Bête de Noth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La bête de Noth est un animal carnivore à l'origine d'une série d'attaques sur des troupeaux à partir de novembre 1982, dans le département de la Creuse. Entre autres, le 10 novembre 1982, la bête de Noth tua un taurillon et une génisse de 400 kg chacun au lieu-dit Maison-neuve, le 19 novembre, deux brebis à Auzillac, une brebis à Maupas le 3 décembre, et une génisse à Grand-bourg le 9. Ce ne sont pas les attaques sur des bêtes domestiques qui ont marqué les esprits, mais l'état dans lequel ont été retrouvés les cadavres : horriblement déchiquetés. Les rumeurs se sont mises à circuler, parlant d'un lion[1] ou d'un puma[2], tandis que d'autres identifient l'animal comme un gros chien[3]. Lors d'une battue organisée dans la forêt de Noth en novembre 1982, un chasseur a été confronté à l'animal sans pouvoir l'identifier[2]. La rumeur est rapidement retombée et l'affaire n'a jamais été élucidée[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Presse locale[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]