Arné (Hautes-Pyrénées)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arné.

Arné
Arné (Hautes-Pyrénées)
Blason de Arné
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Bagnères-de-Bigorre
Canton La Vallée de la Barousse
Intercommunalité Communauté de communes du Plateau de Lannemezan Neste-Baronnies-Baïses
Maire
Mandat
Monique Castex
2014-2020
Code postal 65670
Code commune 65028
Démographie
Gentilé Arnois
Population
municipale
215 hab. (2016 en augmentation de 4,37 % par rapport à 2011en augmentation de 4,37 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 11′ 11″ nord, 0° 30′ 22″ est
Altitude 489 m
Min. 414 m
Max. 564 m
Superficie 8,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Arné

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Arné

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arné

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arné

Arné (prononcé [aʁne]) est une commune française du département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie. Située à la frontière entre le département des Hautes-Pyrénées et celui de la Haute-Garonne, elle est l'une des 57 communes membres de la communauté de communes du Plateau de Lannemezan Neste-Baronnies-Baïses. Sa population municipale totalise 215 habitants en 2016 et son territoire couvre une superficie de 8,34 km2. Ses habitants sont appelés les Arnois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Arné est distante à vol d'oiseau (orthodromie[1]) de 12,2 km de Lannemezan (chef-lieu du canton, et siège de la communauté de communes et centre du bassin de vie n°65258[Insee 1]). Mais aussi à 31,8 km de Bagnères-de-Bigorre (chef-lieu de l'arrondissement), 35,7 km de Tarbes (préfecture, centre de la zone d'emploi no 7310[Insee 2]), 89 km de Toulouse (capitale régionale) et 646,2 km de Paris. La commune française métropolitaine la plus éloignée est Bray-Dunes à 889,3 km[2].

Arné est limitrophe de cinq communes, dont Boudrac, qui se situe en Haute-Garonne[3].

Communes limitrophes d’Arné[3]
Monlong Monléon-Magnoac
Réjaumont Arné Boudrac
(Haute-Garonne)
Uglas

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 834 hectares ; son altitude varie de 414 à 564 mètres, soit une moyenne de 489 mètres[4].

Le sous-sol d'Arné est formé de crétacé supérieur, d'holocène, de pliocène et de miocène[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Arrats, Gesse et Cier.

Dix cours d'eau prennent leur source, ou passent sur le territoire de la commune[5]. Dont l'Arrats, d'une longueur totale de 162,1 km (avec 5,975 km passant par la commune) ; la Gesse, d'une longueur totale de 52 km (avec 6,26 km passant par la commune) ; le Cier, d'une longueur totale de 13,6 km (avec 0,826 km passant par la commune) ; le Bras de la Gesse, d'une longueur totale de 0,4 km (avec 0,162 km passant par la commune) ; le Ruisseau de Loiné, d'une longueur totale de 2,1 km (avec 1,365 km passant par la commune) ; ou encore le Ruisseau du Barès, d'une longueur totale de 2,1 km (avec 2,147 km passant par la commune).

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat des Hautes-Pyrénées.

Le climat d'Arné peut être approché à partir des relevés de la station météorologique de Tarbes-Ossun-Lourdes[6] (distance orthodromique de 28,6 km[1]).

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

La commune est inscrite pour les risques suivants : inondation ; mouvement de terrain : tassements différentiels ; séisme (zone no 3 : moyenne)[7].

