Catherine Ribeiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ribeiro.
Catherine Ribeiro
Description de cette image, également commentée ci-après
Catherine Ribeiro à Bordeaux en 1972.
Informations générales
Nom de naissance Catherine Ribeiro
Naissance (76 ans)
Lyon, Rhône, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteuse, actrice
Genre musical Folk, rock progressif, rock, chanson française
Années actives Depuis 1963
Labels Mercury, Musea
Site officiel www.catherine-ribeiro-alpes.com

Catherine Ribeiro, née le à Lyon, est une actrice et chanteuse française d'origine portugaise. Elle commence à chanter dans les années 1960.

En 1970, elle crée le groupe Alpes avec Patrice Moullet. Les albums réalisés avec ce groupe sont considérés aujourd'hui comme ce qui se faisait de plus libre et de plus intense en France, avec Magma, dans la musique rock du début des années 1970. Humaniste, militante, ses engagements multiples, pour la Palestine, pour les réfugiés chiliens fuyant le coup d'État de Pinochet, pour les réfugiés du franquisme, pour les anarchistesetc., en ont fait dans les années 1970 une « pasionaria rouge »[1]. Elle a été qualifiée également de « grande prêtresse de la chanson française »[2]. Elle s'est installée dans les Ardennes dans les années 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est tout d'abord comédienne et tourne entre autres avec Jean-Luc Godard. Sur le tournage du film Les Carabiniers, elle rencontre Patrice Moullet qui tient le rôle principal[3].

Vedette yéyé[modifier | modifier le code]

Entre 1964 et 1966 Catherine Ribeiro enregistre une quinzaine de titres édités par le label portugais Estudio puis chez Barclay. Ce sont des créations originales d'auteurs-compositeurs français ou des reprises du folk américain; on y remarque plusieurs titres de Bob Dylan, dans leur adaptation française, comme il est courant à l'époque. C'est ainsi que Catherine Ribeiro figure, le 12 avril 1966, sur la « photo du siècle »[4] réalisée par Jean-Marie Périer pour le magazine Salut les copains. Ces premiers disques se vendent bien (les arrangements délicats sont à la mode des sixties[Quoi ?] et la voix jeune de Catherine Ribeiro particulièrement sensuelle), mais le monde du show-biz la fait fuir :

« Je ne veux pas me transformer en cover-girl […] la chansonnette de tous les jours ne m'intéresse plus. J'ai gâché beaucoup trop de temps. »

— Catherine Ribeiro[5]

Catherine Ribeiro + Alpes[modifier | modifier le code]

Catherine Ribeiro, Bordeaux 1972, SIGMA Chanson.

Patrice Moullet, qui a lu certains de ses poèmes, l'encourage à poursuivre l'écriture et lui propose de les mettre en musique. Après une tentative de suicide qui la voit passer le printemps 1968 à l'hôpital [6],[7], Catherine Ribeiro participe, l'été suivant, à la réalisation d'une maquette avec le groupe 2 bis (qui se restructure plus tard en « Alpes »). Cette maquette permet la signature d'un contrat avec la maison de disques Festival qui édite les deux premiers albums[8].

D'emblée, le travail, très original, choque à peine à une époque où tout est possible : « Les paroles ne sont qu'un accessoire, je préfèrerais qu'on en arrive presque à des onomatopées pour remplacer les paroles. On le fera peut-être; Il faudrait que la voix serve d'instrument... Ce que je cherche à faire, c'est détruire complètement la chanson classique, avec refrain et couplets régulier. » — Catherine Ribeiro[9].

La notoriété du groupe Alpes, jusque-là plutôt confidentielle, augmente d'un coup, en 1970, après sa participation impromptue au festival d'Aix-en-Provence[10].

