Sainte-Marie–Saint-Jacques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Marie et Saint-Jacques.
Sainte-Marie–Saint-Jacques

Circonscription électorale provinciale du Canada

Création 1988
Localisation
Province Québec
Superficie 15,4 km2
Représentation politique
Député Manon Massé
Parti politique Québec solidaire
Élu(e) en 2014
Démographie
Électeurs 42 729 électeurs (2017)

Sainte-Marie–Saint-Jacques est une circonscription électorale provinciale québécoise située à Montréal. Bornée au nord par la rue Rachel est, au sud par le Fleuve Saint-Laurent, à l'est par la rue Frontenac et à l'ouest, en grande partie par le boulevard Saint-Laurent mais également par la rue McGill. Comprend une partie du Plateau Mont-Royal (notamment le Parc Lafontaine), les quartiers Saint-Jacques, Quartier Sainte-Marie, Village gai (Montréal) et Vieux-Montréal. Comprend également les îles du Parc Jean-Drapeau ainsi que la Cité du Havre.

Cette circonscription électorale était représentée par André Boulerice (Parti québécois) à l'Assemblée nationale du Québec jusqu'au , moment où celui-ci a présenté sa démission. Le , le péquiste Martin Lemay a été élu pour le remplacer. Réélu en 2007 et en 2008, il ne se représenta pas en 2012 permettant ainsi l'élection du péquiste Daniel Breton. Ce dernier est défait en 2014 face à la candidate de Québec solidaire Manon Massé.

Historique[modifier | modifier le code]

Précédée de : Sainte-Marie et Saint-Jacques

La nouvelle circonscription a été créée en 1988 en fusionnant l'ancienne circonscription de Sainte-Marie avec celle de Saint-Jacques.

La circonscription de Sainte-Marie avait été créée en 1912 à partir de la circonscription de Montréal no. 1, portant le nom de Montréal-Sainte-Marie jusqu'en 1965.

La circonscription de Saint-Jacques avait été créée en 1912 à partir de la circonscription de Montréal no 2, portant le nom de Montréal-Saint-Jacques jusqu'en 1965. Claude Charron a notamment été député de cette circonscription de 1970 à 1982.

Sainte-Marie–Saint-Jacques voit ses limites inchangées lors de la réforme de la carte électorale de 2011[1].

Menacée de disparaître & maintenue[modifier | modifier le code]

En 2017, la Commission de la représentation électorale présente la nouvelle carte électorale qui prévoit des changements dans quatre régions du Québec donc celle de Montréal. Seulement 7 des 28 circonscriptions était visées incluant Sainte-Marie-Saint-Jacques qui devait fusionner avec Hochelaga-Maisonneuve pour une nouvelle circonscription nommé "Ville-Marie". Québec solidaire donc la députée élue Manon Massé dénonce ce changement & cite:

"Si le gouvernement avait du courage, il irait de l'avant avec une réforme du mode de scrutin, plutôt que de jouer avec la carte électorale."

Par la suite, Massé dépose un projet de loi à la ministre de la réforme des institutions démocratiques pour suspendre le processus jusqu'en juin 2017 qui fût rejeté et jugé comme "flou". Le 20 février, les électeurs & électrices de la circonscription se mobilisent en appuis à la députée notamment le maire de Montréal Denis Coderre et la présidente de la Commission scolaire de Montréal Catherine Harel Bourdon. Le lendemain, la demande d'injonction des citoyens est rejeté malgré des indications claires que la CRÉ n'avait annonce la disparition de la circonscription et qui amincisse les espoirs de conserver Sainte-Marie-Saint-Jacques mais Manon Massé n'abandonne pas la bataille.

Le 02 mars, la CRÉ abandonne finalement la fusion de Sainte-Marie-Saint-Jacques dans Ville-Marie et la circonscription actuelle est maintenue.

Liste des députés[modifier | modifier le code]

Liste des députés dans Sainte-Marie–Saint-Jacques
Années Député Parti
     1989 - 1994 André Boulerice Parti québécois
     1994 - 1998
     1998 - 2003
     2003 - 2005
     2006 - 2007 Martin Lemay
     2007 - 2008
     2008 - 2012
     2012 - 2014 Daniel Breton
     2014 - ... Manon Massé Québec solidaire

Légende : Les années en italiques désigne une élection partielle.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Référendums[modifier | modifier le code]

Résultats référendaires dans Sainte-Marie–Saint-Jacques*
Référendum  % du OUI  % du NON Taux de participation
     Accord de Charlottetown (1992) 29,24 % 70,46 % 77,15 %
     Référendum de 1995 58,65 % 41,35 % 90,73 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission de la représentation électorale du Québec, La population bouge. La carte électorale change : La carte électorale du Québec 2011. Rapport final., Commission de la représentation électorale du Québec, , 60 p. (lire en ligne), p. 51.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]