Barousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Barousse (fromage).
Barousse
Mauléon-Barousse
Mauléon-Barousse
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Communes Loures-Barousse, Mauléon-Barousse
Coordonnées géographiques 42° 58′ nord, 0° 34′ est[1]

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Barousse

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Barousse
Orientation nord-est
Longueur 20 km
Type Vallée glaciaire
Écoulement Ourse
Voie d'accès principale D 925

La Barousse est une vallée pyrénéenne du Sud-Ouest de la France, comprenant la vallée de l'Ourse, un affluent gauche de la Garonne, dans le département des Hautes-Pyrénées et la petite vallée de Siradan.

Les principales cités sont Loures-Barousse et Mauléon-Barousse.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom, d'un gascon pré-latin Barroça, est basé sur la racine basque ibar qui signifie « vallée » et d’une variante fermée du suffixe toponymique -oç[réf. nécessaire]. D'autres[Qui ?] ont proposé d'y voir le nom « Ourse » de la rivière.

Le fond linguistique basque est bien perceptible au travers de toponymes comme l'Ourse, Loures-Barousse, Izaourt, Sarp, Ourde, Esbareich, Sost

Les Romains ont laissé des noms de domaines comme Antichan, Samuran.

On entend la langue gasconne dans les noms de Créchets (petit précipice), Bramevaque (meugle vache), Troubat (trouvé ?) ou Cazarilh (petit hameau).

Le nom d'Ilheu rappelle celui de la vallée d'Ilhéou.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

La Barousse correspond principalement au bassin de l'Ourse, au nord-est du Mont Né (2 147 m). Elle s'insère entre les vallées de la Pique, à l'est, et celle du Nistos, au nord-ouest. Elle débouche sur la vallée de la Garonne à hauteur de Barbazan. La petite vallée de Siradan, qui rejoint directement la Garonne depuis le plateau de Cazarilh, est également baroussaise, aucun obstacle significatif ne la séparant de la vallée principale.

La vallée n'est pas une voie de communication même si le port de Balès (1 755 m) permet de rejoindre la vallée d'Oueil dans le Luchonnais, au sud.

Géologie[modifier | modifier le code]

Il y a 50 000 à 60 000 ans, la vallée a été envahie par le glacier de la Garonne comme en témoignent d'imposants dépôts glaciaires. On leur doit un étranglement à mi-vallée, le verrou de Troubat.

La haute vallée est couverte de forêts alors que la partie centrale se prête bien aux prairies. Le paysage karstique nous donne à apprécier le gouffre de Saoule dans lequel l'Ourse de Ferrère plonge en cascades.

Le calcaire (dolomitique) était extrait d'anciennes carrières à Thèbe. À l’ouest du mont Sacon, on exploite le minerai de magnésium pour alimenter l’usine métallurgique de Marignac.

L'eau de source de Saint-Nérée, en amont de Ferrère, fait également l'objet d'une exploitation commerciale.

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les grottes de Troubat témoignent d'un peuplement ancien. Des fouilles ont révélé des silex, des harpons, un propulseur, des sagaies en bois de cervidés, datant de 15000 à 8000 av. J.-C. On y a découvert de nombreux restes d'escargots qui étaient utilisés comme réserve alimentaire par les Pyrénéens de l'époque.

Au Moyen Âge, la Barousse se détache du Comminges pour rejoindre le comté d'Aure et former le pays des Quatre-Vallées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : cartes IGN sur Géoportail

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]