Températures moyennes, ensoleillement et précipitations enregistrées à la station météorologique de Tarbes - Ossun - Lourdes, 1981 - 2010.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1 1,5 3,7 5,6 9,5 12,8 14,9 14,9 11,9 8,7 4,3 1,8 7,5
Température moyenne (°C) 5,6 6,4 8,9 10,7 14,5 17,8 20 20,1 17,24 13,8 9 6,4 12,6
Température maximale moyenne (°C) 10,3 11,3 14,2 15,8 19,5 22,8 25,1 25,2 22,8 19 13,7 11 17,6
Ensoleillement (h) 118,3 129,2 169,2 170,2 189,1 197,9 204,9 206 189,8 150,6 117,5 108,7 163
Précipitations (mm) 95 81,1 87 111,7 111,6 78 56 68,1 71,6 88,1 102,5 96,7 1 047,4
Source : « Normales et records pour la période 1981-2010 à Tarbes - Ossun - Lourdes », sur le site de l'information InfoClimat (consulté le 4 mai 2018).
Records climatiques enregistrés à la station météorologique de Tarbes - Ossun - Lourdes.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Record de froid (°C)
date du record
−17,9
8/1/1985
−14,4
11/2/1956
−9,8
6/3/1971
−3,4
13/4/1958
−4
18/5/1997
2,3
3/6/1962
1
6/7/1984
2
12/8/1974
0,7
25/9/2002
−3,3
25/10/2003
−9,6
23/11/1998
−13,4
28/12/1962
Record de chaleur (°C)
date du record
22,6
28/1/1966
29,2
29/2/1960
29,1
17/3/1947
30,1
30/4/2005
32,9
30/5/2001
37,9
22/6/2003
38,2
8/7/1982
39
13/7/2003
40
27/9/1977
33,8
2/10/1985
27,6
23/11/1992
26,1
24/12/1983
Record de vent (km/h)
date du record
116,6
122,4
113
97,2
133,3
26/5/2000
108
93,6
108
97,2
87
29/10/2003
100,8
137
27/12/1999
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
70,4
24/1/2014
66,4
2/2/1952
59,8
10/3/2006
70,5
1/4/1957
65,6
21/5/1959
79,7
10/6/1978
69,1
6/7/1967
59,6
24/8/2002
82,6
2/9/2011
64,5
7/10/1947
56,5
21/11/2013
69,8
25/12/1993
Source : « Normales et records pour la période 1981-2010 à Tarbes - Ossun - Lourdes », sur le site de l'information InfoClimat (consulté le 4 mai 2018).


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Arné est desservie par trois routes départementales, la D9, la D24 et la D224.

L'autoroute A 64, est accessible aux sorties no 16 à Lannemezan, et no 15 à Capvern.

Transports[modifier | modifier le code]

La plus proche gare SNCF est la gare de Lannemezan (environ vingt minutes de trajet automobile)[8].

L'aéroport Tarbes-Lourdes est distant d'environ 57 km[9].

Logement[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente une comparaison de quelques indicateurs chiffrés du logement pour Arné et l'ensemble des Hautes-Pyrénées en 2015, au travers de quelques indicateurs[Insee 3],[Insee 4] :

Le logement à Arné (65) en 2015.
Arné Hautes-Pyrénées
Ensemble des logements 119 157 951
Part des résidences principales (en %) 86,1 67,3
Part des résidences secondaires (en %) 5,2 23,1
Part des logements vacants (en %) 8,7 9,6
Part des ménages propriétaires de leur logement (en %) 73,8 65,3

En 2015, le nombre total de logements dans la commune est de 119. Parmi ces logements, 86,1 % sont des résidences principales, 5,2 % des résidences secondaires et 8,7 % des logements vacants. Ces logements sont pour 80,7 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 19,3 % des appartements[Insee 3].

La plus grande majorité des ménages (73,8 %) sont propriétaires de leur habitation, valeur assez élevée par rapport à la moyenne départementale (65,3 %) ; le logement locatif représente 25,2 % des résidences principales. En 2015, près de deux ménages sur cinq résident dans la commune depuis plus de 30 ans. Entre 1991 et 2012, 39 résidences principales ont été construites (en majorité des appartements), représentant 38,2 % du parc ; entre 1946 et 1990, le nombre de constructions nouvelles était de 27[Insee 5],[Insee 6].

Il n'y a pas de logements HLM à Arné, ni d'immeuble d'habitat collectif[Insee 5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouvera les principales informations dans le Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées de Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail[10] qui rapporte les dénominations historiques du village.

Dénominations historiques :

Étymologie : probablement du nom de personnage germanique Arner, sans suffixe, il peut être formé sur le nom d'homme gaulois Arnos, mais on envisagera plutôt une racine prélatine ar(n).

