Journal de 20 heures (France 2)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Journal de 20 heures
Logo actuel du 20 heures
Logo actuel du 20 heures

Autre titre francophone 20 heures
Genre Journal télévisé
Périodicité Quotidienne
Présentation Anne-Sophie Lapix (semaine)
Julian Bugier (joker semaine)
Laurent Delahousse (week-end)
Leïla Kaddour-Boudadi (joker week-end)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Lieu de tournage Depuis 1998, siège de France Télévision.
Rue Florian Delebarre,
avenue Montaigne de 1981 à 1998, rue Cognacq-Jay auparavant.
Durée 35 à 40 minutes (semaine)
30 à 35 minutes (week-end)
Format d’image 480i (SDTV), 1080i (HDTV)
Diffusion
Diffusion France 2 (depuis 1992)
Ancienne diffusion Antenne 2 (1975-1992)
Date de première diffusion
Site web francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures
Chronologie

Le Journal de 20 heures (symbolisé 20 HEURES), est un journal télévisé français diffusé chaque soir en direct à 20 h 00 depuis le sur Antenne 2 puis France 2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce journal succède à 24 heures actualités, 24 heures sur la Deux et INF2 diffusés successivement depuis le .

La suppression de l'ORTF le 31 décembre 1974 amène la nouvelle société de programme Antenne 2 issue de la scission de l'Office à créer une nouvelle rédaction regroupant la plupart des anciens journalistes d'INF2 et d'autres venus des anciennes rédactions de la première ou de la troisième chaîne. Le nouveau directeur de la rédaction, Jacques Sallebert, installe tous les soirs à 20 heures, dès le , Le Journal d'Antenne 2 dont le premier générique est confié à Jean-Michel Folon qui habille aussi l'antenne. Jean-Marie Cavada en est le premier présentateur.

En 1976, Jacques Sallebert confie la présentation à Patrick Poivre d'Arvor qui développe l'audience de ce rendez-vous d'information, mais qui doit partager la présentation de cette édition avec Christine Ockrent dès 1983. Bernard Rapp et Claude Sérillon leur succèdent à la présentation de 1985 à 1987, puis Henri Sannier dès septembre 1987. Il est remplacé en septembre 1988 par Christine Ockrent (dont le compagnon, Bernard Kouchner, est alors ministre).

Le 7 septembre 1992, Antenne 2 devient France 2 et le directeur de la rédaction confie la présentation du Journal de 20 heures de France 2 à Paul Amar qui officiait jusque là à la présentation du 19/20 de FR3. Ce dernier est congédié à la suite d'un débat pathétique qu'il organise entre Bernard Tapie et Jean-Marie Le Pen en juin 1994[1]. Il est remplacé par Bruno Masure et Daniel Bilalian qui présentent le journal en alternance.

En 2001, le nouveau directeur de l'information Olivier Mazerolle recrute David Pujadas, venu de LCI, pour présenter le 20 heures[2]. Les audiences remontent en passant de 22 % en 2001 à 24,7 % de PDM en 2004.

En 2014, David Pujadas présente ce journal télévisé depuis quatorze ans, à l'occasion d'une baisse d'audience[3], le site web Rue89 publie un article dans lequel des téléspectateurs indiquent les raisons de leur abandon[4].

Lundi 22 septembre 2014, le journal réalise sa meilleure audience depuis fin mars (hors d’été) avec cinq millions de téléspectateurs et 20,2 % de part du marché[5].

Le Jeudi 8 juin 2017, David Pujadas présente pour la dernière fois le journal du soir de France 2. La rédaction lui a réservé un hommage de près de dix minutes. David Pujadas quant à lui, a fait ses adieux en fin de journal, acclamé par la rédaction et ses proches, avec notamment Léa Salamé qui était présente. Le journal réalise une forte audience avec près de 5,5 millions de téléspectateurs, avec un pic à 7,1 millions de téléspectateurs, et 25,8 % de part du marché.

Habillage d'antenne[modifier | modifier le code]

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le Journal de 20 heures d'Antenne 2 est d'abord réalisé dans le studio 1 du 13-15 rue Cognacq-Jay à Paris, dans lequel est aussi réalisé au même moment le journal de 20 heures de TF1 dont le plateau est situé juste à côté.

De 1981 à août 1998, il est réalisé au studio Pierre Sabbagh du 22 avenue Montaigne, siège d'Antenne 2. Ce studio connaît plusieurs décors (dont celui avec un fond noir d'octobre 1997 à février 1998)[6].

