Mapinguari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le Mapinguari est un animal légendaire, dont l'apparence serait proche de celle des paresseux. Il a une fourrure rouge et vit dans la forêt tropicale amazonienne au Brésil et en Bolivie. Selon les peuples autochtones, la créature a une série de caractéristiques liées à d'autres êtres fantastiques de la mythologie brésilienne, comme de longues griffes, une peau recouverte d'écailles semblable à celle des caïmans (ou de préférence une épaisse fourrure), et une deuxième bouche sur son ventre. En Amazonie, les indiens proche du rio Tapajos décrivent ainsi le Mapinguari : son corps couvert de poils peut atteindre les 3 mètres de hauteur. Un seul œil de grande taille lui sert pour la vue. Certains le décrivent avec un œil au milieu de ventre et non à la tête.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

C'est une créature lente, mais féroce et très dangereuse, ayant la capacité de se déplacer sans bruit dans la végétation épaisse. Cependant, elle évite les zones humides (ce qui limite ses mouvements dans une région où tant de fleuves et de lagunes existent, particulièrement pendant la saison des pluies). La plupart des histoires disent que la créature est carnivore -- bien que pas nécessairement mangeuse d'hommes. Quand il sent la présence des humains, il se dresse sur ses pattes arrière, atteignant ainsi une hauteur de 2 mètres, un mouvement semblable à celui du grizzli. Dans certaines régions, les croyances le décrivent protecteur des animaux de la forêt. Ainsi, lorsque le Mapinguari entend un chasseur en forêt, il se tient en affut le long d'un tronc d'arbre armé d'une branche épaisse. Il imite alors le cri du singe hurleur pour attirer à lui le chasseur. Par surprise il ne lui reste plus qu'à assommer le pauvre homme et éloigner le danger pour les animaux de la forêt. Cette créature est principalement crainte des chasseurs qui alimentent le mythe d'anecdotes recueillis au cours de leurs longues sorties en forêt.

Selon la science[modifier | modifier le code]

Pour la science, cette espèce est une légende, elle appartient donc au domaine de la cryptozoologie. L'origine de cette légende remonterait à l'existence d'un paresseux géant qui a aujourd'hui disparu, le megatherium. Parmi les nombreuses recherches qui ont été faites pour repérer le mapinguari, on peut noter celle de David Oren.


Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Littérature

Isabel Allende fait référence à une bête similaire dans son roman La cité des dieux sauvages (La ciudad de las bestias). Celle-ci aurait l'aspect d'un paresseux géant, aux longues griffes, capable d'attaquer l'homme.

  • Filmographie

Dans l'Univers fabuleux de la série Once Upon A Time, une tête décapitée de cette créature est possédé par le roi Midas (S01E06).


Voir aussi[modifier | modifier le code]