Nom occitan : Arnèr.

Histoire[modifier | modifier le code]

« La présence de deux tumuli fait remonter l'habitat d'Arné à la protohistoire, environ 3000 av. J.C., et les vestiges d'un cippe funéraire attestent d'une occupation des lieux durant la période Gallo-romaine. Son nom pourrait ainsi provenir du gaulois Arnos ou du latin Anérius.

Du haut Moyen Âge à la révolution, le village d'Arné était rattaché au diocèse ecclésiastique de Saint-Bertrand-de-Comminges. Quant au diocèse civil, après s'être retrouvé en Jugerie de Rivière puis en Nébouzan, à la suite du partage du Comminges entre Pétronille de Bigorre et son frère Bernard V, Arné entra dans le Pays de Quatre-Vallées.

Au cours des siècles, de multiples seigneuries se sont succédées [sic] à Arné, les Vicomtes de Lavedan, les Vicomtes de La Barthe vassaux des Rois d'Aragon, le Comte d'Armagnac, les Bourbon, Arné étant ainsi à l'époque des guerres de religion sous la coupe d'un seigneur protestant, les Sariac et Devèze, le Commandeur des Hospitaliers de Boudrac et les Chapelains de Garaison.

Pendant la Révolution, Arné intégrée dans le canton de Castelnau-Magnoac, et les autres villages des Quatre Vallées, seront réunis à l'ancien Pays de Bigorre, sous l'impulsion de Bertrand Barrère [sic] membre éminent de la Convention, pour former le Département des Hautes Pyrénées.

Les habitants d'Arné étaient en grande partie paysans, fonctionnant exclusivement en faire-valoir direct avec de petites propriétés, selon un écosystème d'inspiration montagnarde, et cette économie agro-pastorale autarcique avait pour base les vacants communs, bédats, padouens et besiaux, qui occupaient plus de la moitié de l'espace rural.

Les mutations du XIXe siècle et du XXe siècle ont sensiblement modifié l'organisation ancestrale en partie basée sur une économie collective, au travers notamment du partage des biens communaux et de la mécanisation progressive de l'agriculture et de l'élevage.

Le creusement du canal de la Neste à partir de 1850 constitue également un évènement [sic] majeur qui permettra à la Commune et à ses habitants de ne jamais manquer d'eau, alors qu'ils en étaient privés durant les mois d'été. Aujourd'hui encore, le système d'irrigation géré par une Association Syndicale Autorisée, et mis en place à partir du canal communal dérivé du système des Nestes, fonctionne toujours.

Avec dix huit jeunes morts pendant la Première Guerre mondiale, Arné a payé un très lourd tribut, et connu ensuite comme les autres communes rurales, un exode continu au cours du XXe siècle.

L'électrification de la Commune commença en 1923 inaugurant sa modernisation continue, et la restauration de son patrimoine au cours des dernières années. »

— selon le site de la communauté de communes, qui référence l'histoire du village[11].

Extrait de la carte de Cassini (entre 1756 et 1789) situant Arné au nord est de Lannemezan

Le plan cadastral napoléonien d'Arné est consultable sur le site des archives départementales des Hautes-Pyrénées[12].

En 1260, les Templiers de la commanderie de Boudrac achètent la seigneurie d'Arné qui était propriété du seigneur Hugues de Bocajère[13].

« Sénéchaussée d'Auch. Pays des Quatre-Vallées. Vallée de Magnoac. Commanderie de Boudrac et Arné. Canton de Magnoac (chef-lieu à Monléon-Magnoac) en 1790, puis de Castelnau-Magnoac à partir de 1801. »

— selon les archives départementales[14]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Dans cette petite commune rurale il est usuel qu'une seule liste, sans étiquette partisane, se présente aux scrutins municipaux, la totalité des candidats étant élus au premier tour.

Au premier tour des élections présidentielles, de 2002, 2007 et 2012, les électeurs arnois, comme l'ensemble de ceux du département des Hautes-Pyrénées, ont toujours majoritairement porté leur choix vers le (la) candidat(e) présenté(e) par le Parti socialiste. Au rang des exceptions : l'élection de 2017, où Marine Le Pen est arrivée en tête[15].