« Sa carrière étonnante, […] c'est d'abord celle d'une voix énorme : voix d'espoir et de désespoir, voix de naissance et d'agonie, voix de haine et d'amour, voix du cœur et du sexe, voix du râle et du cri, voix magique par delà les mots qu'elle profère, voix des entrailles qui va droit aux entrailles de ceux qui l'écoutent… »

— Etienne Blondet[11].

En 1971 Catherine met au monde Ioana, souvent citée ensuite dans les chansons et à laquelle sera dédié l'album Le Temps de l'autre.

Boycotté par les médias dès 1972[2],[12], Catherine Ribeiro + Alpes réalise au total neuf albums, se produit dans plus de 500 concerts dans des salles grandes (Pavillon de Paris, Olympia, Bobino, salle Wagram, Théâtre de la Ville, salle de la Maison de la Mutualité) ou petites, devant de grands rassemblements (Fête de l'Humanité), drainant des centaines de milliers de spectateurs, en France et à travers le monde (Zagreb, Cuba, Alger, Barcelone etc.)[13]. Le concert païen donné, le 16 décembre 1972, en la cathédrale Sainte Gudule de Bruxelles devant 4 000 personnes, est représentatif de cette période (le groupe se produira assez souvent dans des églises en absence d'autres salles disponibles, profitant de la maîtrise de la sonorisation de ces espaces par l'organiste Patrice Lemoine)[14].

La rupture sentimentale survenue entre Catherine Ribeiro et Patrice Moullet ne met pas fin à leur collaboration artistique; ils se retrouveront pour produire encore plusieurs albums Alpes et même bien après la dissolution du groupe en 1982, lorsque Patrice Moullet décide d'abandonner la scène pour se consacrer à la recherche musicale :

« Patrice est jusqu'à présent le seul à composer des musiques permettant à chacun de mes mots, chacune de mes intonations de s'exprimer pleinement, exactement, de même que mes mots et intentions vocales expriment pleinement les intentions de ses notes »

— Catherine Ribeiro[15].

Catherine Ribeiro + Alpes figure sur la Nurse with Wound list et les albums avec le groupe Alpes sont considérés comme ce qui se faisait de plus intense et de plus libre dans le rock français, avec Magma, au début des années 1970[7].

Interprète de la chanson française[modifier | modifier le code]

En 1975, la chanteuse propose à sa maison de disques d'enregistrer un album d'hommage à Édith Piaf qu'elle chante depuis son enfance; le projet attendra deux ans avant de se réaliser[15]. Récompensé d'un Grand prix de l'Académie Charles-Cros[16] Le blues de Piaf est suivi par un album de chansons inédites sur des textes de Jacques Prévert. Cet éclectisme, caractéristique de la personnalité de l'artiste, a pu troubler le public du groupe Alpes.

En 1977 Catherine Ribeiro est présente à la première édition du Printemps de Bourges.

Un point culminant est atteint en mai 1982 avec trois semaines de concert à Bobino. Elle y interprète des titres d'Alpes : Ame debout, Diborowska, Un regard clair obscur, Tous les droits sont dans la nature, La vie en bref, La nuit des errants, des textes personnels plus récents tirés de l'album Soleil dans l'ombre : Juste de quoi dormir, Sans amarres, Insoumission mondiale, Dans le creux de ta nuit, Guet-apens, Folle Amérique, et de rares reprises de Jacques Brel : Ne me quitte pas ou d'Édith Piaf : Les Amants d'un jour[17]. Lors d'une des représentations, François Mitterrand, alors président de la République se glisse dans la salle, non sans avoir attendu que la Folle Amérique soit terminée de jouer pour éviter un incident diplomatique (ce titre étant un brûlot dénonçant la politique réganienne).

Repli[modifier | modifier le code]

En 1984 elle épouse Claude Démoulin (1939-2009), maire de Sedan de 1983 à 1989, avec lequel elle a, en 1985, un fils, Jonathan.

En mars 1985 le dernier contrat avec Philips arrive à son terme[18]. En 1986 elle autoproduit Percuphonante, un album réalisé avec Patrice Moullet.

