Chullachaqui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Statuette péruvienne représentant Chullachaqui.

Le chullachaqui[1] (du quechua : chulla ou ch'ulla, [impair, inégal, unique, asymétrique] et Chaki [pied][2],[3],[4]), aussi dénommé shapishico, est l'une des légendes les plus populaires de la jungle péruvienne. Cette créature prend l'apparence d'une personne connue pour tromper ses victimes et les faire se perdre dans la végétation dense.

Apparence[modifier | modifier le code]

Le chullachaqui porte un grand chapeau de paille qui dissimule un visage ridé, au nez proéminent, oreilles pointues et yeux rouges. Il mesure à peine un mètre de haut et porte un vêtement souillé. Il est voûté et a les pieds de guingois, l'un étant celui d'un être humain tandis que l'autre est celui d'un animal tel que cerf, pécari, tortue, coq, etc.

Localisation[modifier | modifier le code]

La légende du chullachaqui est vivace au Madre de Dios, dans la jungle de Cuzco, à Tingo María et dans les régions de Loreto, San Martín et Ucayali.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Juan Carlos Galeano. Folktales of the Amazon. Libraries Unlimited, 2009. Chullachaki: Owner of Trees and Animals, p. 43. The Flute of the Chullachaki, p. 53.
  2. (es) Fabián Potosí C. et al., Ministerio de Educación del Ecuador: Kichwa Yachakukkunapa Shimiyuk Kamu, Runa Shimi - Mishu Shimi, Mishu Shimi - Runa Shimi. Quito (DINEIB, Ecuador) 2009.
  3. (es) Teofilo Laime Ajacopa: Iskay simipi yuyayk'ancha - Diccionario Bilingüe. La Paz - Bolivia, 2007.
  4. (es) Academia Mayor de la Lengua Quechua: Simi Taqe Qheswa - Español - Qheswa. Qosqo, Perú 2006.