Au premier tour des élections législatives de 2002, 2007 et 2012, pour la première circonscription des Hautes-Pyrénées, les électeurs arnois ont toujours placé en tête le candidat du Parti socialiste. En 2017, dans le contexte de l'élection à la présidence de la République d'Emmanuel Macron, le candidat de la République en Marche est arrivé en tête, immédiatement suivi par le candidat socialiste[15].

Au premier tour des élections européennes de 2004 et 2009, cantonales de 2008, départementales de 2015, et régionales de 2004, 2010 et 2015, les électeurs ont placé en tête les candidats du Parti socialiste, ou de l'union de la gauche. Seule exception, pour l'élection européenne de 2009, où Dominique Baudis, candidat de l'UMP, est arrivé en tête, ex-æquo avec Kader Arif[15].

Lors des référendums, les résultats de la commune sont à l'image des résultats nationaux, sauf en 2005, où le non est voté à plus forte majorité dans la commune[15].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 100 et 499, le conseil municipal de la commune, présidé par le maire actuel Monique Castex, est composé de 11 conseillers[37].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Armand Touzanne    
mars 2014 en cours Monique Castex    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Du point de vue des collectivités territoriales, Arné fait partie de la communauté de communes du Plateau de Lannemezan Neste-Baronnies-Baïses, créée le . Elle succède à la communauté de communes du Plateau de Lannemezan et des Baïses créée en 1994 et à laquelle la commune adhère depuis sa création[38]. La communauté de communes regroupe 57 communes et 17 999 habitants en 2017[39].

Du point de vue administratif, Arné fait partie de l'arrondissement de Bagnères-de-Bigorre.

Du point de vue électoral, Arné fait partie du canton de la Vallée de la Barousse et de la première circonscription des Hautes-Pyrénées.

Du point de vue judiciaire, Arné relève du tribunal d'instance de Tarbes, du tribunal de grande instance de Tarbes, de la cour d'appel de Pau, du tribunal pour enfants de Tarbes, du conseil de prud'hommes de Tarbes, du tribunal de commerce de Tarbes, du tribunal administratif de Pau et de la cour administrative d'appel de Bordeaux[40].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Eau potable et assainissement[modifier | modifier le code]

L'accès à l'eau potable à Arné (production, transport et distribution) est assuré par le syndicat des eaux Barousse Comminges Save en délégation[41],[42].

L'assainissement des eaux usées d'Arné est assuré, de manière individuelle, par l’intercommunalité en régie[41].

Collecte des déchets[modifier | modifier le code]

La gestion des déchets est déléguée au syndicat intercommunal à vocations multiples de Saint-Gaudens Montréjeau Aspect Magnoac (SIVOM - SGMA)[43], créé en 1968[44]. Les déchets ménagers recyclables ou non (verre inclus), sont collectés dans des bacs collectifs répartis sur le territoire communal de manière hebdomadaire[45],[46]. Une déchèterie, sur le territoire de la commune de Castelnau-Magnoac, est accessible aux habitants d'Arné comme des autres localités de la communauté de communes[43].

Finances locales[modifier | modifier le code]

Budget[modifier | modifier le code]

En 2017, selon la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), les opérations de fonctionnement ont entraîné un résultat comptable bénéficiaire arrondi à 108 000 €. Les recettes de fonctionnement s'élevaient à 183 000 € tandis que les dépenses de fonctionnement étaient de 75 000 €.

Toujours en 2017, le capacité de financement de la section d'investissement était de - 27 000 €. Les recettes d'investissement s'élevaient à 258 000 € tandis que les dépenses d'investissement s’élevaient à 231 000 €. Dans ces dépenses d'investissement, le remboursement d'emprunts s'élève à 144 000 €[47].