Mais le CD de compilation Tapages nocturnes ne se vend qu'à quelques milliers d'exemplaires[18] et, malgré quelques concerts à l'étranger et une apparition aux Francofolies de La Rochelle pour un hommage à Léo Ferré, Catherine Ribeiro traverse une période difficile, compliquée par les problèmes rencontrés par sa fille Ioana, devenue toxicomane[18].

Retour sur scène[modifier | modifier le code]

En 1992 Catherine Ribeiro chante à l'auditorium du Châtelet sur un répertoire de chanson française (quelques titres personnels, mais surtout des reprises de Brel, Ferré, Piaf, etc.). De ce spectacle est tiré un album en public, L'amour aux Nus. En 1993 elle revient aux Francofolies et enregistre un album studio qui marque un retour aux sources (du groupe Alpes) : Fenêtre ardente. En 1994, elle évoque l'idée de remonter un groupe[18].

En 2002, elle décide de reformer le groupe Alpes et avec Patrice Moullet projette de sortir un nouvel album intitulé La Pierre et le Vent. Ce projet n'a toujours pas été réalisé[19].

En 2005, à Valenciennes, après trois ans de préparation, elle donne avec Francis Campello, musicien d'Alpes, et son nouveau groupe, un concert composé des grands titres des années 1970 et des nouveaux titres composés entre 2002 et 2004 par Patrice Moullet sur ses derniers textes. Le 11 janvier 2008, Catherine Ribeiro revient sur une grande scène parisienne, le Bataclan, dans le cadre d'une tournée française. Une captation faite à Palaiseau sort en disque.

Déclarant avoir du mal avec le regard des autres depuis ses débuts, elle vit aujourd'hui très discrètement dans les Ardennes, mais prépare une autobiographie[7],[20].

En octobre 2017, elle évoque sur Facebook un viol qu'elle aurait subi en 1962[21].

Filmographie[modifier | modifier le code]

« À la suite de Mai 68, le cinéma français connaît une crise de création profonde. Le cinéma cherche sa modernité. Jean-Luc Godard, dans une interview censurée, met sa main sur l’objectif, prônant le gaspillage de pellicule et la résistance au cinéma commercial. Dans le prolongement de ce geste inconoclaste, Le Vivarium pose la question : que deviennent les acteurs sans texte et sans scénario ? »

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Avec Alpes[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Le Blues de Piaf (LP Philips 9101 156) réédité en CD (Philips / Mercury 548 401-2)
  • 1978 : Jacqueries (LP Philips 9101 201), réédité en CD (Mercury 586 642-2) sous le nom « Catherine Ribeiro chante Jacques Prévert », à la suite de difficultés juridiques avec les ayants-droit de Jacques Prévert

Albums en public[modifier | modifier le code]

  • 1992 : L'amour aux nus (CD Mantra 642 073)
  • 1995 : Vivre libre (CD Alby WMD 112601. Il existe aussi un DVD Vivre Libre, Théâtre des Bouffes du Nord, 31 janvier-12 février 1995)
  • 1997 : Chansons de légende (CD Arcade 302701 2)
  • 2002 : Live au Théâtre Toursky (double CD Vocal Music GC 0201)
  • 2005 : Catherine Ribeiro chante Ribeiro Alpes, enregistré à Valenciennes le 18 novembre 2005 (CD Nocturne)
  • 2007 : Catherine Ribeiro chante Ribeiro Alpes (Live intégral), enregistré à Palaiseau (double CD Nocturne NTCD 437)

Super 45 tours (EP)[modifier | modifier le code]

