Notre-Dame-de-Grâce (circonscription provinciale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Notre-Dame-de-Grâce (homonymie).
Notre-Dame-de-Grâce (circonscription provinciale)

Circonscription électorale provinciale du Canada

Création 1965
Localisation
Province Drapeau : Québec Québec
Superficie 10,88 km2
Représentation politique
Député Kathleen Weil
Parti politique Parti libéral du Québec
Démographie
Population 72 520 hab. (2016[1])
Électeurs 48 142 électeurs (2017[2])
Densité 6 665 hab./km2 (2016[1])

Notre-Dame-de-Grâce est une circonscription électorale provinciale du Québec située sur l'île de Montréal. Elle a été créée en 1965.

Historique[modifier | modifier le code]

Précédée de : Montréal–Notre-Dame-de-Grâce

Créée en 1965, la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce se compose d'une partie importante de l'ancien district électoral[3] de Montréal–Notre-Dame-de-Grâce, soit en gros le quartier Notre-Dame-de-Grâce de Montréal. Ses limites seront par la suite modifiées à plusieurs reprises. En 1972 elle cède une partie de son territoire aux circonscriptions voisines de Westmount et D'Arcy-McGee, mais s'agrandit en englobant les villes de Montréal-Ouest et Saint-Pierre situées au sud-ouest de ses anciennes limites[4]. Lors du redécoupage de 1980, elle reperd la ville de Saint-Pierre mais récupère des portions de D'Arcy-McGee et de Saint-Henri[4]. En 1988 Notre-Dame-de-Grâce s'agrandit d'une portion supplémentaire de Saint-Henri.

En 1992 la circonscription cède une portion de son territoire à D'Arcy-McGee mais en récupère une autre de Westmount[4]. Puis en 2011 la partie sud-est de son territoire, surtout industrielle, est cédée à Saint-Henri–Sainte-Anne[5]. Finalement, en 2017, Notre-Dame-de-Grâce s'agrandit d'une portion de D'Arcy-McGee située dans la ville de Montréal[6].

Notre-Dame-de-Grâce a une histoire fortement libérale. Outre l'élection d'un député du Parti égalité en 1989, les députés de cette circonscription ont toujours été identifiés au Parti libéral du Québec. De plus, il s'agit d'une des circonscriptions les plus fédéralistes du Québec, comme en témoignent les résultats des différents référendums sur l'avenir constitutionnel du Québec.

Territoire et limites[modifier | modifier le code]

La majeure partie de la circonscription se situe dans l'arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce de la ville de Montréal, soit la partie de cet arrondissement située au sud du chemin de la Côte-Saint-Luc. Le territoire de la ville de Montréal-Ouest fait aussi partie de la circonscription[2].

Rose des vents D'Arcy-McGee D'Arcy-McGee Westmount–Saint-Louis Rose des vents
N
O    Notre-Dame-de-Grâce    E
S
Marquette Saint-Henri–Sainte-Anne

Liste des députés[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-de-Grâce
Années Député Parti
     1966 - 1968 Eric William Kierans Libéral
     1968 - 1970 William Tetley
     1970 - 1973
     1973 - 1976
     1976 - 1978 Bryce Stuart Mackasey
     1978 - 1981 Reed Scowen
     1981 - 1985
     1985 - 1987
     1987 - 1989 Harold P. Thuringer
     1989 - 1994 Gordon Atkinson Égalité
     Indépendant
     1994 - 1998 Russell Copeman Libéral
     1998 - 2003
     2003 - 2007
     2007 - 2008
     2008 - 2012 Kathleen Weil
     2012 - 2014
     2014 - 2018
     2018 - ...

Légende: Les années en italiques indiquent les élections partielles.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Référendums[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-de-Grâce
Année Référendum % du OUI % du NON # total de votes Taux de participation
     1980 Référendum de 1980 14,72 % 85,28 % 31 476 88,11 %
     1992 Accord de Charlottetown[7] 80,11 % 19,89 % 31 179 86,14 %
     1995 Référendum de 1995 13,43 % 86,57 % 36 161 95,07 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Directeur général des élections du Québec, « Dossiers socio-économiques », (consulté le 14 août 2018).
  2. a et b Commission de la représentation électorale du Québec, « Rapport final », sur Directeur général des élections du Québec, (consulté le 14 août 2018).
  3. Auparavant, les circonscriptions électorales étaient appelées des districts électoraux. Le changement de nom a été effectué en 1979.
  4. a, b et c Directeur général des élections du Québec, « Atlas historique depuis 1965 avec Google Earth », (consulté le 14 août 2018).
  5. Directeur général des élections du Québec, « Cartes des anciennes circonscriptions électorales provinciales (2001) et des circonscriptions électorales provinciales actuelles (2011) », (consulté le 14 août 2018).
  6. Commission de la représentation électorale du Québec, « Comparaison des cartes 2011-2017 », sur Directeur général des élections du Québec, (consulté le 14 août 2018).
  7. Dans ce cas, contrairement aux deux autres référendums, le OUI est représenté par le rouge, ce référendum étant fédéral, le camp du NON est représenté par le bleu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]