Capacité d'autofinancement[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'évolution de la capacité d'autofinancement, un des indicateurs des finances locales d'Arné, sur une période de dix-sept ans[47] :

Capacité d'autofinancement (CAF) à Arné de 2000 à 2017
Résultats exprimés en €/habitant. Strate des communes de moins de 250 habitants appartenant à un groupement fiscalisé.
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Arné 218 144 188 157 359 75 224 135 170 186 196 129 251 260 185 278 604 496
Moyenne de la strate 197 195 186 202 171 180 209 224 215 209 203 240 252 239 231 229 226 235

CAF d'Arné CAF moyenne de la strate

La capacité d'autofinancement de la commune[Note 3], comparée à la moyenne de la strate (ensemble des communes de moins de 250 habitants appartenant à un groupement fiscalisé), est très changeante. Elle peut être supérieure à la moyenne, comme en 2004, 2015 et 2016 par exemple ; équivalente, comme en 2002 et 2010 par exemple ; ou encore inférieure comme en 2005, 2011 et 2014 par exemple[Note 4],[47].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Au , Arné n'est jumelée avec aucune commune[49].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants d'Arné sont appelés les Arnois[50].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[51]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[52].

En 2016, la commune comptait 215 habitants[Note 5], en augmentation de 4,37 % par rapport à 2011 (Hautes-Pyrénées : -0,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
327301240399502492504508516
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
497504503500499453462449446
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
446408417367341337355318286
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
263257234199188187194206215
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[53] puis Insee à partir de 2006[54].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Arné en 2015 en pourcentage[Insee 7].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,9 
90 ans ou +
13,9 
75 à 89 ans
12 
28,7 
60 à 74 ans
23 
23,5 
45 à 59 ans
25 
13 
30 à 44 ans
14 
9,6 
15 à 29 ans
10 
10,4 
0 à 14 ans
14 
Pyramide des âges en Hautes-Pyrénées en 2015 en pourcentage[Insee 8].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,9 
90 ans ou +
2,5 
9,7 
75 à 89 ans
13,8 
19,1 
60 à 74 ans
19,5 
21,8 
45 à 59 ans
21 
16,7 
30 à 44 ans
16,1 
15,7 
15 à 29 ans
12,9 
16,1 
0 à 14 ans
14,2 

La pyramide des âges d'Arné est assez semblable à celle des Hautes-Pyrénées. Toutefois, on remarque qu'il y a plus de femmes que d'hommes dans la commune (100 femmes pour 114 hommes), contrairement aux données du département[Note 4],[55].

Enseignement[modifier | modifier le code]

« La première école d'Arné fut construite en 1865 et agrandie en 1898. Le bâtiment ayant été détruit par un incendie en 1930, une nouvelle école fut reconstruite en 1947. L'école publique d'Arné ayant été fermée par l'Inspecteur d'Académie en 1994, les enfants de la Commune sont inscrits à l'école publique de Pinas et bénéficient d'un service de ramassage scolaire. (Depuis lors, Arné ne dispose plus d'une école primaire publique.) Les locaux de l'école sont utilisés depuis maintenant dix ans, par l'école de musique d'Arné qui accueille quatre vingt élèves. »

— selon le site de la communauté de communes, qui référence l'histoire du village[11].

Pour l'enseignement secondaire, la carte scolaire prévoit la scolarisation des élèves sur la commune de Lannemezan, respectivement au collège Gaston Fébus[56] et pour le lycée, au lycée polyvalent Jules Michelet pour l'enseignement général et technologique[57].

La commune dépend de l'académie de Toulouse.

Vie culturelle et sportive[modifier | modifier le code]

Vie associative[modifier | modifier le code]

Cinq associations ont leur siège à Arné. La majorité d'entre elles (3 associations) interviennent dans le domaine de la culture et des loisirs, par l'organisation de manifestations culturelles, le chant, le théâtre, la mise en place d'ateliers de loisirs pour les habitants, etc. Une autre œuvre dans le domaine de la chasse et de la pêche. Une, enfin, est une association sportive[58].

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de professionnel de santé ni d'établissement de santé à Arné. Le centre de secours desservant est celui de Castelnau-Magnoac[59]. Les cabinets médicaux, cabinets dentaires et les pharmacies de proximité sont situés à Lannemezan.

