Éric Duhaime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éric Duhaime
Description de cette image, également commentée ci-après
Éric Duhaime en 2012.
Nom de naissance Éric Joseph Duhaime
Naissance
Montréal, Drapeau du Canada Canada
Profession
Autres activités
blogueur, chroniqueur politique
Formation
Administration publique

Éric Duhaime, né en 1969[1] à Montréal, est un animateur de radio, chroniqueur économique et politique et ancien conseiller politique québécois, généralement associé à la droite politique et au libéralisme économique. Il anime l'émission Le retour d'Éric Duhaime à la station de radio FM93 à Québec. Il a été chroniqueur au 98,5 FM à l'émission Le Québec maintenant, de mars 2016 à juin 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Duhaime est détenteur d’un baccalauréat en science politique de l’Université de Montréal[2] et d’une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP) . Il publie en janvier 2012 l'essai politique intitulé L'État contre les jeunes : comment les baby-boomers ont détourné le système (VLB éditeur). Il fait paraître en mars 2013 l'essai politique Libérez-nous des syndicats (Éditions Genex). Il publie en novembre 2014 l'essai politique La SAQ pousse le bouchon (VLB éditeur).

Le , il annonce publiquement son homosexualité durant l'émission de radio Duhaime et Drainville le midi. Il déclare aussi que le combat pour l'égalité des gais et lesbiennes est remporté, et critique les associations de défense des homosexuels, qui ont selon lui « intérêt à créer une industrie de la victime »[3]. Cette annonce précède la sortie de son livre La fin de l'homosexualité et le dernier gay où il estime que les organismes défendant les homosexuels et les femmes devraient recevoir désormais moins de financements publics[4]. D'après Le Devoir, la publication de ce livre a fait « grand bruit »[5],[6].

Dans les médias[modifier | modifier le code]

Éric Duhaime a été présent à plusieurs titres dans les médias québécois et canadiens :

Éric Duhaime a été animateur/coanimateur, au FM93 de:

  • Normandeau-Duhaime, avec Nathalie Normandeau de janvier 2015 à mars 2016
  • Duhaime le midi, avec Myriam Ségal de mars à juin 2016, puis seul de juin à août 2016
  • Duhaime-Drainville le midi, avec Bernard Drainville d'août 2016 à juin 2017
  • Duhaime le midi, de juin à août 2017
  • Duhaime-Ségal le midi, avec Myriam Ségal de août 2017 à juin 2018
  • Le retour d'Éric Duhaime, depuis août 2018

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Duhaime a également travaillé pour l'Institut économique de Montréal[11].

En septembre 2010, Éric Duhaime a cofondé le Réseau Liberté-Québec, un mouvement d'inspiration libertarienne prônant un renouveau du conservatisme et du nationalisme de la droite au Québec[12]. Le mouvement, qui présente des similitudes avec le Tea Party américain, prône une limitation de l’État providence, un rôle de l’État amoindri, des budgets équilibrés, des marchés libres et une forte concentration sur les libertés individuelles[13].

Controverses et polémiques[modifier | modifier le code]

Québec Solidaire - Amir Khadir[modifier | modifier le code]

En , Duhaime et l'animateur Mario Dumont reçoivent un blâme du Conseil de presse du Québec pour des propos inexacts tenus le dans le cadre de l'émission quotidienne Dumont 360. Duhaime et Dumont avaient alors faussement affirmé que le député Khadir était un partisan de la thèse du complot relativement aux attentats du 11 septembre 2001[14],[15].

La communauté noire[modifier | modifier le code]

En janvier 2014, Éric Duhaime, dans son émission de Radio X Montréal, Duhaime le midi, fait valoir que « la communauté noire a peu de représentants dont elle peut être fière », affirmant notamment : « Je trouve ça plate parce que les Noirs ont eu peu de héros. Malheureusement, j'ai l'impression que quand ils ont des héros, ça finit souvent que c'est des zéros »[16] et citant plusieurs personnalités noires pour étayer son propos (Georges Laraque, Adonis Stevenson et Barack Obama)[17]. Ces propos sont critiqués par plusieurs acteurs de la société québécoise, dont le chanteur Karim Ouellet[18].

Les agressions sexuelles[modifier | modifier le code]

À la suite du rassemblement à l’Université Laval contre les agressions sexuelles du , l’animateur de radio Éric Duhaime, lors de l’émission du 20 octobre de Duhaime-Drainville le midi à la station de radio FM93, est revenu sur des propos qu’avait tenus une jeune femme lors de ce rassemblement. Dans l’extrait présenté, on entend une femme expliquer que, pour elle, la culture du viol c’est faire porter la responsabilité du viol à une femme qui n'aurait pas « barré sa porte ». Elle faisait référence aux intrusions par effraction qui sont survenues à l'Université Laval lors de ces agressions[19]. Après avoir passé l’extrait, Éric Duhaime a comparé une agression sexuelle à un vol d’auto, soutenant que le propriétaire du véhicule est tenu responsable du vol par son assureur s'il n'a pas verrouillé ses portes[20].

