Bête de Chaingy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bête de Chaingy

Créature

Groupe Canidés
Sous-groupe Bête dévorante
Proches Bête du Gévaudan

Origines

Région Chaingy (Loiret)

La bête de Chaingy est une bête imaginaire qui puise probablement ses origines dans les attaques, réelles ou supposées, de loups au XIXe siècle.

Elle tire son nom de la commune du département français du Loiret, Chaingy.

Histoire[modifier | modifier le code]

La bête de Chaingy serait un animal anthropophage à l'origine d'une attaque le sur des femmes et des enfants qui ramassaient du bois mort dans la forêt[1].

Il s'agissait vraisemblablement d'une louve qui fit deux morts et huit blessés[2]. Alexandre-Daniel de Talleyrand-Périgord, préfet à l'époque, ordonna une battue. L’animal aurait été tué vers Cercottes.

Des fables et des complaintes furent ensuite composées sur la bête de Chaingy.

En 1868, le dernier loup de la région fut tué à Chaingy par un braconnier, Blaise Basset. La dépouille de l’animal est aujourd'hui exposée au musée des sciences naturelles d’Orléans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historique sur le site de la commune de Chaingy
  2. Le fabuleux bestiaire du Loiret. Le 23 octobre 2004 sur le site du conseil général du Loiret

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]