Les hôpitaux et cliniques médico-chirurgicales de proximité sont à Lannemezan et Tarbes.

Médias[modifier | modifier le code]

L'actualité d'Arné est couverte par deux journaux. La Dépêche du Midi et La Nouvelle République des Pyrénées, grands quotidiens régionaux.

Parmi les chaînes de télévision de télévision numérique terrestre (TNT) accessibles à tous les habitants de la commune, France 3 Midi-Pyrénées relaie, entre autres, les informations locales.

Culte catholique[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune dépend de la paroisse du Magnoac au sein du diocèse de Tarbes et Lourdes, lui-même partie de l'archidiocèse de Toulouse[60].

La commune dispose d'un lieu de culte catholique : l'église Saint-Michel.

Télécommunications[modifier | modifier le code]

En 2017, un accord passé entre Orange, et le département des Hautes-Pyrénées prévoit le raccordement de toutes les communes du département au Très Haut Débit (THD) d'ici à fin 2022[61].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 27 556 €, ce qui plaçait Arné au 20 390e rang parmi les 36 562 communes de plus de 50 ménages en métropole[Insee 9].

Le revenu net déclaré par foyer était pour 2015 de 18 685 euros[Insee 10], valeur légèrement inférieure à la moyenne départementale qui s'établissait pour la même année à 19 523 euros[Insee 11]. En 2010, la commune ne comptait aucun foyer assujetti à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF)[62].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2014, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 121 personnes, parmi lesquelles on comptait 65,6 % d'actifs dont 63,1 % ayant un emploi et 2,5 % de chômeurs[Insee 12]. Depuis 2009, le taux de chômage communal est inférieur à celui de la France, et stagne aux alentours de 4 %[63].

On comptait 34 emplois dans la commune, contre 55 en 2010. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la commune étant de 80, l'indicateur de concentration d'emploi est de 42,6 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi pour deux habitants actifs[Insee 13].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2015, Arné comptait 34 établissements : 14 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 1 dans l'industrie, 3 dans la construction, 11 dans le commerce-transports-services divers et 5 étaient relatifs au secteur administratif[Insee 14].

En 2016, aucune entreprise n'a été créée dans la commune[Insee 15].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une église : l'église Saint-Michel[64].

« Témoin de la longue Histoire de la Commune, l'église d'Arné fut remaniée à divers épisodes, et fait s'opposer des styles très différents. Jusqu'à la fin de l'ancien régime, il s'agissait d'un édifice roman à nef unique, qui fut agrandie à trois reprises, en 1827, en 1860 et en 1894. Le clocher fut édifié en 1842 et modifié en 1874. »

— selon le site de la communauté de communes, qui référence l'histoire du village[11].

Tumulus[modifier | modifier le code]

La commune compte deux tumulus, inscrits monument historique : le tumulus, inscrit depuis le , situé au lieu-dit la Glotte, propriété d'une personne privée[65] et le tumulus, inscrit depuis , situé au lieu-dit Chourtigade, propriété d'une personne privée[66].

Autre lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte une agence postale communale, située sur la place de la mairie[67].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Arné
Blason de Arné Blason
  • Parti d'or à trois pals de gueules, et d'argent au lion de gueules ; le tout sommé d'un chef d'azur chargé d'une fleur de lys d'or.[68],[69].

—OU—

  • Parti de Foix et d'Armagnac, le tout sommé d'un chef d'azur chargé d'une fleur de lys d'or.
Détails
blason officiel vérifié auprès de la mairie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La liste d'Armand Touzanne est la seule liste à se présenter. Elle est élue dans son intégralité.
  2. La liste de Monique Castex est la seule liste à se présenter. Elle est élue dans son intégralité.
  3. La « capacité d'autofinancement » (CAF) est l’excédent dégagé en fonctionnement ; cet excédent permet de payer les remboursements de dettes. Le surplus (CAF - remboursements de dettes) s’ajoute aux recettes d’investissement (dotations, subventions, plus-values de cession) pour financer les dépenses d’équipement. Ce montant représente le financement disponible de la commune[48].
  4. a et b Ces remarques ne résultent pas d'une analyse statistique des données présentées ; elles n'ont qu'une valeur strictement indicative.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Site web de l'Insee[modifier | modifier le code]