« C’est parce que, à ce que je sache, si une fille pense que tu la regardes comme un morceau de viande, c’est un viol, donc est-ce qu’on peut violer quelqu’un avec nos yeux ? Est-ce que le fait de dire que l’on devrait barrer nos portes c’est l’équivalent de supporter (sic) le viol ? (…) Laisse tes clés dans ta voiture, laisse ta porte débarrée, fais-toi voler ta voiture pis parle à ton assureur pour voir comment qu’il va réagir, pis y’a rien à voir dans culture du viol. Pis y va t’dire : « regarde mon homme, t’as une responsabilité. Le criminel qui t’a volé ton char va être aussi coupable. Pis y va aller en dedans, pis y’avait pas d'affaire à voler ton char, mais toi, parce que t’as pas barré ta porte, il va quand même te sanctionner.[21] »

Plusieurs personnes ont réagi au propos d'Éric Duhaime: le twitter Daniel Thibault [22]; Patrick Lagacé du journal La Presse[23]; l’équipe du magazine Urbania répond à Éric Duhaime le lendemain de ses déclarations sur leur page Facebook avec une photo où ils présentent des doigts d’honneur et le commentaire suivant : « Hier, Éric Duhaime a comparé un viol à un vol d'auto, le tout en revendiquant l'importance d'apporter des nuances dans le discours sur la culture du viol, ce à quoi on aimerait répondre: « Fuck tes nuances, Éric » ». La publication obtient plus de 2 500 mentions « j’aime » et 500 partages en mois de quatre heures[24].

Le 24 octobre suivant, Éric Duhaime fait une mise au point sur ses propos[25].

En mars 2017, il déclare : « Pour moi, il n'y a pas de culture du viol au Québec. C'est une création des militants. Ça voudrait dire que le viol fait partie de notre culture en tant que Québécois. Je m'excuse, mais les Québécois qui nous écoutent ne sont pas tous des violeurs potentiels »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche sur le site de la BNQ.
  2. Présentation de Éric Duhaime sur Babelio.com
  3. « Éric Duhaime fait son «coming out» en ondes », sur Le Huffington Post (consulté le 20 mars 2017)
  4. a et b « Éric Duhaime : le lobby gai est inutile, la culture du viol n'existe pas | Médium large | ICI Radio-Canada Première », sur ICI Radio-Canada Première,
  5. « Les six sophismes de monsieur Éric Duhaime », sur Le Devoir (consulté le 17 août 2018)
  6. « La fin de l’homosexualité et le dernier gay, Éric Duhaime », sur Le Devoir (consulté le 17 août 2018)
  7. « La Radio X de Montréal recrute Éric Duhaime »
  8. « Éric Duhaime quitte Radio X Montréal »,
  9. http://lesanalystes.wordpress.com/author/eduhaime/
  10. http://blogues.canoe.ca/ericduhaime/
  11. http://www.iedm.org/uploaded/pdf/mai2010b_fr.pdf
  12. Andrew Chung, « Quebec’s ‘Tea Party’ is born », Toronto Star,‎ (lire en ligne)
  13. (en) « Quebec’s ‘Tea Party’ is born | The Star », thestar.com,‎ (lire en ligne)
  14. « Amir Khadir déchaussé », sur YouTube, .
  15. Conseil de presse du Québec, « D2011-03-062 : Déformations flagrantes des propos d'Amir Khadir », (consulté le 27 mai 2013).
  16. « Éric Duhaime (TVA et RadioX) - Les noirs ont peu de héros, souvent des zéros & Pascal est un Bum », sur YouTube.
  17. Élizabeth Ménard, « Karim Ouellet dénonce des propos d'Éric Duhaime », Canoe,‎ (lire en ligne).
  18. Élizabeth Ménard, « RadioX Montréal : Karim Ouellet dénonce des propos sur la communauté noire tenus par Éric Duhaime », Le Journal de Montréal,‎ (lire en ligne).
  19. « Deux arrestations concernant les intrusions par effraction à l'Université Laval », sur Le Huffington Post (consulté le 2 février 2017).
  20. « Éric Duhaime, l’idéologue pourfendeur », sur Le Devoir (consulté le 16 août 2018)
  21. Duhaime & la culture du viol (lire en ligne)
  22. [1]
  23. « Patrick Lagacé - Je vais faire ça super court, super... | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 2 février 2017).
  24. http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/10/21/eric-duhaime-culture-du-viol-vol-dauto-urbania_n_12591108.html
  25. Extrait audio.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]