En août 1998, le plateau déménage à la maison de France Télévision et adopte un nouveau décor[7]. Lors du passage au numérique, il est réaménagé et agrandi pour l'occasion. Le , ce plateau est réaménagé et le générique de l'édition du 20 HEURES reprend le carré rouge du 13 HEURES adopté en 2004[8].

Depuis le , l'édition du 20H WEEK-END se déroule dans l'atrium de France 2, plateau initialement dédiée au 13 HEURES depuis 2004[9]. En semaine, l'édition du journal de 20 HEURES reste au studio Pierre Sabbagh, notamment modifié en septembre 2011[10], avant d'être supprimée en janvier 2012, date à laquelle l'ensemble des journaux de 13 et de 20 heures sont tournés dans l'Atrium. En cas de grève, celui est enregistré dans la régie finale, tout comme Télématin et le 13 HEURES.

En septembre 2014, le journal de France 2 retourne dans le studio historique avec un nouveau décor dirigé et pensé (au niveau de l'habillage et de la technique) entre autres par le réalisateur Philippe Miramon[11] qui sert également pour le 13 HEURES, mais aussi pour d'autres magazines de la rédaction[12].

Du 31 juillet au 3 septembre 2017, le journal de 20 heures est provisoirement tourné depuis le studio des journaux matinaux associés à l'émission Télématin, suite à la confection d'un nouveau plateau dédié à l'information dans le studio C de France Télévisions et qui nécessite des éléments du plateau historique. Le nouveau plateau est dévoilé le 4 septembre 2017, lors de l'arrivée d'Anne-Sophie Lapix à la présentation de l'édition[13].

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Le journal est présenté en semaine, du lundi au jeudi, par Anne-Sophie Lapix. Le week-end, le 20 heures est présenté, du vendredi au dimanche, par Laurent Delahousse.

Lors d'absences ou de congés, Anne-Sophie Lapix est remplacée par Julian Bugier et Laurent Delahousse par Leïla Kaddour-Boudadi.

Controverses[modifier | modifier le code]

En décembre 2012, le site web Actuchomage publie un article dans lequel il reproche à ce journal de participer à la stigmatisation des chômeurs et d'être pro-Medef[14].

En 2014, Bruno Masure critique le présentateur David Pujadas pour la place qu'il accorde aux « faits divers crapuleux » et pour avoir transformé le journal télévisé « en officine de propagande néolibérale, avec un matraquage subtil, répétitif et totalement assumé »[15].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Générique subliminal[modifier | modifier le code]

En 1988, Le Quotidien de Paris révélait que le générique des journaux d'information d'A2 contenait une image subliminale du visage de François Mitterrand. Le lendemain, William Leymergie (présentateur du 13 heures), recevait Elie Vannier (directeur de l'information) pour évoquer cette polémique. En effet au ralenti, on pouvait reconnaître le visage du président dans le logo d'Antenne 2. D'après Elie Vannier, ce n'était pas à cause du générique que François Mitterrand avait été élu aux élections de la même année:

«  Un matin (...) on a appris que le Quotidien de Paris avait révélé qu'il y avait une image subliminale de François Mitterrand dans le générique d'Antenne 2, et que dans ces conditions, l'élection présidentielle tout entière en avait été faussée. Alors on est tous allé dans une salle de montage, on a visionné image par image, plan par plan, et tout d'un coup au milieu du « 2 » de A2 est apparu d'une façon d'ailleurs pas très nette, la tête de Mitterrand. Y'avait bien l'image du Président de la République. Ca a été très douloureux pour le président d'Antenne 2 de l'époque qui s'appelait Claude Contamine. Claude Contamine avait été nommé en 86, essentiellement parce que c'était un vieux gaulliste. Et on l'avait nommé là, parce qu'on était sûr qu'il ne ferait pas la campagne de Mitterrand. Et patatras, le malheureux, toute la presse de droite et tous les électeurs de droite lui reprochaient d'avoir fait, volens nolens, la campagne de François Mitterrand.  »

Elie Vannier revenant sur la polémique dans l'émission TV+ en 1998 sur Canal+.