  1. « Bassin de vie de Lannemezan (65258) », (consulté le 3 mai 2018).
  2. « Zone d'emploi de Tarbes - Lourdes (7310) », (consulté le 3 mai 2018).
  3. a et b LOG T2 - Catégories et types de logements.
  4. « LOG T2 - Catégories et types de logements en Hautes-Pyrénées » (consulté le 13 janvier 2018).
  5. a et b LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation
  6. « LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation en Hautes Pyrénées » (consulté le 13 janvier 2019)
  7. POP T3 - Population par sexe et âge en 2015.
  8. « POP T3 - Population par sexe et âge en 2015 » (consulté le 6 mai 2018).
  9. « Fichier RFDM2011COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2011 » (consulté le 8 mai 2018).
  10. REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2015.
  11. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2015 en Hautes-Pyrénées » (consulté le 14 janvier 2019).
  12. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  13. EMP T5 - Emploi et activité.
  14. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2015.
  15. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2016.

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Localisation Interactive, Orthodromie et Navigation », sur le site Lion1906, site personnel de Lionel Delvarre (consulté le 3 mai 2018).
  2. « Arné », sur le site Lion1906, site personnel de Lionel Delvarre (consulté le 3 mai 2018).
  3. a b et c Carte IGN sous Géoportail
  4. « Village d'Arné », sur annuaire-mairie.fr (consulté le 13 janvier 2019)
  5. « Arné », sur le site du système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Midi-Pyrénées (consulté le 13 janvier 2019).
  6. « Station météorologique de Tarbes - Ossun - Lourdes, indicatifs : 07621, LFBT », sur le site de l'association InfoClimat (consulté le 4 mai 2018).
  7. « Rapport des risques sur la commune d'Arné », sur le site georisques.gouv.fr (consulté le 13 janvier 2019)
  8. « Calcul d'itinéraire Arné / Gare de Lannemezan », sur le site ViaMichelin (consulté le 13 janvier 2019).
  9. « Calcul d'itinéraire Arné / Aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées », sur le site ViaMichelin (consulté le 13 janvier 2019).
  10. Michel Grosclaude et Jean-Francois Le Nail, intégrant les travaux de Jacques Boisgontier, Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées, Tarbes, Conseil Général des Hautes-Pyrénées, , 348 p. (ISBN 2-9514810-1-2, notice BnF no FRBNF37213307).
  11. a b et c « Arné », sur sur le site de la communauté de communes (consulté le 14 janvier 2019)
  12. « Le plan cadastral d'Arné de 1813 », sur le site des archives départementales des Hautes-Pyrénées (consulté le 12 janvier 2019)
  13. Antoine du Bourg, Ordre de Malte : Histoire du grand prieuré de Toulouse et des diverses possessions de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dans le sud-ouest de la France..., Toulouse, L. Sistac et J. Boubée, (présentation en ligne), p. 217, disponible sur Gallica
    Archives départementales de Haute-Garonne, fond HMT, n°416
  14. « Arné », sur le site des archives départementales des Hautes-Pyrénées (consulté le 13 janvier 2019)
  15. a b c et d « Les résultats des élections », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 5 mai 2018).
  16. Résultats des élections présidentielles de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  17. Résultats des élections présidentielles de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  18. Résultats des élections présidentielles de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  19. Résultats des élections présidentielles de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  20. Résultats des élections législatives de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  21. Résultats des élections législatives de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  22. Résultats des élections législatives de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  23. Résultats des élections législatives de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  24. Résultats des élections européennes de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  25. Résultats des élections européennes de 2009 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  26. Résultats des élections européennes de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  27. Résultats des élections régionales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  28. Résultats des élections régionales de 2010 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  29. Résultats des élections régionales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  30. Résultats des élections cantonales de 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  31. Résultats des élections départementales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  32. Résultats des élections municipales de 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  33. Résultats des élections municipales de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  34. Résultats des élections référendaires de 1992 sur le site PolitiqueMania.