45 tours[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Aria / La solitude avec 2bis (S Festival 878)
  • 1969 : Sœur de race / Voyage 1 avec 2bis (S Festival SPX 79)
  • 1970 : Thème en bref / Silen Voy Kathy (S Festival SPX 128), avec Alpes, live enregistré au festival de Port Leucate en juillet 1970.
  • 1972 : Jusqu'à ce que la force de t'aimer me manque / Roc Alpin (S Philips 6837 102), avec Alpes
  • 1974 : La petite fille aux fraises / L'ère de la putréfaction (S Philips 6837 208), avec Alpes
  • 1974 : Un regard clair (obscur) / L'ère de la putréfaction (S Philips 6837 223), avec Alpes
  • 1975 : Une infinie tendresse / Prélude médiéval (S Festival 6837 288), avec Alpes
  • 1976 : Les Partisans / La Varsovienne (S Philips 6042 243), avec les Chœurs de l'armée soviétique
  • 1977 : Dernière sortie avant Roissy / Le bonheur tout de suite (S Philips (6172 036), Bande originale du film de Bernard Paul
  • 1977 : Hymne à l'amour / Les amants d'un jour (S Philips 6837 442)
  • 1979 : Chanson de la ville à prendre / Aria populaire (S Fontana 6172 763), Bande originale du film de Patrick Brunie
  • 1982 : Amour petite flamme / Dans le creux de ta nuit (S Philips 6010 618)
  • 1982 : Jour de fête / Carrefour de la solitude (S Philips 841 267-7)
  • 1982 : Guet-apens / Sans amarres (S Philips 6010.515)
  • 1986 : Plus de reproches / Insoumission mondiale (S Phonogram)
  • 1986 : Elles / Soleil (S Ioana Melodies 020)
  • 1993 : Stress et strass / Le Cerf-volant (S)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1975 : La Solitude, double album correspondant aux 2 bis et N°2 (Festival / Musidisc ALB 284).
  • 1987 : Tapages nocturnes, compilation de titres figurant sur Percuphonante et certains 45t des années 1980, ainsi qu'un inédit Joëlle, qui n'avait pu paraitre sur Percuphonante (LP Ioana Melodies 8526, 10 titres) Réédité en CD quinze titres, avec un deuxième inédit Ce soir ma mère.
  • 1988 : Catherine Ribeiro + Alpes, Master Serie (CD Polygram 842 159-2).
  • 1988 : Catherine Ribeiro + Alpes (double CD Polygram 842 160-2).
  • 2004 : Libertés ? (Long Box 4 CD Mercury 982 36569). Contient les douze titres des trois 45 T parus en 1965 et 1966.
  • 2012 : réédition des quatre albums fondamentaux de Catherine Ribeiro + Alpes : N°2, Ame debout, Paix, Le Rat débile et l'Homme des champs. quatre CD en coffret chez Mercury Records.
  • 2015 : coffret de neuf CD de Catherine Ribeiro + Alpes, intégrale des albums originaux 1969-1980 : + 2 BIS, N°2, Ame debout, Paix, Le Rat débile et l'Homme des champs, Libertés ?, Le temps de l'autre, Passions, La Déboussole (Mercury Records).

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

  • 1971 : 13 + 2 (LP Thélème réédité en CD sous le label Musea en 1993). Album live collectif (quinze groupes enregistrés au château d'Herouville) ; Catherine Ribeiro + Alpes apparait avec le titre Aria populaire.
  • 1980 : Un jour de fête au féminin présent (LP Écoute s'il pleut AT 26 006). Album live avec plusieurs artistes, sur lequel elle chante Tous les droits sont dans la nature.
  • 1988 : In the Land of Mantra (CD Mantra 1996), compilation de divers artistes, contient Aria Populaire no 9 de Catherine Ribeiro et Patrice Moullet.
  • 1988 : La fête à Ferré (LP EPM FDD 1024 réédité en CD EPM FDC 1024), album live enregistré aux Francofolies de La Rochelle, avec Léo Ferré, Nicole Croisille, Paul Piché, Claude Dubois, Mama Béa, Francis Lalanne et Jacques Higelin. Chante La Mémoire et la mer.
  • 2004 Femmes de Paris - Groovy Sounds From the 60's - vol. 3. Compilation de divers artistes, contient Rien n'y fait, rien n'y fera tiré du deuxième EP Barclay de 1966.

