Mercurial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mercurial
Logo
Logo

Développeur Matt Mackall
Dernière version 3.4 () [+/-]
Écrit en Python, C
Environnement Multiplate-forme
Langue anglais
Type Gestion de version
Licence GNU GPL
Site web mercurial.selenic.com

Mercurial est un logiciel de gestion de versions décentralisé disponible sur la plupart des systèmes Unix et Windows.

Le créateur et principal développeur de Mercurial est Matt Mackall. C'est un logiciel libre, l'ensemble des sources du logiciel étant sous la GNU GPL version 2.

Mackall met à disposition Mercurial pour la première fois le , seulement quelques jours après que le développement de Git eut commencé[1].

Informations techniques[modifier | modifier le code]

Disponible pour les systèmes d'exploitation Microsoft Windows, Mac OS X, et sur la plupart des systèmes d'exploitation du type Unix, Mercurial est écrit principalement en Python. Il a été créé pour s'utiliser via des lignes de commandes. Toutes les commandes commencent par « hg », en référence au symbole chimique du mercure. Ses principales caractéristiques sont[2], entre autres :

  • sa rapidité et sa capacité à gérer les gros projets ;
  • son utilisation sans nécessiter un serveur ;
  • son fonctionnement complètement distribué ;
  • sa robustesse dans la gestion des fichiers ASCII et binaires ;
  • sa gestion avancée des branches et des fusions ;
  • son interface web intégrée.

Comme Git et Monotone, Mercurial utilise une fonction de hachage SHA-1 pour identifier ses versions.

Mercurial utilise un protocole réseau basé sur HTTP.

Projets utilisateurs[modifier | modifier le code]

Voici une liste de quelques projets qui utilisent Mercurial (Mercurial en fait aussi partie)[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Linux Kernel mailing)list : Mercurial v0.1 - a minimal scalable distributed SCM.
  2. Matt Mackall, Towards a Better SCM: Revlog and Mercurial, Ottawa Linux Symposium Proceedings, 2006.
  3. Projects using Mercurial sur le site web de Mercurial.
  4. (en) Big Code: Developer Infrastructure at Facebook's Scale
  5. (fr) Mozilla Developer Center : « Mercurial est le logiciel distribué de contrôle de versions que nous utilisons pour le développement des prochaines versions majeures (« le tronc »). Il a pris la place de CVS après la branche Mozilla 1.9. »
  6. (en) Passage de la fondation Mozilla de CVS à Mercurial.
  7. (en) The OpenJDK Developers' Guide: Repositories.
  8. (en) OpenJDK Build README.
  9. (en) OpenOffice.org development switches to Mercurial.
  10. (en) Courriel de G. Van Rossum annonçant le basculant du projet Python de Subversion à Mercurial.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]