  35. Résultats des élections référendaires de 2000 sur le site PolitiqueMania.
  36. Résultats des élections référendaires de 2005 sur le site PolitiqueMania.
  37. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  38. Préfecture des Hautes-Pyrénées, « Arrêté préfectoral n° 65-2016-07-01-016 du 1er juillet 2016 portant création d'une nouvelle communauté de communes issue de la fusion des communautés de communes des Baronnies, de Neste-Baronnies et du Plateau de Lannemezan et des Baïses », Recueil des actes administratifs,‎ , p. 76 (lire en ligne).
  39. « Nouvelle communauté de communes », sur le site de la Communauté de Communes du Plateau de Lannemezan et des Baïses (consulté le 6 mai 2018)
  40. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du Ministère de la Justice et des libertés (consulté le 16 janvier 2018).
  41. a et b « Commune d'Arné », sur le site de l'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le 14 janvier 2019).
  42. « Carte des communes desservies par le réseau d'eau potable », sur le site du syndicat des eaux Barousse Comminges Save (consulté le 14 janvier 2019)
  43. a et b « Le territoire et les communes », sur sivom-sgma.org (consulté le 13 janvier 2019)
  44. « Présentation / fonctionnement de la collectivité », sur sivom-sgma.org (consulté le 13 janvier 2019)
  45. « Les ordures ménagères », sur sivom-sgma.org (consulté le 13 janvier 2019)
  46. « Le tri sélectif / emballages recyclables », sur sivom-sgma.org (consulté le 13 janvier 2019)
  47. a b et c « Comptes de la commune d'Arné », sur le site du Ministère de l'Action et des Comptes publics (consulté le 13 janvier 2019).
  48. [PDF] Mémento financier et fiscal du maire, ministère du Budget, avril 2008, p. 34, [lire en ligne].
  49. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 13 août 2017).
  50. « Hautes-Pyrénées > Arné (65670) », sur le site habitants.fr de David Malescourt (consulté le 13 janvier 2019).
  51. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  52. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  53. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  54. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  55. « Population d'Arné (65670) », sur L'Internaute.com d'après l'Insee, (consulté le 13 janvier 2019).
  56. « Annuaire des établissements d'enseignement public - Collège Gaston Fébus », sur le site du Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 6 mai 2018).
  57. « Annuaire des établissements d'enseignement public - Lycée général Michelet », sur le site du Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 6 mai 2018).
  58. « Associations de la ville d'Arné », sur le site net1901.org (consulté le 14 janvier 2019).
  59. « SDIS Hautes-Pyrénées (65) », sur le site de Pompier Center (consulté le 14 janvier 2019).
  60. « La paroisse du Magnoac », sur le site du diocèse de Tarbes et Lourdes (consulté le 14 janvier 2019).
  61. « Signature de l'accord pour le déploiement du Très Haut Débit dans les Hautes-Pyrénées », sur le site du département des Hautes-Pyrénées, (consulté le 7 mai 2018).
  62. « Ce qu'il faut savoir sur Arné », sur le site de Francetv Info (consulté le 14 janvier 2019).
  63. « Emploi et chômage à Arné (65670) », sur L'internaute.com d'après l'Insee (consulté le 14 janvier 2019).
  64. « Église Saint-Michel (Arné) - Eglises et patrimoine religieux de France », sur patrimoine-religieux.fr (consulté le 13 janvier 2019)
  65. « Tumulus », notice no PA00095316, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  66. « Tumulus », notice no PA00095315, base Mérimée, ministère français de la Culture
  67. « Bureau de poste d'Arné », sur laposte.fr (consulté le 14 janvier 2019)
  68. « Armoiries officielles commune Arné », sur le site PassionBigorre, site personnel de Marie-Pierre Manet (consulté le 12 janvier 2019).
  69. « Armorial d'Arné », sur l'armorial des villes et des villages de France (consulté le 13 janvier 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]