Chalain-le-Comtal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chalain-le-Comtal
Chalain-le-Comtal
Mairie de Chalain-le-Comtal.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Montbrison
Intercommunalité Communauté d'agglomération Loire Forez
Maire
Mandat
Lucien Chapot
2014-2020
Code postal 42600
Code commune 42038
Démographie
Gentilé Chalainois, chalainoises
Population
municipale
710 hab. (2015 en augmentation de 8,07 % par rapport à 2010)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 46″ nord, 4° 10′ 15″ est
Altitude Min. 338 m
Max. 383 m
Superficie 18,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Chalain-le-Comtal

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Chalain-le-Comtal

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chalain-le-Comtal

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chalain-le-Comtal

Chalain-le-Comtal est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Chalain-le-Comtal fait partie du Forez.

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Chalain-le-Comtal (Loire).svg

Les armoiries de Chalain-le-Comtal se blasonnent ainsi :

D'azur à la roue de charrue d'or, en pointe, supportant deux épis de blé tigés du même et accompagnée en chef d'une rose d'argent surmontée d'une couronne comtale d'or perlée d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Lucien Chapot[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 710 habitants[Note 1], en augmentation de 8,07 % par rapport à 2010 (Loire : +1,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400291484438480506532532555
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
560563544561633684677701705
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
708626659540489481479455455
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
415385364357385454587682710
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Ennemond. Édifice néo-roman construit à la fin du XIXe siècle par l'architecte Eugène Etienne et l'entrepreneur Jacques Badiou, perpendiculairement à l'ancienne église[6].
  • Monument aux morts en pierre calcaire réalisé en 1920 par Michel Faverjon, marbrier de Montbrison, et situé sur la place principale[7].
  • Chapelle Notre-Dame-des-Anges, située dans le cimetière. Le monument comprend une partie ancienne en pierre calcaire (abside probablement du XIIIe siècle) et une partie plus récente en grès (la nef a été reconstruite en 1890)[8].
  • Plusieurs croix sont réparties sur la commune : des croix de chemins (dont celles de la Doua, des Rameaux, des Tardillons, des Quatre chemins) et, sur la place du village, une croix de mission de 1874 en fonte ajourée[9].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Roland Forissier (1889-1973), député et agriculteur, maire de Chalain-le-Comtal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :