Créchets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Créchets
Créchets
La mairie
Blason de Créchets
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Bagnères-de-Bigorre
Intercommunalité Communauté de communes Neste Barousse
Maire
Mandat
Justine Coignard
2014-2020
Code postal 65370
Code commune 65154
Démographie
Gentilé Créchetois
Population
municipale
56 hab. (2017 en augmentation de 30,23 % par rapport à 2012)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 00′ 12″ nord, 0° 34′ 33″ est
Altitude Min. 487 m
Max. 1 041 m
Superficie 0,97 km2
Élections
Départementales Canton de la Vallée de la Barousse
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Créchets
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées
Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Créchets
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Créchets
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Créchets

Créchets est une commune française située dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Créchetois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Créchets dans les Hautes-Pyrénées
Localisation de Créchets dans le département des Hautes-Pyrénées.

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune des Pyrénées située en Barousse, sur l'Ourse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Créchets et des proches communes.


Communes limitrophes de Créchets[1]
Aveux
Créchets Anla
Gaudent Gembrie Antichan

Paysages[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière de l'Ourse, affluent de rive gauche de la Garonne, traverse le village et forme la limite orientale avec les communes d'Anla et d'Antichan.
Le ruisseau des Graves (affluent de rive gauche de la rivière Ourse) traverse le village d'ouest en est et forme la limite sud avec la commune de Gaudent.

Climat[modifier | modifier le code]

La commune jouit d'un climat montagnard caractérisé par des étés doux (température moyenne de 25 °C) et des périodes de beaux temps. Parfois des orages éclatent sous formes de fortes averses, imprévues et violentes. Quant aux hivers, ils sont frais ou froids avec des températures de 3 °C en moyenne, et souvent humides avec de fréquentes dépressions en provenance de l'Atlantique amenant de la pluie.

Données climatiques à Créchets.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1 2 4 6 9 13 15 15 12 9 4 2 7,7
Température moyenne (°C) 5,2 5,6 8,4 10,1 13,8 17,8 18,6 18,8 16,4 13,5 7,5 5,5 11,8
Température maximale moyenne (°C) 10 11 14 15 19 22 25 25 23 19 14 11 17,3
Ensoleillement (h) 108,8 118,8 155,6 157,2 181,3 191,5 215,5 196,4 194,5 164,4 124,4 104,4 1 912,8
Précipitations (mm) 98,6 63,3 99 108,2 137 87,1 72,6 70,5 69,5 81,9 101,4 97,4 1 086
Source : Climatologie mensuelle à la station de Lannemezan / Campistrous de 2000-2010


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Cette commune est desservie par la route départementale D 925 et par la route départementale D 124.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2012, le nombre total de logements dans la commune est de 41[2].
Parmi ces logements, 52,4 % sont des résidences principales, 40,5 % des résidences secondaires et 7,1 % des logements vacants.

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Extrait de la carte de Cassini (entre 1756 et 1789) situant Créchets au nord de Mauléon-Barousse

On trouvera les principales informations dans le Dictionnaire toponymique des communes des Hautes Pyrénées de Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail[3] qui rapporte les dénominations historiques du village.

Dénominations historiques :

Nom occitan : Creishèths.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est le théâtre d'un fait divers le 22 décembre 1944 : un quadruple meurtre a lieu à la ferme Sost. Déserteurs de l'armée espagnole, Julian Agudo-Priéto, José Ramiro-Bernal et José Sanchez-Munoz, âgés de 32, 29 et 33 ans, se rendent à la ferme qu'ils ont repéré pour son opulence après y avoir cherché du travail en qualité de bûcherons. Ils menacent les quatre occupants (le maire de Créchets-en-Barousse Pierre Sost, sa mère Rosalie, leur domestique Joaquin Rick et un ami voisin Jean Ribes) d'un revolver, les regroupent dans la cuisine pendant qu'ils fouillent les pièces à la recherche d'argent. Après avoir réuni des louis d'or, des pièces d'argent et plusieurs milliers de francs en billets, ils poignardent Pierre et Rosalie, assomment Joaquin et Jean à coups de madrier et les égorgent. Les jurés de la cour d'assises des Hautes-Pyrénées ne leur reconnaissant aucune circonstance atténuante, ils sont condamnés à la peine de mort le 26 septembre 1946. Après le rejet du pourvoi en cassation et du recours en grâce, les trois hommes sont guillotinés dans la cour de prison de Tarbes le 31 janvier 1948 et sont les derniers fiancés de la « Veuve » en Hautes-Pyrénées[4].

Cadastre napoléonien de Créchets[modifier | modifier le code]

Le plan cadastral napoléonien de Créchets est consultable sur le site des archives départementales des Hautes-Pyrénées[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Justine Coignard    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Historique administratif[modifier | modifier le code]

Sénéchaussée d'Auch, pays des Quatre-Vallées, Vallée de la Barousse, canton de Barousse (1801-2014)[6].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Créchets appartient à la communauté de communes Neste Barousse créée en janvier 2017 et qui réunit 43 communes.

Services publics[modifier | modifier le code]

La commune de Créchets dispose d'une agence postale.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2017, la commune comptait 56 habitants[Note 1], en augmentation de 30,23 % par rapport à 2012 (Hautes-Pyrénées : -0,14 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
61130156136136197184211214
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
207182169161168129148125124
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
13010199867359604968
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
524741383035374454
2017 - - - - - - - -
56--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Population et société[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dépend de l'académie de Toulouse. Elle ne dispose plus d'école en 2016[12].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Christophe.
  • Montjoie Notre-Dame de Pitié construit à la fin du XIXe par le père Ferrère de Garaison, né à Créchets. Le montjoie a été restaurée vers 1950, elle abrite une piétà, au-dessus on peut y lire l'inscription en latin "MATERDOLOROSA O.P.N"[13].
  • Une croix placer en 1888.
  • Abreuvoirs.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti : au premier de gueules au lion d'argent, au second aussi de gueules à l'épée basse d'argent ; le tout sommé d'un chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or.
Commentaires : blason officiel vérifié auprès de la mairie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Insee : Rapport statistique communal pour la ville de Créchets
  3. Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail, Dictionnaire toponymique des communes des Hautes Pyrénées intégrant les travaux de Jacques Boisgontier, Conseil Général des Hautes Pyrénées, 2000.
  4. Jean-François Fourcade, Crimes en Bigorre, petits délits en Haut-Adour, Impr. Péré, , 211 p.
  5. Archives départementales des Hautes-Pyrénées : Plan cadastral de Créchets en 1832
  6. Archives départementales des Hautes-Pyrénées
  7. « Liste des juridictions compétentes pour Créchets », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 17 décembre 2015)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Annuaire : Résultats de recherche », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 17 janvier 2017).
  13. Alphonse Dumail, Les églises du diocèse de Comminges - Chapelles et monuments dédiés à Notre-Dame, Société des Etudes du Comminges, (ISBN 2-9511114-1-X), p. 284-285