Narratrice de livre audio[modifier | modifier le code]

Lecture d'un texte d'André Gide : La Symphonie pastorale (1991, 2 K7 Auvidis Z 136) récompensée par le prix de l'Académie Charles-Cros la même année[18]. Réédition en version intégrale 3 CD, durée h 48, avec présentation par Martine Sagaert : en 1995 chez Auvidis, album AZ 702 (notice BnF no FRBNF38319576) puis en 2007 chez Naïve, album AS4990 (notice BnF no FRBNF41093460).

Livre[modifier | modifier le code]

  • L'enfance (1999)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Portrait Catherine Ribeiro - Journal de 20H, Antenne 2, 27 octobre 1980, Ina, [vidéo], min 48 s
  2. a et b Jacques Renoux, « La furieuse tendresse de Catherine Ribeiro », Télérama, no 1299 du 4 décembre 1974, p. 16.
  3. Catherine Ribeiro + Alpes - Pop 2, 3 avril 1972, Ina, [vidéo], min 28 s
  4. Elle se trouve sur la rangée du haut entre Hugues Aufray et Eddy Mitchell.
  5. Cité par Pau Guerrero, livret de la compilation Ribeiro Libertés ?, p. 7, 2004.
  6. François-René Cristiani, « La Ribeiro », Rock & Folk no 71, p. 61.
  7. a, b et c Grégory Schneider, « Ribeiro, de mémoire de pasionaria », Libération, .
  8. « La maison de disques ne voulait pas entendre parler d'un nom de groupe. Il fallait une chanteuse. » — (Catherine Ribeiro). Ce sera donc « Catherine Ribeiro + 2 bis ». Propos cités par Philippe Thieyre, « Désir et Rage », Rock & Folk no 484, p. 39, décembre 2007.
  9. Alain-Guy Aknin, « Catherine Ribeiro + 2 bis », Bonne Soirée no 2504, 8 février 1970.
  10. « En 45 minutes, j'ai gagné trois ans de carrière avec des articles d'abord dans tous les quotidiens, puis dans les hebdos, puis dans les mensuels » — Catherine Ribeiro. Propos recueillis par Marc Legras, Chorus no 7, p. 15, 1994.
  11. Extra no 4-5, 1975.
  12. Jacques Vassal publie dans un livre (ci-après) le fac-similé de la réponse à la question de son absence médiatique : un renvoi à l'expéditeur de son document sur lequel était noté rageusement : « Parce que cette sale rouge nous fait chier ». Signé, de manière anonyme : « Les producteurs, les programmateurs, les réalisateurs ». Jacques Vassal, Français, si vous chantiez, Albin Michel, 1976.
  13. Même pas pouvoir dire qu'on n'aime pas ! - Nos médias no 49, 1er mai 2007, sur le site Consoloisirs.be
  14. Alain Dister, « Sainte-Catherine », Rock & Folk no 73, 1972.
  15. a et b Jacques Vassal, Rock & Folk no 129, 1977.
  16. Le groupe Alpes devra attendre La Déboussole pour recevoir le même prix.
  17. Site officiel, biographie.
  18. a, b, c, d et e Marc Legras, « Flamme debout », Chorus no 7, 1994
  19. (en) Interview du 16 octobre 2002 avec Catherine Ribeiro - in Psyche Van Het Folk, Radio Centraal, Antwerpen, Belgique (traduit du français) (voir archive).
  20. Catherine Ribeiro l'âme solitaire de Sedan - L'Union, 16 juin 2013 (voir archive)
  21. Frédéric Pommier, « Toi aussi, balance ton porc ! », France Inter, (consulté le 18 décembre 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]