Quelques audiences[modifier | modifier le code]

Jour de diffusion Présentateur Audience moyenne Réf.
Nombre de téléspectateurs PDM
Vendredi Laurent Delahousse 5 000 000 20 % [16]
Lundi Julian Bugier 4 400 000 23 % [17]
Mardi David Pujadas 5 700 000 22,5 % [18]
Mardi 4 600 000 20,6 %
Dimanche Laurent Delahousse 7 500 000 26,1 % [19]
Lundi Marie Drucker 3 890 000 24,3 % [20]
Lundi Julian Bugier 4 700 000 24 % [21]
Vendredi Laurent Delahousse 4 900 000 23,3 % [22]
Jeudi David Pujadas 5 450 000 22,7 % [23]
Lundi Julian Bugier 5 665 000 21,9 % [24]
Dimanche Laurent Delahousse 7 169 000 27,7 % [25]
Jeudi David Pujadas 5 500 000 25,8 % [26]
Lundi Anne-Sophie Lapix 5 790 000 24,2 % [27]

Légende :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Débat entre Bernard Tapie et Jean Marie Le Pen arbitré par Paul Amar dans le cadre de la campagne pour les élections européennes, 1er juin 1994, Journal de 20 heures de France 2 - Ina [vidéo] (h 1 min 52 s)
  2. Portrait de David Pujadas, dans Le Tube,
  3. Le 20 Heures de France 2 en souffrance, David Pujadas menacé ? - Julien Bellver, PureMédias, 13 mars 2014
  4. « Pujadas, c’est le JT des parents » : pourquoi vous fuyez France 2. Rue89, 24 avril 2014
  5. « Record d'audience pour le JT de 20h de France 2 hier », sur Blog de Jean-Marc Morandini, mise en ligne et consulté le 23 septembre 2014
  6. « Ja2 20h : émission du 13 octobre 1997 », sur Ina.fr,
  7. Journal du lundi 9 février 1998, sur ina.fr
  8. Journal du mardi 5 septembre 2006, sur ina.fr
  9. Journal du samedi 5 septembre 2009, sur ina.fr
  10. Journal du lundi 5 septembre 2011 sur ina.fr
  11. Alexandre Piquard, « France Télévision : l’« info » et le 20 heures en chantier », sur www.lemonde.fr, (consulté le 29 août 2014)
  12. Un nouveau décor pour les JT de France 2. PureMédias, le 3 juillet 2014
  13. Nouveau décors pour le JT de France 2 sur yoyo151.fr, le 11 août 2017
  14. « Chômeurs tricheurs, c'est reparti pour un tour ! », Actuchomage, (consulté le 5 décembre 2012)
  15. Bruno Masure : « David Pujadas a transformé le JT du service public en officine de propagande néo libérale » - Le Figaro, 4 décembre 2014
  16. Record d'audience pour le JT de 20H de France 2 hier sur jeanmarcmorandini.com, 8 décembre 2012
  17. Record d'audience pour le JT de 20H de France 2 hier sur jeanmarcmorandini.com, 13 août 2013
  18. Record d'audience pour le JT de 20H de France 2 hier sur jeanmarcmorandini.com, 19 février 2014
  19. Ledecia Perez, « Audiences TV : Plus de 8 millions de téléspectateurs devant la Marche Républicaine » sur Télé 7 jours, 12 janvier 2015
  20. Alexandre Raveleau, « 20 heures : Marie Drucker réalise un record face à Audrey Crespo-Mara en tête sur TF1 » sur toutelatele.com, 3 août 2015
  21. Sarah Lecoeuvre, « Le JT de France 2 enregistre un record d'audience » sur TV Magazine / Le Figaro, 18 août 2015
  22. Julien Bellver, « Delphine Ernotte félicite Laurent Delahousse pour son "audience historique" » sur PureMédias, 19 septembre 2015
  23. Benoit Daragon, « Audiences : Record pour David Pujadas face à un 20 Heures de TF1 raccourci » sur PureMédias, 9 octobre 2015
  24. Benoit Daragon, « Audiences : Record de la saison pour le 20 Heures de Julian Bugier sur France 2 » sur PureMédias, 10 novembre 2015
  25. Jérôme Roulet, « Audiences JT (dimanche 5 mars 2017) : François Fillon fait exploser l'audience du 20h de France 2, Laurent Delahousse devance Anne-Claire Coudray » sur toutelatele.com, 6 mars 2017
  26. Pierre Dezeraud, « Audiences : Record pour les adieux de David Pujadas au 20 Heures de France 2 » sur PureMédias, 9 juin 2017
  27. Pierre Dezeraud, « Audiences 20 Heures : Leader devant TF1, Anne-Sophie Lapix démarre fort sur France 2 » sur PureMédias, 5 septembre 2017

Articles connexes[modifier | modifier le code]