Mark Shuttleworth, Thomas Lehrman et Rupert Pennant-Rea[1]. Fin novembre 2011, une deuxième levée de fonds, menée par Spark Capital en association avec True Ventures, rapporte à Academia 4,5 millions de dollars d'investissements[4]. L'entreprise revendique le même esprit que d'autres initiatives en science ouverte (open research) qui visent à promouvoir un travail scientifique collaboratif et non concurrentiel dont les résultats sont disponibles en Open source[4]. En février 2012, Richard Price prend publiquement position contre le Research Works Act, un projet de loi visant à restreindre l'accès aux travaux de recherche financés par des fonds publics[5].

En 2016, Academia introduit une formule d'abonnement payant, "Academia Premium". En décembre 2016, le site annonce de nouvelles fonctionnalités Premium fournissant aux utilisateurs des détails sur la façon dont leurs articles sont trouvés sur Internet et sur leur classement personnel[6]. En avril 2017, le site lance la "Recherche avancée" qui n'est accessible qu'aux utilisateurs payants[7].

Principe du site[modifier | modifier le code]

Les utilisateurs s'enregistrent gratuitement à l'aide d'un nom et d'une adresse de courriel et se créent un profil sur lequel ils indiquent leurs établissements de rattachement (universités et autres centres de recherche) et leurs centres d'intérêt en matière de recherche. Ils ont la possibilité de poster un curriculum vitæ et une photo et d'indiquer des liens vers un ou plusieurs sites Internet. La principale fonctionnalité de partage est celle qui permet à chaque utilisateur de poster ses travaux de recherche, ou les références de ses travaux, sur son profil.

Outre son profil, l'utilisateur dispose également d'une page privée, le dashboard, qui lui fournit diverses statistiques de consultation de sa page de profil et des documents qu'il a postés. L'utilisateur est également prévenu chaque fois que son nom est entré dans le moteur de recherche Google.

Les utilisateurs entrent en contact les uns avec les autres via un moteur de recherche, ou en naviguant sur les pages des institutions, ou bien via un système de suggestions automatiques. Chaque utilisateur peut décider de « suivre » tel ou tel utilisateur, afin d'être prévenu des publications, questions et messages qu'il postera et qui s'afficheront dans son fil d'actualités. L'utilisateur suivi ne peut pas refuser d'être suivi par un utilisateur donné. En revanche, suivre un utilisateur n'est pas réciproque (sauf si l'utilisateur suivi décide d'entrer à son tour en contact avec l'utilisateur qui a décidé de le suivre). Outre ce système, le site contient un système d'échange de messages privés.

La page d'accueil du site, vue par un utilisateur enregistré, contient une barre d'outils située en haut de la page : elle donne accès au profil, au dashboard, aux paramètres du compte et au bouton de déconnexion, et indique en rouge les notifications (nouvelles réponses, mises en contact, etc.). En dehors de cette barre, la page d'accueil est essentiellement occupée par un fil d'actualités alimenté par les publications, questions et messages en rapport avec les centres d'intérêt indiqués par l'utilisateur. Y apparaissent notamment les publications des autres utilisateurs que l'utilisateur a décidé de suivre.

Statistiques du site[modifier | modifier le code]

Fin avril 2010, le site comptait 137 000 utilisateurs enregistrés, gagnait 15 000 utilisateurs par mois et recevait environ 600 000 visiteurs uniques par mois[1]. En 2011, le nombre d'utilisateurs triple et atteint 800 000 fin novembre 2011 et le nombre de visiteurs uniques s'élève à 3 millions[4]. Vers la mi février 2012, le site dépasse le million d'utilisateurs enregistrés[8]. Depuis, le site connaît une croissance exponentielle, atteignant les dix millions d'utilisateurs en juin 2014[9]. En août 2016, le site indique qu'il compte plus de 40 millions d'utilisateurs enregistrés[10].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le choix du site d'acheter un domaine en ".edu" alors qu'Academia est une entreprise commerciale a été critiqué comme un moyen de tromper les internautes au sujet du statut du site, en leur faisant croire qu'il ne s'agit pas d'un site commercial alors que c'est le cas et que cela a des conséquences importantes sur l'usage qu'Academia fait des informations publiées sur sa plate-forme[11].

Les fonctionnalités payantes introduites sur Academia courant 2016 attirent au site de nombreuses critiques de la part d'universitaires qui lui reprochent de sacrifier l'intérêt commun de la recherche mondiale à une logique purement commerciale, reproduisant ainsi les mêmes défauts que les éditeurs de revues savantes. Ces critiques appellent les chercheurs à privilégier les bases de données en ligne à visée non commerciale créées par des chercheurs[7],[12],[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en)Academia.edu Raises $1.6 Million To Help Researchers Connect With Each Other - Jason Kincaid, TechCrunch,
  2. (en) How did Academia.edu get the .edu domain? - Quora,
  3. (en) .edu Policy - Educause.edu
  4. a, b et c (en) Academia.edu Raises $4.5 Million To Help Researchers Share Their Scholarly Papers - Jason Kincaid, TechCrunch, 30 novembre 2011
  5. (en) The Dangerous “Research Works Act” - Richard Price, TechCrunch, 15 février 2012
  6. How do people find your papers ? Academia Introduces a new Premium Feature, article posté par l'Academia Team sur le site Medium.com le 20 décembre 2016. Page consultée le 7 mai 2017.
  7. a et b The end of Academia.edu: how business takes over, again, article d'Ico Maly sur le site Diggit Magazine le 26 avril 2017. Page consultée le 7 mai 2017.
  8. (en) hits a Million users - Helen Sparrow, Blog.academia.edu, 12 février 2012
  9. (en) Academia.edu passes 10 million users - Richard Price, Blog.academia.edu, 3 juin 2014
  10. (en) Academia.edu : About
  11. Academia, Not Edu, article de Kathleen Fitzpatrick sur le blog Planned Obsolescence le 26 octobre 2015. Page consultée le 7 mai 2017.
  12. Dear Scholars, Delete Your Account At Academia.Edu, article de Sarah Bond sur Forbes le 23 janvier 2017. Page consultée le 7 mai 2017.
  13. Should you #DeleteAcademiaEdu? On the role of commercial services in scholarly communication, article de Paolo Mangiafico sur un blog de la London School of Economics and Political Sciences le 1er février 2016. Page consultée le 7 mai 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]