Cervières (Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cervières.

Cervières
Cervières (Loire)
Cervières vue depuis les contrebas.
Blason de Cervières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Boën-sur-Lignon
Intercommunalité Communauté d'agglomération Loire Forez
Maire
Mandat
Marie-Jo Ronzier
2014-2020
Code postal 42440
Code commune 42034
Démographie
Gentilé Cerveras
Population
municipale
123 hab. (2015 en augmentation de 6,96 % par rapport à 2010)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 55″ nord, 3° 46′ 23″ est
Altitude Min. 655 m
Max. 979 m
Superficie 7,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Cervières

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Cervières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cervières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cervières
Porte de Bise, situé à l'entrée nord-ouest du village.

Cervières est une commune française située dans le département de la Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont les Cerveras.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cervières est un village historique, situé dans le canton de Noirétable, dans les monts du Forez, dans le département de la Loire, en région Rhône-Alpes.

Le territoire de la commune est traversé par la route départementale 24, ainsi que la RD 24.1.

L'autoroute A89 passe au nord de la commune ; un col à 806 m d'altitude porte son nom. L'autoroute vers Clermont-Ferrand, Roanne, Saint-Étienne ou Lyon peut être empruntée aux Salles (sortie 31).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Cervières dérive de cervier (cerf), ce toponyme semblerait désigner un lieu giboyeux en cervidés, le « lieu aux cerfs »[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les premières traces de Cervières apparaissent dans les écrits à la fin du XIIe siècle. De même, le château est construit en 1181 par le comte Guy II de Forez. Il sert à protéger le Forez face à l'Auvergne. La ville se développe ensuite rapidement avec de nombreux artisans et marchands. Il s'agit aussi d'une place judiciaire importante. Le château est d'ailleurs représenté dans l'armorial de Revel au XVe siècle, avant d'être détruit deux siècles plus tard sur ordre de Richelieu.

Cervières reste jusqu'à la révolution une place forte dont les nombreuses foires sont réputées. Après la révolution, l'importance de Cervières décroit au profit de Noirétable.

La ville et le château de Cervières au XVe siècle

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Holtzer    
    Christian Bec    
mars 1983   Marie-Odile Strowski    
septembre 1997 en cours Marie-Jo Ronzier[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 123 habitants[Note 1], en augmentation de 6,96 % par rapport à 2010 (Loire : +1,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450464604526487519602588557
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
517501493472458426375346339
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
340312300262248260184164168
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
149135117111102111120121121
2015 - - - - - - - -
123--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Façade de l'auditorium.
  • Maison dite L'Auditorium, inscrit monument historique depuis 1949[6].
  • La Maison des Grenadières, atelier-musée de la broderie au fil d'or : conservatoire de la broderie à fil d'or, démonstration et initiation.
  • Restes de fortifications.
  • Portes ogivales.
  • Église des XVe et XVIe siècles.
  • Musée consacré à l'histoire de Cervières (situé à la mairie).
  • Musée de santons.
  • Site de la Pierre Branlante.
  • L'autel de la baronnie

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Fortunat Strowski (1866-1952), historien de la littérature, essayiste, critique littéraire, professeur à la Sorbonne, éditeur des Essais de Montaigne, est décédé à Cervières.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Cervières
Blason de Cervières Blason D'azur au cerf passant d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cervières », sur le site de l'association des maires de France (consulté le 13 mars 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Maison dite L'Auditorium », notice no PA00117432, base Mérimée, ministère français de la Culture