Tsuchinoko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dessin d'un tsuchinoko

Le tsuchinoko (槌の子?) est un cryptide légendaire du Japon qui ressemble à un serpent.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom tsuchinoko signifie littéralement « enfant de marteau ». À noter que si la dénomination du tsuchinoko prévaut sur tout l'ouest du Japon, dont le Kansai et l'île de Shikoku, cette créature est nommée bachi hebi (罰蛇?, « le serpent vengeur ») dans le nord-est du Japon.

Description[modifier | modifier le code]

Le tsuchinoko est dépeint comme une sorte de serpent faisant entre trente et quatre-vingt centimètres de long mais dont la partie digestive est considérablement plus grosse que sa tête ou sa queue. La tête quant à elle serait proche de celle d'une vipère, y compris au niveau des crochets et du venin[1]. Certains récits disent également que le tsuchinoko pourrait sauter sur environ un mètre de longueur.

D'après la légende, certains tsuchinoko pourraient parler, avec une tendance récurrente à mentir et un certain intérêt pour l'alcool. Il est aussi dit que l'animal avalerait quelquefois sa propre queue pour former un anneau similaire au symbole de l'ouroboros de la mythologie grecque.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le tsuchinoko pourrait avoir inspiré (avec le dieu mésoaméricain Quetzalcóatl) le Pokémon Insolourdo.[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kenzo Moriguchi, « Town touting mythical snake find is 'rare' creature really a cash cow? », The Japan Times, le 16 juin 2001, consulté le 10 mai 2010
  2. Florent, « 10 Pokémon inspirés de créatures mythologiques », sur Daily Geek Show, (consulté le )